Rennes – PSG 1-0, 18/03/07, Ligue 1 06-07

Bonaventure Kalou face à Fati et Mensah

Dimanche 18.03.2007, Championnat de France, Ligue 1, 29e journée (19e place) à Rennes, au Stade de la Route de Lorient :
STADE RENNAIS F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:0 (0:0)
– 27 085 spectateurs. But : Briand, 76′.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Bernard Mendy, David Rozehnal, Sammy Traoré, Sylvain Armand – Marcelo Gallardo (Amara Diané, 80′), Clément Chantôme, Youssouf Mulumbu – Pierre-Alain Frau, Bonaventure Kalou (David Ngog, 85′), Pedro Pauleta (Péguy Luyindula, 54′). Entraîneur : Paul Le Guen.
Avertissements à Marcelo Gallardo, Youssouf Mulumbu et Sammy Traoré.
Expulsion : Bernard Mendy, 93′.


Maillot utilisé (en version à manches longues) :

Troisième maillot 2006-07 (collection MaillotsPSG)
Troisième maillot 2006-07 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Samy Traoré porte les stigmates de son engagment
Samy Traoré porte les stigmates de son engagment
Youssouf Mulumbu s'impose face à Briand
Youssouf Mulumbu s’impose face à Briand (Ch. Gavelle)
Péguy Luyindula devance Mensah
Péguy Luyindula devance Mensah
Bonaventure Kalou face à Fati et Mensah
Bonaventure Kalou face à Fati et Mensah

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

Paris voit rouge

Grâce aux mauvais résultats de ses concurrents dans la lutte pour le maintien, le PSG avait l’occasion de sortir de la zone rouge en glanant trois points à Rennes. Malheureusement, les Parisiens ont perdu cette bataille contre les Bretons lorsque Jimmy Briand a inscrit le seul but de la rencontre à la 76e minute.

Avant l’entrée des joueurs, dans le couloir du stade de la Route de Lorient, les visages en disent long. Un peu de crispation, mais surtout beaucoup de motivation et de détermination peuvent se lire sur les visages des Parisiens. La solidarité comme maître mot s’illustre alors par les nombreux encouragements et tapes amicales entre les joueurs qui ne se sont pas quittés depuis le déplacement à Lisbonne. La présence de Jérôme Rothen et Cristian Rodriguez, bien que suspendu et blessé, en est aussi le parfait exemple. Tout comme le millier de supporters présent dans les tribunes, dont certains sont arrivés directement de la capitale lusitanienne.

Pour ce match d’une grande importance, on assiste d’abord au fameux round d’observation, où les hommes de Paul Le Guen effectuent un pressing de tous les instants sur les Bretons. Landreau doit cependant suppléer sa défense à deux reprises pour couper les longues ouvertures à destination d’Utaka. Pauleta (7e) et Kalou (13e) lui répondent par deux frappes pas assez appuyées pour inquiéter Pouplin.

L’arcade ouverte de Traoré après un duel aérien avec MBia témoigne de l’intensité des contacts… Si les occasions se font attendre, le jeu continue de se muscler. Mulumbu écope alors du premier avertissement à la 26e minute. Le match est haché et la défense du PSG montre quelques signes de fébrilité. Il a d’ailleurs fallu un Mickael Landreau décisif pour sauver son équipe devant Thomert seul devant le but après une belle accélération (33e). Dans la continuité de l’arrêt du dernier rempart parisien, Utaka ne parvient pas à cadrer alors que le ballon lui était revenu dans les pieds.

Sur l’action suivante, les Rouge et Bleu bénéficient d’une action identique. Pauleta trompe Mensah et se retrouve en très bonne position, mais Pouplin effectue un arrêt réflexe. Le ballon revient alors dans les pieds de Pierre-Alain Frau dont la frappe est miraculeusement sauvée par un défenseur rennais… La frappe détournée de Briand donne ensuite quelques sueurs froides à Paul Le Guen (37e) avant que Mickael Landreau sauve à nouveau les siens en remportant son deuxième face à face avec Utaka d’une claquette extraordinaire… Les parisiens ne sont donc pas malheureux de rejoindre les vestiaires sur ce score nul et vierge (0-0), grâce à leur gardien impérial.

La tête de Traoré trouve la barre bretonne

La deuxième période démarre comme s’est terminée la première. Utaka prend de vitesse la défense parisienne, mais Landreau s’interpose une nouvelle fois dans ce duel. Paul Le Guen décide alors de faire rentrer Peguy Luyindula en lieu et place du capitaine Pauleta (55e). Dans la minute qui suit, Kalou reprend un coup franc tendu de Gallardo, mais Pouplin claque en corner grâce à un beau réflexe.

Sur ses rares munitions, l’armada offensive du club de la capitale tente de combiner. C’est encore une parade du gardien rennais qui empêche Bonaventure Kalou, bien lancé par Gallardo, d’ouvrir le score à la 70e.

Le tournant intervient à la 76e minute du match. Gallardo glisse en tirant un coup franc qui finit dans le mur rennais pas vraiment à distance. Sur le contre, le très actif Briand prend le dessus sur Mendy et ouvre le score en reprenant de la tête un très beau centre d’Utaka (1-0 ; 76e). A un quart d’heure du terme du match, Rennes mène 1-0 et les Parisiens se jettent alors à l’abordage. Diané puis Kalou tentent en vain d’égaliser. Côté breton, Briand se montre encore dangereux en contre et manque de doubler la mise d’une petite balle piquée. Heureusement, cette frappe est stoppée par une belle détente de Landreau (82e).

Le mauvais sort continue alors de s’acharner sur le PSG. Le géant Sammy Traoré reprend de son crâne complètement en sang un centre de Rozehnal désormais attaquant. Pouplin est battu, mais la surpuissante tête du défenseur parisien s’écrase sur la barre transversale rennaise. Quand ça ne veut pas sourire… Une dernière frappe d’Armand à l’entrée de la surface semble pouvoir changer la donne, mais elle n’est pas cadrée. Le club de la capitale finira même le match à dix après l’exclusion de Mendy, coupable d’un tacle par derrière sur Briand. Les Parisiens devront donc tenter de prendre des points à Lens lors de la prochaine journée pour assurer leur maintien parmi l’élite.

Réactions :

Paul Le Guen (entraîneur du PSG) Au micro de canal + :
« On pouvait faire match nul ou gagner. Bravo à cette équipe de Rennes qui a fait une belle rencontre. Nous avons commis trop d’erreurs et l’on s’est donc exposé. Notre volonté reste intacte. On ne va sûrement pas lâcher maintenant. Nous allons nous bagarrer jusqu’au bout. J’ai envie de dire bravo aux joueurs, ils n’ont rien lâché. Je sens que dans leur tête, ils y sont encore et on va se battre tous ensemble jusqu’au bout. C’est frustrant de perdre un match comme cela. »

Mickaël Landreau (gardien du PSG) :
« Il ne faut évidemment rien lâcher jusqu’à la fin de saison. Ce match est une déception de plus. C’est justement dans ces moments là qu’il faut que l’équipe reste solidaire, surtout que nous avons réalisé un bon match. Nous encaissons un but sur une erreur d’inattention suite à une touche. Et après, la réussite continue de nous fuir avec la barre de Sammy… On manque de réussite, mais il ne faut rien lâcher et rester soudé. »

Bonaventure Kalou (attaquant du PSG) :
« On est au fond du trou, mais on n’est pas mort. Il nous reste neuf matches à jouer. Heureusement, aucune équipe qui joue le maintien ne s’est imposée ce week-end. Il va falloir s’accrocher jusqu’au bout et ne rien lâcher. Sur chaque occasion, chaque action, il va falloir se battre. Nous sommes partis pour souffrir, mais on doit et on va s’en sortir. »


Le stade :

Le stade de la route de Lorient
Le stade de la route de Lorient

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s