PSG – Nice 3-1, 22/04/05, Ligue 1 04-05

Sergueï Semak, auteur d'un des but

 Vendredi 22.04.2005, Championnat de France, Ligue 1, 34e journée (7e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – O.G.C. NICE  3:1 (2:0)
– 36 098 spectateurs. Buts : Pedro Pauleta, 39′ sur penalty, Jérôme Rothen, 43′ ; Sergueï Sémak, 85′, Sylvain Armand, 90′ contre son camp.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo – Stéphane Pichot, Hélder Cristóvão, José-Karl Pierre-Fanfan, Sylvain Armand – Bernard Mendy (Reinaldo da Cruz, 70′), Édouard Cissé, Sergueï Sémak (Felipe Teixeira, 87′), Jérôme Rothen – Daniel Ljuboja (Rudy Haddad, 85′), Pedro Pauleta. Entraîneur : Laurent Fournier.
Avertissements à Bernard Mendy et Sergueï Sémak.


Maillot utilisé :

Maillot dom 2004
Maillot domicile 2004-05 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Helder a suppléé Mario Yepes, papa peu avant le match (Ch. Gavelle)
Helder a suppléé Mario Yepes, papa peu avant le match (Ch. Gavelle)
Sylvain Armand (Ch. Gavelle)
Sylvain Armand (Ch. Gavelle)
Pedro Pauleta fauché par Abardonado dans la surface. Il transformera le penalty lui-même (Ch. Gavelle)
Pedro Pauleta fauché par Abardonado dans la surface. Il transformera le penalty lui-même (Ch. Gavelle)
Stéphane Pichot à la lutte avec Ederson (Ch. Gavelle)
Stéphane Pichot à la lutte avec Ederson (Ch. Gavelle)
Sergueï Semak, auteur d'un des but
Sergueï Semak, auteur du 3ème but

Vidéo (le but de Rothen) :


Compte-rendu (Anthony Baca, PSG.fr) :

Paris prend de la hauteur

Sur la lancée de ses derniers résultats, le PSG s’est logiquement imposé face à une formation niçoise bien pâlichonne. Alors que Yepes a rejoint sa femme à la maternité, Pauleta a soigné ses stats, tandis que Rothen et Semak ont ouvert leur compteur but ! Une rencontre rondement menée par des Parisiens qui réalisent un bond au classement.

Rarement Paris n’aura autant gâté ses supporters cette saison ! Dans un Parc des Princes bien garni mais toujours en « mono », les Parisiens ont en effet donné une toute autre dimension à leur fin de saison. L’Europe se trouve aujourd’hui à portée de crampons !

C’est pourtant en éclaireur que le PSG dispute cette 34e journée de Ligue 1 afin de permettre aux voisins du Stade Français d’accueillir Biarritz, samedi après-midi, sur cette même pelouse. Mais c’est bien de ballon rond dont il s’agit ce soir. Rond, comme le ventre de madame Yepes, dont l’accouchement imminent a contraint Super Mario à laisser sa place à Helder.

Un aménagement de calendrier et de défense qui ne semble pas contrarier des Parisiens inspirés dès le coup d’envoi. A deux reprises, Ljuboja affole en effet l’arrière-garde niçoise et rappelle ainsi aux coéquipiers de Cobos la farouche détermination qui anime les joueurs de la capitale. Une première tentative contrée par un pied « blanc » (2e) et une seconde repoussée par Gregorini (3e). En deux rencontres (Lyon et Nice), le joueur à la crête peroxydée s’est procuré autant d’occasions que lors de toute cette saison. L’effet Fournier incontestablement !

Premier but de Rothen…

Une tête de Pauleta, captée en deux temps par Gregorini (19e), assoit encore un peu plus la nette domination parisienne en ce début de rencontre. Le double rideau défensif mis en place par Gernot Rohr commence cependant sérieusement à agacer des Parisiens dominateurs dans le jeu, mais sans que cela ne se concrétise sur le tableau d‘affichage. Se découvrir pour forcer le verrou niçois au risque de se faire contrer, ou bien se montrer patients ? Pas simple.

Une relance plein axe de Helder, dont Larbi a bien failli profiter (36e), incite finalement les Parisiens à passer la vitesse supérieure. Armand combine avec Rothen et cherche Pauleta au point de penalty. Accroché par Abardonado, le Portugais ne peut ajuster sa tête et obtient alors fort logiquement un penalty. Le meilleur buteur du PSG se fait justice lui-même et ajuste Gregorini d’une puissante frappe sous la barre (1-0, 36e). Le plus dur est fait !

…aussitôt imité par Semak !

Euphoriques et portés par tout un stade, les Parisiens poursuivent leur marche en avant. Semak se débarrasse de Cobos, mais sa frappe ricoche sur le poteau droit de Gregorini. Rothen, à l’affût, contrôle et frappe du gauche dans le petit filet opposé (2-0, 38e). Bingo ! Le Parc chavire de bonheur.

Les coéquipiers de Pierre-Fanfan doivent maintenant gérer cet avantage et exploiter au mieux les quelques occasions qui se présenteront à eux. Un exercice dans lequel Semak excelle tout particulièrement, à l’image de ce long ballon dans le dos de la défense pour Pauleta. Le Portugais se heurte cependant à Gregorini (68e).

L’ancien joueur de Moscou se mue aussitôt en buteur et profite d’un bon ballon de Ljuboja pour ajuster le dernier rempart niçois et offrir un peu plus de relief à la victoire du PSG (3-0, 86e). Un mauvais réflexe d’Armand qui propulse un centre de Vahirua au fond du but d’Alonzo n’atténue en rien la victoire du PSG. Trois buts Rouge et Bleu, les premiers de la saison pour Rothen et Semak et une provisoire 7e place qui redonne du piment à cette fin de saison. Une victoire qui ira certainement droit au cœur de Super Papa Mario !

Réactions :

Laurent Fournier (Entraîneur du PSG)
« Je suis un peu déçu par rapport au jeu. Je crois qu’avec un peu plus de simplicité nous aurions pu tuer le match plus rapidement. On demande toujours plus que ce que l’on a, mais c’est bien, il faut être perfectionniste et chaque fois se remettre en question. Bien sûr, on aurait signé tout de suite pour ce résultat, mais quand on voit ce que réalisent les joueurs à l’entraînement, on se dit qu’il y a un réel potentiel dans ce groupe. Ils ont pris conscience qu’ils étaient capables de réaliser de bons matches, de battre Lyon… Nous sommes maintenant à deux points de Rennes, et si l’on ne perd plus nous aurons une véritable opportunité de jouer l’Europe… En attendant nous allons savourer notre victoire pendant les quinze prochains jours. »

Gernot Rohr (Entraîneur de Nice)
« Nous étions très motivés et l’on repart déçus. Nous obtenons une balle de but et sur le contre on concède le penalty. C’est dommage, mais rien n’est encore joué. Quand on voit ce que réalise le PSG ce soir, on se dit qu’il y a eu du gaspillage cette saison. Malheureusement, les Parisiens ont repris confiance il y a peu de temps et on est venu au mauvais moment. »

Jérôme Rothen (Milieu de terrain du PSG)
« C’est toujours bien pour le club et pour le groupe de réagir comme ça. On retrouve une certaine sérénité dans le jeu. Nous n’avons pas perdu contre des équipes comme Marseille, Lyon ou Bordeaux. Cela montre que l’on commence à être une équipe solide, et pourquoi ne pas viser la 5e place d’ailleurs ? Maintenant il faut enchaîner les performances, tout en restant humbles. N’oublions pas d’où nous venons, même si cette période difficile est derrière nous aujourd’hui. »

José Cobos (Défenseur et capitaine de Nice)
« Nous sommes tous déçus, mais plutôt de notre match, car lorsque l’on joue le maintien il faut en donner plus. Notre avenir n’est pas compromis, mais nous aurions aimé obtenir au moins un nul au Parc. Dans notre situation, il n’y aura plus de matches faciles. Il faudra nous concentrer sur notre jeu et donner encore plus si l’on veut se maintenir. »

Stéphane Pichot (Défenseur du PSG)
« Je pense que l’essentiel a été fait ce soir. Nous avons mis trois buts malgré une rencontre un peu au ralenti. Nous étions prévenus que Nice ne ferait pas le jeu et nous ne nous sommes pas laissés piégés en contres. Je suis content pour Sergueï, son acclimatation n’a pas été facile et il se sent beaucoup mieux aujourd’hui. Il a montré ses qualités ce soir et il aurait même pu réussir le doublé s’il n’avait pas tiré sur le poteau. Cela fait aussi plaisir pour Rothen, qui est plutôt habitué à donner des ballons de but. C’est bien qu’il marque aussi. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s