PSG – Lyon 1-0, 22/11/08, Ligue 1 08-09

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1748/17953/match/PSG-Lyon/PSG-Lyon-1-0)

Samedi 22.11.2008, Championnat de France, Ligue 1, 15e journée (5e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS  1:0 (1:0)
– 44 780 spectateurs. But : Ludovic Giuly, 25′.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Marcos Ceará, Sammy Traoré, Zoumana Camara, Sylvain Armand – Stéphane Sessègnon, Claude Makélélé, Jérémy Clément, Jérôme Rothen – Ludovic Giuly (Péguy Luyindula, 66′), Guillaume Hoarau. Entraîneur : Paul Le Guen.
Avertissement à Jérôme Rothen.
Expulsion : Juninho Pernambucano, 77′.


Maillot utilisé (en version à manches longues) :

Maillot domicile 2008-09 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 2008-09 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1748/17953/match/PSG-Lyon/PSG-Lyon-1-0)
Jérémy Clément (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1748/17953/match/PSG-Lyon/PSG-Lyon-1-0)
Le but de Ludovic Giuly (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1748/17953/match/PSG-Lyon/PSG-Lyon-1-0)
Marcos Ceara (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1748/17953/match/PSG-Lyon/PSG-Lyon-1-0)
Débordement de Guillaume Hoarau (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1748/17953/match/PSG-Lyon/PSG-Lyon-1-0)
Le tifo du Virage Auteuil (Ch. Gavelle)
Le Kop de Boulogne (Mouvement Ultra)
Le Kop de Boulogne (Mouvement Ultra)

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

En s’imposant face au sextuple champion de France sur un but de la tête de Ludovic Giuly (25e), le PSG s’empare de la 5e place de Ligue 1.

Après Bordeaux, Marseille, c’est Lyon qui tombe face aux Parisiens ! Le troisième but en trois matches de Ludovic Giuly (Lille, Le Havre et Lyon) offre au PSG une victoire pleine de signification et de promesse. Sous les yeux de Pedro Pauleta, l’attaque parisienne a ainsi pris le dessus sur une défense lyonnaise à la limite de la rupture à plusieurs reprises.

Dans un Parc des Princes plein à craquer, les Parisiens entament avec détermination ce choc de la 15e journée. Landreau réalise le premier arrêt de la soirée face à Benzama (3e), puis le PSG assoit sa domination technique et tactique sur cette rencontre. Après une belle combinaison avec Sessegnon, Cearà trouve ainsi Giuly au second poteau pour l’ouverture du score (1-0, 15e).

Emmené par un Sessegnon de gala, le PSG étouffe les Lyonnais dans un Parc des Princes drapé de ses habits de lumière, comme à la grande époque. La paire Makelele-Clément récupère un nombre incalculable de ballons, obligeant les Lyonnais à courir après le cuir… et le score.
L’OL perd progressivement la maîtrise de son jeu et de ses nerfs. Le jeune Kolodziejczak, pour son premier match en L1, bouscule Guily dans la surface sans que M. Lannoy ne siffle un penalty pourtant évident (63e). Les fautes des Gones se multiplient et les cartons pleuvent. Il sera même rouge pour Juninho, 20 minutes après son entrée en jeu, pour une vilaine semelle sur Armand (77e).

Une frappe aussi soudaine que puissante de Fred oblige Landreau à réaliser la parade du match (86e), mais Paris tient sa victoire. Le PSG pointe son nez dans le top 5 au moment de se pencher vers le Coupe UEFA, avec la réception ce jeudi de Santander. Cette 4e victoire consécutive toutes compétitions confondues place le PSG dans les meilleures dispositions.

Réactions (lequipe.fr) :

Paul Le Guen a apprécié la prestation de son équipe, victorieuse contre Lyon (1-0), son ancien club, samedi soir au Parc des Princes. Pour le technicien, le PSG a été à la hauteur. «L’équipe a fait un match solide, c’est bien, elle progresse, a-t-il indiqué en conférence de presse. Jamais nous n’avons été acculés et inquiétés, même après notre but. Si le scénario nous a été favorable, ce n’est pas une victoire arrachée. On a eu des opportunités et on a su être cohérents.»

Précis dans ses interventions, Mickaël Landreau savoure lui aussi ce succès contre l’inamovible leader lyonnais. «Cette victoire fait du bien. On a montré de la solidité et de la capacité à jouer. Nous sommes en net progrès. L’équipe a vraiment été solide, et collectivement on a été bons. On n’a pas fait beaucoup d’erreurs.»
« Un contexte parisien propice à l’égarement »

Fidèle à sa réputation et à sa ligne de conduite toujours très prudente, l’entraîneur parisien ne jubile pas pour autant. «Il faut être raisonnable. On sait très bien que l’on ne reviendra pas sur Lyon au classement comme sur d’autres équipes d’ailleurs… Mais l’équipe prend forme, on peut avoir des espoirs pour la suite.» Avec quatre victoires consécutives toutes compétitions confondues, la saison du PSG est désormais bien lancée. «Cela demande encore confirmation, temporise Le Guen. Il faut rester tranquille. Cette victoire nous permet d’avoir de l’ambition pour la suite. Mais on connaît le contexte parisien et on sait qu’il est propice à l’égarement.»
Cette saison, le Paris-SG se fait en tout cas le spécialiste des  »gros ». Là encore, Le Guen sait relativiser : «Nos victoires contre Bordeaux, Marseille et ce soir Lyon, c’est tout sauf un hasard. Mais les défaites contre Grenoble et Toulouse, ce n’est pas un hasard non plus», rappelle un Le Guen qui n’a pas la mémoire courte. Et Landreau rejoint son coach: «Il faut rester humble car nous ne sommes pas encore très réguliers. Nous n’avons pas un effectif pour rivaliser.»

Les sourires étaient bien présents sur les visages des joueurs parisiens samedi soir au Parc des Princes. Dans une enceinte bouillante, le PSG est venu à bout du méconnaissable leader Lyon (1-0) et Jérôme Rothen a expliqué après la rencontre tout le bien qui découle d’un tel succès. Mais le milieu gauche sait garder les pieds sur terre. Pour lui, «tout reste fragile», pas question «de s’enflammer» et le maintien reste une question d’actualité. Echanges.

«Jérôme Rothen, que retenez-vous de cette victoire ?

Elle fait forcément beaucoup de bien. Enchaîner les succès, c’est très réjouissant. On s’habitue à gagner et c’est bon pour le moral. Et vaincre dans un stade plein comme ce soir avec la qualité de l’adversaire, c’est bien. On a réalisé un gros match, la victoire est méritée. C’est vraiment le gros point positif. Mais il faut continuer à travailler. Rien n’est jamais acquis. Mais pour la confiance, c’est très bon.
Après Bordeaux (1-0) et Marseille (4-2), cette fois c’est Lyon que vous battez.
Je crois qu’on a perdu des matches bêtes depuis le début de saison. On a aussi fait de belles victoires. Celle-là reste au Parc l’une des plus belles par rapport à la qualité de notre jeu. Sur 90 minutes, on a bien géré la rencontre. C’est très satisfaisant. Par rapport au match de Bordeaux, où on avait eu du mal à les contenir en seconde période, là, ils n’ont pas été dangereux. Nous avons su faire ce qu’il fallait. Si l’arbitre est un peu conciliant, on a un penalty pour nous et on a gagne par deux buts d’écart. Mais ce qu’il faut retenir, ce sont les trois points.

Le PSG bascule enfin du bon côté du classement.

On bascule, oui c’est sûr, mais cela reste fragile. Tout est encore serré. On a encore un match contre une grosse équipe la semaine prochaine, Rennes, qui marche bien en ce moment. A nous de continuer la série parce que ça fait du bien de gagner. Les semaines sont beaucoup plus cool. On travaille bien dans la sérénité et la joie de vivre. On sait ce que c’est de gagner plusieurs matches. J’espère qu’on va continuer. Cela nous donne le droit de rêver et on peut très bien aller s’imposer à Rennes.

Jouer autre chose que le maintien, c’est un bonheur ?

Le maintien, il n’est pas encore acquis. Je vais la jouer à la Guy Roux… (rires) On regarde toujours en bas, car on reste un peu traumatisés des deux dernières saisons. On est tous ambitieux et on a tous envie de viser aussi vers le haut. Quand on regarde le classement, ça fait plaisir. Mais il ne faut pas s’enflammer, tout ça reste fragile. Il faut bien bosser la semaine et surtout confirmer. Depuis deux matches, l’envie n’a pas changé mais les automatismes vont beaucoup mieux. Avec Le Havre (3-1), ça fait deux matches pleins. On dit bien jamais deux sans trois. A Rennes, on va continuer !

Et voir Ludovic Giuly marquer de la tête, ça fait quoi ?

Ça fait bizarre ! (rires) J’ai joué avec lui à Monaco et je n’ai pas le souvenir de lui marquant de la tête. S’il peut en inscrire un comme ça tous les week-end… Tant mieux, il est sur une bonne série. Il faut que ça continue. C’est bien pour lui et pour l’équipe. On est vraiment récompensés de tous les efforts que l’on a fait pendant le match.

Avez-vous été surpris par la nervosité des Lyonnais ?

Ce sont des compétiteurs et, quand ils perdent, ils ne sont pas contents. Ils ont été durs… mais c’est le haut niveau. Pour gagner les gros matches, il faut résister, ne pas plonger et aller toujours de l’avant. Nous, nous avons su garder nos nerfs. Et à l’arrivée, le meilleur a gagné sur le match. Mais Lyon reste Lyon et ils ont un pas d’avance sur tout le monde.

Quelles sont vos ambitions pour le match contre le Racing Santander jeudi en Coupe de l’UEFA ?
On est content de pouvoir rejouer vite même si le coach ne doit pas être du même avis que moi. L’équipe est ambitieuse aussi en Coupe de l’UEFA. On a envie de sortir du groupe et de se qualifier. C’est un match important. On va se replonger dès demain (dimanche) dans ce match. Mais on va d’abord savourer ce soir car on ne gagne pas tous les ans contre Lyon. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s