PSG – Monaco 0-3, 25/09/99, Division 1 99-00

Jimmy Algérino tente d'arrêter l'ancien parisien Simone

Samedi 25.09.1999, Championnat de France, Division 1, 8e journée (3e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. MONACO F.C.  0:3 (0:0)
– 43 767 spectateurs. Buts : Trézéguet, 64′ sur penalty, Ph.Léonard, 82′, Giuly, 90′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Jimmy Algérino, Godwin Okpara, Éric Rabésandratana, Nicolas Laspalles – Pierre Ducrocq, Augustine Okocha, Ali Benarbia, Igor Yanovski (Édouard Cissé, 65′) – Mickaёl Madar (Laurent Leroy, 52′), Christian Corrêa. Entraîneur : Philippe Bergeroo.
Avertissements à Édouard Cissé, Bernard Lama et Nicolas Laspalles.


Maillot utilisé :

IMG_3068
Maillot domicile 1999-2000 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Pierre Ducrocq face à Simone
Pierre Ducrocq face à Simone sous les yeux d’Okocha (Ch. Gavelle)
Augustine Okocha
Augustine Okocha se débarrasse de Lamouchi (Ch. Gavelle)
Jimmy Algérino tente d'arrêter l'ancien parisien Simone
Jimmy Algérino tente d’arrêter l’ancien parisien Simone
Le capitaine Ali Benarbia
Le capitaine Ali Benarbia
Pierre Ducrocq à la lutte
Pierre Ducrocq à la lutte
Le Kop de Boulogne
Le Kop de Boulogne

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr):

Le Parc est plein ce soir, pour accueillir sa plus belle affiche depuis le début de la saison. Une rencontre qui marque le retour de Marco Simone dans son ancien jardin fétiche… copieusement hué par le public.

Seul changement apporté par Philippe Bergeroo par rapport à Strasbourg, la titularisation de Yanovski en lieu et place de Murati. Pour le reste, on retrouve Lama dans les buts, Rabesandratana et Okpara en défense centrale, encadrés par Laspalles et Algerino. Ducrocq et Okocha en récupérateurs, Yanovski couloir gauche et Benarbia côté droit pour le milieu de terrain. En attaque, Madar et Christian sont une fois encore titulaires.

Côté Monégasque, Claude Puel sait que son équipe a pris pour habitude de démarrer très fort. Si Simone et Trezeguet sont sont à la pointe du onze de la Principauté, Gallardo, le meneur, est également soutenu offensivement par Giuly. Impossible d’en douter : Monaco est là pour les trois points !

Le match, qui se déroule dans une très grosse ambiance, est agréable à regarder. On admire l’aisance technique de Gallardo côté Monaco, et celle d’Okocha côté Paris.

Ce dernier hérite d’ailleurs d’une belle occasion à la 9e minute, Barthez sauvant du bout des doigts ses buts.

Il y en a bien un qui n’est pas à la fête : Marco Simone est sifflé à chaque fois qu’il touche le ballon.

A la 12e minute, le Parc en crie de peur… Trezeguet se retrouve en face à face avec Lama. Le gardien parisien, pourtant très avancé, parvient à détourner le tir du jeune Champion du Monde. Ouf !!!

Malgré tout, aucune équipe ne parvient à prendre le dessus, même si Monaco se montre très culotté pour un visiteur. Le public voit en tout cas un beau spectacle, animé par les parades de deux gardiens de but de très grand talent, Lama et Barthez, tous les deux impeccables dans leurs sorties.

Les minutes qui suivent ne sont qu’un aller-retour entre les deux camps, avec un Monaco toujours aussi dangereux avec sa triplette offensive… sans oublier Giuly, qui lui aussi se fait remarquer.

A la 33e minute, Madar récupère un bon ballon de Yanovski, côté gauche. L’attaquant centre sur Christian, qui ne peut rien faire avec un double marquage à la culotte, mais la balle parvient à Okoccha. Le Nigérian contrôle, puis d’une frappe puissante tire… mais à côté des buts de Barthez.

37e minute : Yanovski déboule côté gauche, centre sur Benarbia. Le capitaine du PSG tente de lober Barthez mais d’une claquette, le gardien international évacue le danger.

40e minute : Corner de Benarbia, que Rabesandratana dévie de la tête, et qui finalement parvient à Christian. Mais la tentative du Brésilien passe hélas au- dessus.

45e minute : Christian hérite d’un bon centre et se trouve seul face à Barthez. L’attaquant du PSG tire… mais à côté ! Dommage, c’était l’occasion la plus franche de la mi-temps pour les Bleu et Rouge.

En début de seconde mi-temps, rien de spécial à signaler… les deux équipes s’anihilent mutuellement.

A la 52e minute, Philippe Bergeroo effectue son premier changement et remplace Mickaël Madar par Laurent Leroy.

A la 54e minute, Algerino hérite du ballon couloir droit, et centre sur Laurent Leroy. Ce dernier tente un tir de la tête… qui passera à coté des buts monégasques.

64e minute : Trezeguet est seul face à Lama. Le gardien tente de prendre la balle dans les pieds du jeune attaquant… mais l’accroche dans la surface de réparation. Aucune hésitation pour M. Duhamel : penalty ! Trezeguet se fait lui-même justice et ouvre ainsi le score pour monaco : 0-1 !

Mauvaise nouvelle : Lama a reçu, suite à sa faute sur Trezeguet, son troisième carton en moins de dix matches. Le gardien parisien sera donc suspendu pour… PSG/Marseille.

A la 66e minute, Yanovski laisse sa place à Edouard Cissé.

Paris doit tout tenter pout revenir à la marque. Mais Monaco quadrille très bien le terrain, empêchant à Benarbia et consorts de s’exprimer.

Les minutes s’écoulent, et la pluie, qui tombe sur le Parc, rend l’ambiance morose.

A la 82e minute, rien ne s’arrange, bien au contraire. Devant une défense parisienne stoïque, Christanval centre sur Trezeguet, qui laisse passer pour Leonard. Le défenseur monégasque arme sa frappe, et voit son tir… dans les filets parisiens : 0-2 !

90e minute : Monaco n’a pas lâché la partie, bien au contraire. Giuly hérite d’une très belle passe, fait quelques gri- gris face à Lama, et trompe le gardien
du PSG : 0-3 !

Rien à dire de plus… Paris concède une lourde défaite devant son public. Le prochain rendez-vous, à Nantes, sera décisif pour espérer rester dans le haut du Championnat.

Le fait du match :

Le penalty concédé par Bernard Lama devant Trezeguet à la 64e minute. Jusque là, les joueurs parisiens avaient bien négocié la rencontre et tenaient la dragée haute à l’armada monégasque. Cette nouvelle faute du gardien parisien (après le penalty de Lyon) lui vaudra un carton jaune (le troisième), synonyme de suspension pour le match contre Marseille au Parc.

Réactions :

Bernard Lama : « Le score est très sévère compte-tenu de nos trois occasions en première période. Le penalty a ensuite tout déclenché. Monaco a su exploiter nos faiblesses et mérite sa victoire. Nous devons vile remonter la pente pour ne pas inverser la spirale positive de ce début de saison. »


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s