PSG – Lyon 4-1, 23/02/95, Division 1 94-95

David Ginola à la lutte avec Sassus

Jeudi 23.02.1995, Championnat de France, Division 1, 27e journée (2e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS  4:1 (1:0)
– 36 554 spectateurs. Buts : Valdo Filho, 12′ ; Rivenet, 59′, Valdo Filho, 80′, David Ginola, 88′, Raï Oliveira, 89′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – José Cobos (Daniel Bravo, 46′), Antoine Kombouaré, Alain Roche, Patrick Colleter – Francis Llacer (Raï Oliveira, 70′), Paul Le Guen, Vincent Guérin, Valdo Filho – George Weah, David Ginola. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à David Ginola et Vincent Guérin.


Maillot utilisé (en version à manches longues) :

Réplique (modèle du commerce) maillot domicile 1994-95, version manches courtes, collection http://maillotspsg.wordpress.com
Maillot domicile 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(source : OL Club History)
(source : OL Club History)

Photos du match :

David Ginola accroché
David Ginola accroché
Tentative de Patrick Colleter
Tentative de Patrick Colleter
Vincent Guérin devancé par Maurice
Vincent Guérin devancé par Maurice
But de Valdo...
But de Valdo…
… et la joie du brésilien
… et la joie du brésilien
Les joueurs auront l'occasion de se congratuler à 4 reprises
Les joueurs auront l’occasion de se congratuler à 4 reprises
David Ginola à la lutte avec Sassus
David Ginola à la lutte avec Sassus
Le tifo du Virage Auteuil
Le tifo du Virage Auteuil
Les Boulogne Boys à l'entrée des joueurs
Les Boulogne Boys à l’entrée des joueurs

Vidéo :


Compte-rendu (Paris GO) :

IL A BOUFFE DU LYON

Le retour du grand VALDO était annoncé depuis quelques matches. En cette 27ème journée, la magie brésilienne a refait surface dans l’enceinte de la Porte de Saint-Cloud pour le plus grand bonheur des 36 000 spectateurs sans décodeur… Deux superbes buts, second doublé cette saison, le talent concilié avec l’efficacité… Pour rugir de plaisir !

Déjà vainqueurs des hommes de Jean TIGANA en Coupe de la Ligue, les futurs adversaires de Barcelone avaient un joli coup à réaliser face à l’autre prétendant au titre de vice-champion de France 95, l’OLYMPIQUE LYONNAIS. Répétition générale avant le choc du 1 er mars, ce PARIS SG/OL comptant pour la 27ème journée allait permettre de voir la forme du onze francilien et les 36 554 spectateurs présents auront eu l’occasion de s’en rendre compte ! Désireuse de prendre une revanche sur le match aller qui avait vu les Gones infliger à l’équipe de la Capitale sa troisième défaite, cette dernière ne mit pas bien longtemps à venir rôder dans la surface de réparation adverse puisque dès la 5ème minute, le gardien fantasque de Lyon, Pascal OLMETA, était obligé de venir cueillir le ballon dans les pieds de Francis LLACER superbement lancé par George WEAH; un Mister George que l’on retrouvait cinq minutes plus tard avec à la clé un bon tir des vingt mètres capté sans problème par l’ancien gardien du MATRA RACING. Paris commençait à prendre ses aises dans le camp lyonnais et une poignée de secondes après cette seconde occasion, allait trouver une première fois la faille, avec pour origine un superbe centre côté gauche de Patrick COLLETER et une sortie hasardeuse d’OLMETA, et à la conclusion un CANDIDO FILHO VALDO qui n’en demandait pas tant pour inscrire son second but en championnat. FERNANDEZ prenait donc l’avantage sur TIGANA et au vu des minutes qui s’écoulaient, cela était amplement mérité tant les protégés de Luis s’octroyèrent le cuir. Cependant, les Gones parvinrent à s’approcher quelque peu des cages de Bernard LAMA et à y obtenir deux-trois occasions, telles un tir du jeune prodige Florian MAURICE à la demi-heure de Leu, ou encore une tentative de James DEBBAH finissant dans le petit filet juste avant la pause. Pas de quoi flamber donc. Le PSG regagnait les vestiaires avec ce court avantage et un petit regret, celui de ne pas s’être mis à l’abri. Illus-tration à la 36ème minute où David GINOLA se heurtait au portier corse alors qu’un centre en retrait eut été préférable. Mais bon, une bien belle première période tout de même !

A l’entame de la seconde, l’entraîneur lyonnais faisait rentrer le jeune RIVENET en lieu et place du libérien DEBBAH et cette apparition n’allait pas passer inaperçue puisqu’à l’heure de jeu, l’attaquant (formé à l’OL) remettait les deux formations à égalité suite à un centre d’ANSELMINI et une erreur de placement de la défense parisienne, gardien compris. Les supporters venus du Rhône pouvaient alors exulter.

Il fallait s’y attendre, la partie s’équilibra peu à peu et le PSG eut de plus en plus de difficultés à venir inquiéter Pascal OLMETA, même si sur deux coups de pied arrêtés, les Rouges et Bleus manquèrent de reprendre l’ascendant. Une première fois par l’intermédiaire de Paul LE GUEN s’essayant au corner direct, OLMETA détournant sur la transversale, et une deuxième fois où après un coup franc de VALDO, Antoine KOMBOUARE fut tout près de catapulter le ballon dans les filets. A un quart d’heure de la fin du match, tout al-lait se précipiter. En effet, suite à un long dégagement de Pascal OLMETA, Antoine KOMBOUARE laissait filer Florian MAURICE qui se présentait face à Bernard LAMA sorti à sa rencontre. La balle de 1-2 était au bout des crampons du Lyonnais mais un lob trop enlevé « enlevait » les derniers espoirs de ses coéquipiers. Le match venait de basculer car allait s’ensuivre un véritable déferlement offensif des hommes de Luis FERNANDEZ.

A la Mémo minute, RAI, rentré dix minutes plus tôt à la place de LLACER, s’enfonçait côté droit et adressait un centre à l’intention de son compatriote devançant une nouvelle fois le portier corse, avec pour conséquence, le second doublé réussi pour VALDO face à cette même équipe, et un boucan d’enfer dans l’enceinte des Princes. Déboussolés par la qualité du jeu et vraisemblablement par l’ambiance, les Gones allaient définitivement prendre l’eau dans les deux dernières minutes grâce à deux nouveaux buts. Le premier grâce à une passe en retrait de George WEAH à destination de David GINOLA, le numéro 11 parisien s’y employant à deux fois pour battre son ancien coéquipier; alors que le quatrième et dernier but était à mettre au crédit de RAI propulsant de la tête, une frappe détournée de VALDO. Un vrai feu d’artifice.

Une poignée de secondes plus tard, Mr BATTA sifflait la fin de la rencontre, le test avait été plus que probant pour le onze majeur francilien.

Réactions :

VALDO : « Le championnat n’est jamais terminé mais c’est vrai qu’on a un peu gâché nos chances cette saison alors que notre objectif était de conserver notre titre. C’est triste mais c’est la vérité. (…) Je veux finir la saison en beauté car j’en ai fini avec les blessures. »

FERNANDEZ : « Nous avons très bien joué en première mi-temps, niais j’avoue qu’en début de seconde période, je n’ai pas senti mon équipe. Heureusement, nous avons effectué un remarquable dernier quart d’heure. Le résultat est là. Et je savoure ce succès face au deuxième du championnat ! Nous avons bien préparé Barcelone mais il est évident que ce sera beaucoup plus dur là-bas. »

TIGANA : « La fin du match a été terrible pour nous. J’étais persuadé après notre égalisation qu’on allait tenir. Mais nous avons craqué une fois, et après, comme d’habitude, tout le monde est parti à l’abordage. (…) Ce soir, Paris nous a mis une pression terrible en première mi-temps. Et le peu d’occasions que les Parisiens ont eues, ils les ont mises au fond. C’est une leçon. »

UN SUPPORTER (KOB) : « Mais pourquoi n’ont-ils pas joué comme ça contre Nantes. On serait champions ! »

Les notes :

LAMA : 11/20. Un peu en deça de ses prestations précédentes, le gardien de l’Equipe de France s’est montré hésitant sur quelques actions lyonnaises. A néanmoins réussi une belle intervention en première mi-temps.

COBOS : 12/20. Le stoppeur du PSG côté droit s’est montré à son aise tout au long des 45 premières minutes en créant des brèches, avant de céder sa place à Daniel BRAVO.

BRAVO : 12/20. Daniel a pris la place de COBOS durant la seconde période et s’est bien acquitté de sa tâche en se dépensant énormément.

KOMBOUARE : 12/20. Le défenseur s’est montré intraitable en première mi-temps mais a connu une mauvaise en seconde où, suite à une erreur de placement, Florian MAURICE fut tout près de renverser la vapeur.

ROCHE : 12/20. Le capitaine du PSG a réalisé un match propre en dirigeant sa défense et en soignant ses interventions. A baissé le pied en seconde période.

COLLETER : 15/20. Gros boulot défensif, bon apport collectif, Patrick a été l’homme de la rencontre. Combattif, tenace, un vrai poison pour les Lyonnais qui a, de plus, été à l’origine du premier but. Superbe prestation.

GUERIN : 12/20. N’a pas eu son rendement offensif habituel même si son travail reste un élément moteur de l’équipe.

LLACER : 12/20. « Cisco » a réalisé un match sobre même si quelques petites erreurs auraient pu devenir préjudiciables. Remplacé par RAI dont la rentrée a été marquée par une passe décisive et un but.

LE GUEN : 12/20. A l’image de son coéquipier Vincent GUERIN, Paul n’a pas ménagé son engagement et s’est contenté, le plus souvent, de sa tâche de milieu de terrain.

VALDO : 15/20. Le meneur de jeu brésilien aime jouer contre Lyon et le fait savoir. Déjà en Coupe de la Ligue, Candido avait fait mouche deux fois, idem pour cette rencontre. Du grand VALDO, en bref.

WEAH : 14/20. Les défenseurs lyonnais demandent grâce. N’en jetez plus ! Même si George n’a pas fait trembler les filets, se présence a suffi à créer des brèches. Grand match !

GINOLA : 14/20. Si George a brillé, David n’était pas en reste, loin de là. Ses amortis, déviations et dribbles ont donné le tournis à son ancien partenaire, Jean-Luc SASSUS. A marqué son dixième but de la saison.


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s