PSG – Marseille 2-1, 07/11/10, Ligue 1 10-11

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2061/23931/match/PSG-Marseille/PSG-Marseille)

Dimanche 07.11.2010, Championnat de France, Ligue 1, 12e journée (3e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE DE MARSEILLE  2:1 (2:1)
– 40 234 spectateurs. Buts : Mevlüt Erding, 9′, Guillaume Hoarau, 19′, Lúcho González, 23′.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Christophe Jallet, Sylvain Armand, Mamadou Sakho, Siaka Tiéné – Ludovic Giuly (Mathieu Bodmer, 68′), Clément Chantôme, Claude Makélélé, Nenê Carvalho – Mevlüt Erding (Péguy Luyindula, 68′), Guillaume Hoarau. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Clément Chantôme et Ludovic Giuly.


Maillot utilisé :

(collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2010-11 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2061/23931/match/PSG-Marseille/PSG-Marseille)
Nenê prend le dessus sur Azpilicueta (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2061/23931/match/PSG-Marseille/PSG-Marseille)
L’ouverture du score de Mevlut Erding! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2061/23931/match/PSG-Marseille/PSG-Marseille)
La joie de Guillaume Hoarau qui vient de doubler la mise (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2061/23931/match/PSG-Marseille/PSG-Marseille)
Christophe Jallet s’impose (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2061/23931/match/PSG-Marseille/PSG-Marseille)
Siaka Tiéné face à Rémy (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (lequipe.fr)

Paris saisit enfin l’occasion

Le Paris-SG a fait tomber Marseille, dimanche (2-1), grâce à ses attaquants, Guillaume Hoarau et Mevlut Erding. Il s’empare de la troisième place.

Pour les quarante ans du club, le Paris-SG s’est offert un joli cadeau d’anniversaire, dimanche dans le clasico : une victoire contre Marseille à la maison (2-1). Six ans et cinq matches (trois défaites et deux nuls) qu’il attendait ça ! Un résultat qui le propulse directement sur la troisième marche du podium. Une position jusque-là occupée par… l’OM. Battu pour la première fois en Championnat depuis le 1er août (2-3 à Valenciennes), le club olympien pouvait s’emparer de la tête s’il l’emportait. A défaut de porter leur invincibilité à neuf matches consécutifs, Didier Deschamps et ses hommes ont rapporté une troisième défaite dans leurs valises. Ce qui resserre un peu plus encore le haut du tableau.

Hoarau retrouve l’efficacité

Cette victoire, les Parisiens y tenaient tellement qu’ils n’ont pas perdu une minute pour se lancer à l’assaut de la cage phocéenne. Malgré un jour de récupération en moins, ce sont bien eux qui ont bousculé d’entrée leur adversaire phocéen fébrile. Les intentions parisiennes ont d’ailleurs rapidement été récompensées. Suite à une faute de mains de Steve Mandanda, Mevlut Erding ne s’est pas fait prier pour lancer les hostilités (10e). D’abord volontaires et opportunistes, les joueurs de Kombouaré ont ensuite fait parler leur talent pour alourdir la marque. D’une louche subtile, Nenê a offert sa rédemption à Guillaume Horau (19e), lequel n’avait plus marqué depuis le 11 septembre.

Mais sur un terrain gras, arrosé tout le week-end par la pluie, les Marseillais ont très vite réagi. Après son triplé à Zilina, c’est encore André-Pierre Gignac qui a initié cette révolte. Son centre fort, mal repoussé par Edel, a fait les affaires de Lucho (23e). Ni Gignac (45e+2) ni Loïc Rémy (52e) n’ont ensuite pu combler le fossé creusé très tôt par le PSG. Solides en seconde période, les Parisiens auraient même pu enfoncer le clou, par Jallet (58e) ou Erding (63e). Mais qu’importe le score, la victoire suffit amplement à leur bonheur.

Réactions :

Mamadou Sakho (défenseur du Paris-SG) : «Aujourd’hui, on a fait un beau match. On a vu une belle équipe de Paris, solidaire jusqu’au bout. On n’a rien lâché. Edel, comme d’habitude nous a sorti un grand match. C’est très bien pour le club. Battre Marseille, c’est une autre ambiance. A la mi-temps, on s’est parlés, on s’est un peu engueulés. Ce qui prouve qu’on a un état d’esprit de gagneurs. Pour le moment, on est troisièmes. On va savourer la victoire ce soir. Mais il ne faut pas oublier qu’il va y avoir des matches qui vont arriver rapidement. Il faut se reposer pour repartir de plus belle. Je suis hyper fier d’être né à Paris, d’y avoir grandi. Un peu partout, dans le XXe, le XVIIIe arrondissement. Gagner au Parc des Princes, devant ses supporters et sa famille, c’est fabuleux.»

Christophe Jallet (défenseur du Paris-SG) : «Ça fait énormément plaisir. Ça fait un an et demi que moi et tout le monde on attendait ça : gagner un gros match au moment où on nous attendait. Ce n’était jamais arrivé, c’est donc avec énormément de satisfaction qu’on savoure cette victoire. On a fait de gros efforts, et ce soir ça paye. Si on arrive à être un peu plus réguliers à domicile et continuer nos performances à l’extérieur, on peut s’installer durablement dans cette partie du classement. Mais c’est un équilibre fragile, un Championnat hyper-serré. On a un effectif étoffé ; on a quelque chose de grand à faire, que ce soit dans les Coupes ou dans le Championnat. A nous de ne pas tout gâcher.»

Robin Leproux (président du Paris-SG) : «C’est plus qu’une satisfaction, une vraie joie. J’espère que c’est un vrai tournant pour le club. On a enchaîné quand même des belles performances ces derniers temps : la victoire à Lyon (2-1 ap), le très bon match nul contre Dortmund (0-0). Et là, un match d’une grande intensité qu’on mérite de gagner contre le champion de France. C’est un match dont on peut être très fiers et une belle avancée pour le club. On a montré notre potentiel, maintenant il faut maintenir notre niveau de performance mais aussi notre fraîcheur physique parce que ce soir, on y a laissé des forces.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s