Metz – PSG 1-3, 15/12/74, Division 1 74-75

Jacky Laposte face à Laumen, sous les yeux de Jacques Novi et de Braun

Dimanche 15.12.1974, Championnat de France, Division 1, 21e journée (13e place) à Metz, au Stade Saint-Symphorien :
F.C. METZ – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:3 (1:2)
– 8 393 spectateurs. Buts : Michel Marella, 6′, Mustapha Dahleb, 10′, Dehon, 21′ ; Mustapha Dahleb, 67′.
L’Équipe du PSG : Ilja Pantelić – Louis Cardiet, Jacques Novi, Éric Renaut, Denis Bauda – Jacky Laposte, Albert Poli, Jean-Pierre Dogliani – Michel Marella, François M’Pelé, Mustapha Dahleb. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.


Maillot utilisé :

Maillot domicile des années 70 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1974-75 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Jacky Laposte face à Laumen, sous les yeux de Jacques Novi et de Braun
Jacky Laposte face à Laumen, sous les yeux de Jacques Novi et de Braun

Compte-rendu (France Football) :

[Après la belle victoire face à Reims qui a redonné un peu d’air au PSG au classement, les joueurs de Just Fontaine se rendent chez un concurrent dans la course au maintien, le FC Metz]

Si Metz fut le premier à l’attaque, obtenant trois corners d’entrée, le Paris S.-G. devait affirmer son efficacité offensive de façon magistrale grâce à Marella qui exploitait un tir de Dahleb qui avait rebondi sur la transversale (6′), puis par Dahleb qui exploitait une balle relâchée par Rey sur un centre de Laposte à la dixième minute. Fort de cette avance de deux buts, le Paris S.-G. opéra de façon décontractée, faisant preuve de beaucoup d’anticipation, de mobilité mais aussi de simplicité.

Une montée de Rastoll, terminée par un centre repris avec succès par le jeune Dehon (vingt et unième), réinstalla un brin d’espoir dans l’équipe messine. Les Lorrains se battirent souvent maladroitement et inefficacement jusqu’au repos, échouant à deux reprises par Braun (40′ et 44′).

A la reprise, Metz fit le forcing sous l’impulsion de Laumen. Le Paris S.-G. s’engagea alors à poser le jeu grâce à l’autorité de son milieu de terrain composé de Dogliani, Laposte et Poli.

C’est finalement sur une grossière erreur de Jeitz que Dahleb devait obtenir le troisième but de son équipe, signant ainsi définitivement une défaite que Metz s’évertua vainement et maladroitement à contester jusqu’au coup de sifflet final.


Le stade :

Le stade Saint-Symphorien
Le stade Saint-Symphorien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s