Lens – PSG 3-1, 01/10/95, Division 1 95-96

Dimanche 01.10.1995, Championnat de France, Division 1, 11e journée (2e place)
à Lens, au Stade Félix-Bollaert :
R.C. LENS – PARIS ST-GERMAIN F.C.  3:1 (1:0)
– 33 000 spectateurs environ. Buts : Wallemme, 8′ ; Titi Camara, 50′, Pascal Nouma, 75′, T.Vairelles, 82′.
L’Équipe du PSG : Richard Dutruel – José Cobos, Bruno Ngotty, Stéphane Mahé (Bernard Allou, 80′), Patrick Colleter (Patrice Loko, 62′) – Laurent Fournier, Daniel Bravo, Vincent Guérin, Paul Le Guen – Pascal Nouma, Youri Djorkaeff. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Daniel Bravo, José Cobos, Patrick Colleter et Pascal Nouma.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1995-96 (version du commerce, collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1995-96 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

Paris perd tout

Privés de Rai et Dely Valdès, le PSG a trébuché pour la seconde fois de la saison en déplacement. Il est vrai que face à Lens, la tâche n’était pas très simple. Luis Fernandez, qui avait décidé de renforcer son milieu de terrain et de se priver de Loko, allait d’ailleurs voir sa stratégie compromise dès la septième minute avec le but lensois signé Wallemme. Le capitaine des Sang et Or, étrangement seul dans la surface, sur un corner de Meyrieu, reprend tranquillement de la tête et trompe Richard Dutruel. Tout est alors à repenser pour le leader qui, grâce à Youri Djorkaeff, va tenter de revenir au score. Sans réussite. A l’approche de la mi-temps, Bruno N’Gotty échappe même au carton rouge, alors qu’il a déséquilibré Vairelles qui partait au but. Pas au complet, Paris souffre. A la cinquantième minute, il va être trahi par son capitaine, Vincent Guérin, qui remet un ballon sans danger dans l’axe et offre une occasion en or à Camara. L’ancien Stéphanois ne se pose pas de questions et décoche une frappe instantanée et victorieuse. A 2-0, Paris est presque K.O. Pourtant, Nouma, qui se bat comme un lion depuis le début du match, récupère une frappe manquée de Bravo et met le ballon sous la barre de Warmuz. Paris est presque revenu. Hélas, à six minutes de la fin, Vairelles tire de loin et profite d’une ter-rible absence de Dutruel pour concrétiser définitivement la victoire lensoise. Logique et juste.

Réactions :

Luis Fernandez : « Nous avons offert les trois buts aux Lensois, qui n’avaient pas besoin de cela pour être dangereux. C’est dommage, car malgré l’absence de nombreux titulaires, nous étions bien en place. Lens a joué avec beaucoup de volonté et nous, après un bon début, nous nous sommes désunis. Il nous faut maintenant resserrer les boulons et repartir de l’avant, sans trop penser aux absents. Dans le vestiaire, nous avons un peu parlé, mais je crois que tous les joueurs étaient conscients de leur défaillance. Ça arrive parfois. »


Le stade :

Le stade Bollaert
Le stade Bollaert

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s