PSG – Monaco 2-1, 04/05/03, Ligue 1 02-03

Ronaldinho balle au pied

Dimanche 04.05.2003, Championnat de France, Ligue 1, 35e journée (8e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. MONACO F.C.  2:1 (0:1)
– 40 450 spectateurs. Buts : Nonda, 41′ ; Fabrice Fiorèse, 58′, Ronaldinho Gaùcho, 77′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo – Cristóbal Parralo, Mauricio Pochettino, Gabriel Heinze, Lionel Potillon – Frédéric Déhu, Hugo Leal (Stéphane Pédron, 63′), Jérôme Leroy, André Luiz (Alioune Touré, 70′) – Fabrice Fiorèse (Francis Llacer, 84′), Ronaldinho Gaùcho. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Frédéric Déhu, Jérôme Leroy et Ronaldinho Gaùcho.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2002-03 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2002-03 (collection MaillotsPSG)

Billet :

0203_PSG_Monaco_billet


Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Andre Luiz
Andre Luiz
Fabrice Fiorèse
Fabrice Fiorèse
Ronnie en dribble
Ronnie en dribble
Le même Ronaldinho en fâcheuse posture...
Le même Ronaldinho en fâcheuse posture…
Gabriel Heinze face à El Fakiri
Lionel Potillon
Lionel Potillon
Andre Luiz mène la charge
Andre Luiz mène la charge
Le but de Fabrice Fiorèse
Le but de Fabrice Fiorèse (Ch. Gavelle)
Ronaldinho balle au pied
Ronaldinho balle au pied
Le penalty de Ronadinho
Le penalty de Ronadinho
Roma est battu! 2-1 pour Paris...
Roma est battu! 2-1 pour Paris… (Ch. Gavelle)
Le Kop de Boulogne
Le Kop de Boulogne
Le Virage Auteuil
Le Virage Auteuil
Et sous un autre angle...
Et sous un autre angle…

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

Un arbitre impartial

Le PSG a montré ce soir qu’il jouerait à fond son rôle d’arbitre dans ce championnat indécis. Face à des Monégasques déterminés, les Parisiens ont pourtant dû patienter jusqu’à l’heure de jeu pour se relancer dans cette rencontre. Sevré d’enjeu en championnat, Paris a montré que sa place n’était pas dans le milieu de tableau. Voilà les Lyonnais prévenus et l’éthique sportive respectée.

C’est le pouce pointé vers le ciel qu’Olivier Coustère, le Président de Trans-Forme (Association Fédérative Françaises des sportifs transplantés et Dialysés) a donné le coup d’envoi de cette rencontre. La banderole des Supras – « Trans-Forme : un coup de cœur à la vie » – ne lui a pas échappé. Et du cœur, il en a également fallu aux Parisiens pour s’imposer face aux joueurs de la Principauté. Après Marseille, Lyon ou encore Auxerre, c’est un nouveau ténor qui chute au Parc des Princes.

Pourtant, rarement le round d’observation n’aura aussi bien porté son nom que ce soir. Entre une formation parisienne qui ne peut plus espérer grand chose en championnat, et une équipe monégasque pour qui la victoire est impérative, il faudra patienter jusqu’au quart d’heure de jeu pour assister à la première occasion. Une poignée de secondes après un tacle décisif de Heinze sur Nonda dans la moitié de terrain parisienne, le ballon traverse toute l’aire de jeu pour se retrouver sur le pied droit de Fiorèse. La frappe de l’attaquant rebondit capricieusement pour finalement filer au dessus du but de Roma (14e).

Marquez sur le poteau

Le quatuor offensif de la Principauté n’est pas en reste, à l’image de cette puissante frappe de Guily bien captée par Alonzo (27e). Rarement, le PSG n’aura aussi bien fait circuler le ballon que ce soir. Emmenés par un Ronaldinho de gala, les Parisiens jouent à une touche de balle et déstabilisent régulièrement l’arrière-garde monégasque. Fiorèse, lancé dans le dos de la défense azuréenne par Déhu, s’en va ainsi seul à la conquête du but de Roma. Le grand pont de l’attaquant parisien ne trompe cependant pas la vigilance du portier italien de l’ASM (28e).

Et comme maîtrise du ballon ne rime pas toujours avec ouverture du score, Nonda va jouer un vilain tour aux Parisiens. Décalé par Prso, le deuxième meilleur buteur de notre championnat ajuste à bout portant Alonzo (40e). Sans jamais s’affoler face à la domination Rouge et Bleu, Monaco vient de glacer le Parc.

La seconde période débute par un fait d’arbitrage. Ronaldinho, taclé par Squillaci dans la surface pense obtenir à juste titre un penalty, mais c’est un carton jaune que lui tend monsieur Bré (51e)… Alors que Monaco varie les combinaisons offensives, côté parisien on prend les mêmes et on recommence. Déhu lance Fiorèse qui ne se pose cette fois pas de question et ajuste du coup de pied Roma (57e). Le PSG revient dans cette rencontre et oblige ainsi Monaco à se dévoiler. La tactique va se révéler payante même si une bonne combinaison entre Prso et Nonda, permet à Marquez de catapulter la balle sur le poteau d’Alonzo (62e).

Touré Décisif, Ronaldinho buteur

Alors que la rencontre s’équilibre, les deux anciens milieux récupérateurs de l’équipe de France décident successivement d’incorporer Gallardo et Touré dans leur onze de départ. Si l’Argentin tarde à se montrer, il faut beaucoup moins de temps à l’ancien Nantais pour se révéler décisif. Sur un centre de Heinze, l’attaquant parisien est déséquilibré par Bernardi. Cette fois-ci, et alors que la faute est nettement moins flagrante, l’homme en noir désigne le point de penalty. Ronaldinho, dans une ambiance de corrida, prend une dernière inspiration et enroule sa frappe qui vient ricocher sur le montant avant de finir sa course au fond du filet (76e).

La bête noire des Rouge et Bleu au Parc des Princes fait grise mine. La tête plongeante de Camara sonnera le glas des joueurs de la Principauté (94e). L’attaquant monégasque voit la balle s’éloigner des buts d’Alonzo et les trois points avec. Dans un Parc une nouvelle fois comble, le PSG a démontré qu’il aurait dû faire partie de ce sprint final que se disputeront, jusqu’au soir du 24 mai, Lyon, Marseille et Monaco. Plus que jamais cette victoire au goût amer en appelle une autre le week-end prochain à Gerland !

Réactions :

Luis Fernandez (Entraîneur-Manager du PSG)
« Je suis très content de notre performance. Nous nous sommes retrouvé menés contre le cours du jeu, après une bonne première mi-temps. L’équipe a su ensuite repartir du bon pied en seconde période, et j’estime que nous méritons largement notre victoire. Battre cette équipe monégasque donne des regrets car cela prouve que nous avions les moyens de nous mêler à la lutte pour le titre. Cette équipe du PSG a fière allure, non ? Je sais que je possède peut-être la meilleure équipe du championnat, et que nous méritions beaucoup mieux cette saison. Maintenant, nous essaierons une nouvelle fois de faire un match plein à Lyon. »

Didier Deschamps (Entraîneur de Monaco)
« Paradoxalement, c’est lors de la première mi-temps, alors que nous étions moins bien, que nous avons marqué. En seconde période, nous nous sommes créé beaucoup d’occasions mais c’est le PSG qui a inscrit deux buts. Dans ce genre de match, cela ne se joue jamais à grand chose. Ce n’était pas le bon moment pour nous de perdre, mais nous allons jouer tous les coups à fond jusqu’au bout. Ce soir, la déception est importante. Mes joueurs se sentent énormément frustrés. »

Hugo Leal (Milieu de terrain du PSG)
« Je suis satisfait de ma prestation même si j’ai éprouvé quelques difficultés au niveau physique. Ma sortie était logique car je sentais mon niveau de forme régresser. Cette saison, nous avons perdu trop de rencontres importantes au Parc des Princes. Alors maintenant, nous faisons ce que nous pouvons, du mieux possible. La semaine prochaine, nous irons à Lyon pour gagner. Nous sommes motivés à l’idée de pouvoir encore accrocher la quatrième place. »

Jérôme Alonzo (Gardien du PSG)
« Nous avons gagné tous nos gros matches au Parc des Princes, que ce soit face à Lyon, Marseille ou Monaco… Cela laisse beaucoup de regrets. Avec du recul, je commence un peu à analyser ce qui nous est arrivé cette saison… »
Retrouvez la suite de l’interview demain, sur PSG.fr

Jérôme Rothen (Milieu de terrain de Monaco)
« Nous ne savons peut-être pas gérer les coupures, comme celle de quinze jours que nous venons de vivre. Ce résultat est d’autant plus frustrant que nous avions les moyens de battre le PSG. Après avoir mené, nous n’imaginions pas repartir du Parc avec aucun point. Nous avons fait deux erreurs sur lesquelles nous avons encaissé deux buts. Comptons maintenant sur un faux-pas de Lyon la semaine prochaine… face au même PSG. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Advertisements

2 réflexions au sujet de « PSG – Monaco 2-1, 04/05/03, Ligue 1 02-03 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s