PSG – Lyon 0-0, 19/11/04, Ligue 1 04-05

Vendredi 19.11.2004, Championnat de France, Ligue 1, 15e journée (12e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS  0:0 (0:0)
– 42 478 spectateurs.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Stéphane Pichot, José-Karl Pierre-Fanfan, Mario Yepes, Sylvain Armand – Bernard Mendy, Lorik Cana, Édouard Cissé (Branko Bošković, 88′), Modeste M’Bami – Reinaldo da Cruz (Fabrice Pancrate, 74′), Pedro Pauleta (Hélder Cristóvão, 83′). Entraîneur : Vahid Halilhodžić.
Avertissements à Bernard Mendy et Mario Yepes.
Expulsion : Mario Yepes, 22′.


Maillot utilisé  :

Maillot dom 2004
Maillot domicile 2004-05 (collection MaillotsPSG)

Billet  :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Modeste M'Bami
Modeste M’Bami (Ch. Gavelle)
Le tournant de la rencontre, Monsieur Sars avertit Mario Yepes pour la seconde fois en 21 minutes… (F. Fife)
José-Karl Pierre-Fanfan
José-Karl Pierre-Fanfan (Ch. Gavelle)
Tentative de Stéphane Pichot
Tentative de Stéphane Pichot (Ch. Gavelle)
Pedro Pauleta balle au pied
Pedro Pauleta balle au pied (Ch. Gavelle)
Le Virage Auteuil
Le Virage Auteuil
La tribune G
La tribune G

Compte-rendu (Anthony Baca, PSG.fr) :

A armes inégales !

Alain Sars a vu rouge vendredi soir ! Yepes, Halilhodzic, Baronchelli, tous ont été priés de regagner les tribunes après 23 minutes de jeu. Autant dire que la mission du PSG devenait à ce moment là bien délicate, pour ne pas dire impossible. Les Parisiens ont donc cherché à ne surtout pas perdre ce match, en exploitant au mieux le moindre ballon de contre.

Partagés entre satisfaction et déception concernant le résultat, colère et résignation au sujet de l’arbitrage, les Parisiens ne savaient trop sur quel pied danser à l’issue de cette rencontre. Cependant, si Lyon poursuit son impressionnante série, le PSG ressort quant à lui plus fort de ce sommet sans grande saveur.

Après cinq bonnes premières minutes, ponctuées par deux occasions de Pauleta, Paris va progressivement se frotter aux attaquants lyonnais. Cana intervient ainsi vigoureusement dans les pieds de Réveillère (9e), avant que Govou ne dévisse complètement sa frappe face Letizi, après une première tentative de Wiltord (10e). Chaude entame de match donc, dans un Parc des Princes affichant complet.

Sur cette même action, monsieur Sars sanctionnera Yepes d’un carton jaune pour un tacle un peu trop appuyé sur Frau. Une décision lourde de conséquence… Dix minutes plus tard, alors que la domination des Gones s’accentue un peu plus, l’homme en noir voit en effet rouge et adresse à Yepes un second avertissement pour un tacle sur Wiltord (23e). Deux tacles, plus impressionnants que méchants, payés au prix fort par le défenseur colombien.

C’en est trop pour Vahid qui jaillit de son banc pour dire ses quatre vérités à monsieur Sars. Après maintes palabres, l’entraîneur parisien est également prié de rejoindre le vestiaire, ainsi que son adjoint Bruno Baronchelli. L’intervention du Président Francis Graille et d’Alain Cayzac ramène tout le monde à la raison, mais c’est avec un banc amputé de la quasi-totalité du staff parisien que la partie reprend.

La balle du K.-O.

Réduit à dix après 23 minutes de jeu (comme face à l’OM…), un rude combat démarre pour Paris. Depuis le « Carré PSG » Vahid Halilhodzic donne de la voix et demande à Armand de glisser dans l’axe et à Mendy de se positionner à gauche de la défense. A peine le temps d’assimiler les consignes du coach, que Frau file à grandes enjambées à l’assaut du but de Letizi. Un ultime geste défensif de Armand prive l’attaquant lyonnais d’un face à face avec le portier parisien qui se saisit du ballon d’une manière peu académique (31e).

Un sentiment d’injustice envahit alors le Parc des Princes qui encourage de plus belle ses favoris. Si l’OL monopolise toujours autant le ballon, l’envie et la détermination sont incontestablement Rouge et Bleu. Des efforts pas payés… pour l’instant ! Un bon slalom de Cissé face à Cris offre à Paris deux corners successifs. Si sur la première frappe de Mendy, Pierre-Fanfan est devancé par Puydebois (52e), sur la seconde, Reinaldo prend le meilleur sur Diatta mais ne cadre pas sa tête (53e).

Malgré une possession de balle nettement à l’avantage des Gones, le PSG fait bloc et exploite le moindre ballon de contre. Même réduit à neuf quelques minutes suite à la blessure de Reinaldo, Paris fait le dos rond et se montre intraitable défensivement avec un surprenant Armand dans l’axe. L’entrée en jeu de Pancrate s’avère rapidement concluante. Le puissant ailier parisien dépose Cris et sert Pauleta au point de penalty qui cadre sa reprise de volée mais trouve le remplaçant de Coupet sur sa trajectoire (82e).

Le coup eut été parfait ! Qu’importe, c’est sous les applaudissements que les Parisiens quittent la pelouse du Parc. Pas franchement déçus par ce partage des points, plus par l’arbitrage.

Réactions :

Jean-Michel Aulas (Président de l’OL)
« Lorsque l’on regarde la possession de balle des deux équipes, on pourrait effectivement regretter de n’empocher qu’un point ce soir. Mais je ne suis pas déçu, je suis même satisfait que notre série se poursuive, même si nous avons péché dans la finition. Comme l’a précisé Paul le Guen, nous nous satisfaisons de ce 0-0. Il me semble que l’expulsion de Yepes est méritée, et qu’un autre joueur, qui évolue sur le côté, aurait également dû l’être. »

Sylvain Armand (Défenseur du PSG)
« Etant donné la tournure du match, nous sommes satisfaits du résultat. Nous avons su faire face à l’expulsion sévère de Yepes. Paris a une fois de plus fait preuve de solidarité ce soir. Il faut aussi féliciter cette formation lyonnaise, même si nous n’avons pas été trop inquiétés dans l’ensemble. Depuis quelques matches nous rencontrons des problèmes avec l’arbitrage, cela commence à faire beaucoup. Je comprends la colère de Vahid, la décision de l’arbitre a compromis nos objectifs de victoire. »

Paul Le Guen (Entraîneur de l’OL)
« Je pensais qu’on se procurerait plus d’occasions en seconde période. Nous sommes systématiquement venus buter dans l’axe de la défense parisienne, alors qu’il aurait été plus simple d’utiliser les couloirs. Nous poursuivons notre série, mais malgré cela nous ressentons une pointe de regret. Le PSG reste cependant à 15 points et même si rien n’est jamais acquis dans le football, je suis plutôt optimiste ce soir. »

Edouard Cissé (Milieu de terrain du PSG)
« C’est un bon point, face à l’équipe qui a développé le meilleur football depuis le début de la saison, qui plus est réduit à dix après vingt minutes de jeu. Déjà à onze contre onze, le match n’était pas évident, mais à dix cela est devenu impossible. On a alors surtout cherché à ne pas encaisser de but. Je ne souhaite pas polémiquer au sujet de l’expulsion de Vahid, mais il a simplement cherché à comprendre les raisons du deuxième carton jaune adressé à Yepes. Il n’a jamais été agressif. Nous allons maintenant tacher de bien préparer notre rendez-vous à Chelsea. »

Stéphane Pichot (Défenseur du PSG)
« C’est un bon 0-0, même si nous espérions plus de ce match. Déjà à onze contre onze, c’était difficile, alors à dix… Ce soir on se contente du point du match nul. L’arbitre a perdu les pédales durant dix minutes, je trouve cela vraiment dommage. J’espère simplement que la roue va rapidement tourner en notre faveur. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s