PSG – Nice 1-2, 27/08/05, Ligue 1 05-06

Pedro Pauleta balle au pied

Samedi 27.08.2005, Championnat de France, Ligue 1, 5e journée (3e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – O.G.C. NICE  1:2 (1:0)
– 43 475 spectateurs. Buts : Pedro Pauleta, 2′ ; David Rozehnal, 73′ contre son camp, M.Bagayoko, 88′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Bernard Mendy, David Rozehnal, Mario Yepes, Sylvain Armand – Vikash Dhorasoo, Christophe Landrin, Modeste M’Bami, Jérôme Rothen (Sergueï Sémak, 18′) – Bonaventure Kalou (Carlos Bueno, 76′), Pedro Pauleta (Fabrice Pancrate, 87′). Entraîneur : Laurent Fournier.
Avertissements à Bonaventure Kalou et Sergueï Sémak.
Expulsion : Sylvain Armand, 90′.


Maillot utilisé :

dom0506
Maillot domicile 2005-06 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Vikash Dhorasoo (Ch. Gavelle)
Vikash Dhorasoo (Ch. Gavelle)
David Rozehnal (Ch. Gavelle)
David Rozehnal (Ch. Gavelle)
Sergeï Semak (Ch. Gavelle)
Sergeï Semak (Ch. Gavelle)
Mario Yepes (Ch. Gavelle)
Mario Yepes (Ch. Gavelle)
Pedro Pauleta balle au pied
Pedro Pauleta balle au pied

0506_PSG_Nice_Boulogne

Le Virage Auteuil (Mouvement Ultra)
Le Virage Auteuil (Mouvement Ultra)

Vidéo (le but parisien) :


Compte-rendu (psg.fr):

Salade niçoise

Paris avait certainement fait le plus difficile en ouvrant la marque dès la 2e minute de jeu. Le 101e but de Pauleta aura donné l’avantage au PSG pendant 71 minutes avant que Traoré n’égalise, puis que Bagaoyko n’assomme définitivement le Parc (89e). Le PSG conserve la tête de L1, mais n’est plus invaincu.

Au Parc des Princes

Et dire que l’avant match laissait augurer du meilleur ! Ladji Doucoure qui donne le coup d’envoi, Ginola et Cobos qui ont eu la bonne idée de passer par le Parc des Princes, sans oublier les festivités organisées pour les 35 ans du club. Tous les ingrédients étaient ainsi réunis pour assister à une belle soirée. Il n’a finalement manqué que la victoire. Trois points que Paris pensait empocher après son début de match tonitruant.

Monsieur Poulat lui avait injustement refusé son 101e but à Troyes, alors Pauleta a décidé de frapper d’entrée de match. Une tête malicieuse qui laisse Gregorini pantois après seulement deux minutes de jeu. Le service est signé Rothen, qui distille ainsi une nouvelle passe décisive (1-0, 2e).

Au quart d’heure de jeu, Pauleta prolonge le ballon pour Landrin dont la puissante frappe ne trompe pas la vigilance de Gregorini. Très actif dans son couloir depuis le début de la rencontre, Rothen est contraint de céder sa place à Semak après un contact viril avec Varrault (15e). Premier coup dur de la soirée pour Paris…

Le PSG met quinze minutes à digérer la sortie de son milieu gauche et Balmont n’est pas loin de profiter des tergiversations Rouge et Bleu (24e). Mais d’une violente frappe du gauche, Kalou remet le PSG dans le droit chemin et réchauffe ainsi les mains de Gregorini, incontestablement le joueur le plus sollicité. Alors que les Niçois terminent cette première période pied au plancher, la paire Pauleta/Kalou n’est pas loin de faire mouche. Lancé en profondeur par son capitaine, l’Ivoirien décoche un missile qui s’écrase sur la transversale de Gregorini (43e).

Le show avant le froid

Tandis que David Ginola quitte la tribune Auteuil où il a passé la mi-temps, les 22 mêmes acteurs font leur retour sur le rectangle vert. Malmenés en fin de première période, les Parisiens adressent, dès leur retour des vestiaires, quelques banderilles bien affûtées. Pauleta sur coup-franc (62e), puis Kalou à deux reprises (59e et 65e), jouent les agitateurs de défense. Ajoutez à ces offensives Rouge et Bleu un soupçon d’altercations (Yahia/Pauleta et Rozehnal/Varrault) et vous obtenez un match explosif !

Trop chaud pour des Niçois qui décident de jeter le froid sur la capitale… Vahirua frappe un coup-franc généreusement accordé par Monsieur Layec pour la tête du géant Traore. Le défenseur niçois dévie le cuir au fond du but de Letizi et abaisse la température de quelques degrés (1-1, 71e). L’entraîneur parisien remplace aussitôt Kalou par Bueno, auteur d’un triplé avec la réserve mercredi dernier.

Une douce odeur de KO envahi désormais le Parc des Princes. A ce petit jeu attaque/défense, Bueno semble à l’aise et il ne s’en faut que de quelques centimètres pour que l’Uruguyen ne propulse de la tête un nouveau centre de Landrin (84e). Sonnés, les Niçois vont pourtant trouver les ressources nécessaires pour porter l’estocade finale.

Yepes se fait chiper le ballon par Koné au niveau du rond central. L’attaquant de poche du GYM décale Balmont qui remise dans la surface pour Bagayoko dont la frappe du droit trompe Letizi (1-2, 89e). Pour les 35 ans du club, le gâteau est amer. Reste à rebondir dans 15 jours, toujours au Parc des Princes, face à Strasbourg.

Réactions :

Laurent Fournier (Entraîneur du PSG)
« On a bien débuté ce match, mais on a joué moins vite que Nice. Nous connaissions leur niveau, mais nous nous sommes tout de même laissés surprendre. On a l’opportunité de doubler la mise, mais on ne le fait pas. Cela va peut-être nous faire du bien et nous permettre de redescendre sur terre. Il faut maintenant profiter de la trêve pour travailler. »

Frédéric Antonetti (Entraîneur de Nice)
« C’est peut-être le match où on le mérite le moins qu’on gagne. Le match nul aurait été mérité, mais cela équilibre le manque de réussite que nous avons eu pendant les quatre derniers matches. On savait que ce serait difficile, mais nous prenons trois points. Tant mieux ! Je suis content pour les joueurs. »

Pedro Pauleta (Attaquant et capitaine du PSG)
« Aujourd’hui, nous avons su marquer rapidement et nous avons essayé de jouer. Mais nous n’avons pas été agressifs sur toute la durée du match, ce qui a permis à Nice de marquer. Durant les quinze jours qui viennent, nous devrons nous attacher à travailler l’activité dans le jeu et sur le porteur du ballon, pour prendre les trois points face à Strasbourg. »

Christophe Landrin (Milieu de terrain du PSG)
« Pour ma première titularisation de la saison, c’est décevant. Nous avions le match en main, mais à 1-0 nous nous sommes contentés de ce résultat. On a attendu et lorsque nous avons voulu jouer vers l’avant, par deux fois Nice a récupéré le ballon et nous a mis en difficulté. »

Mario Yepes (Défenseur du PSG)
« On maîtrisait le match, mais Nice est parvenu à revenir sur des erreurs individuelles. Nous n’avons pas réalisé un match exceptionnel, mais s’il n’y a pas ces deux erreurs de ma part, on peut gagner match. Profitons des 15 jours qui nous séparent du prochain match pour améliorer nos points faibles. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s