Rennes – PSG 1-0, 19/12/09, Ligue 1 09-10

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1907/21323/match/Rennes-PSG/Rennes-PSG-1-0)

Samedi 19.12.2009, Championnat de France, Ligue 1, 18e journée (10e place)
à Rennes, au Stade de la Route de Lorient :
STADE RENNAIS F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:0 (1:0)
– 26 621 spectateurs. But : I.Bangoura, 40′.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Christophe Jallet, Sammy Traoré, Zoumana Camara, Mamadou Sakho – Stéphane Sessègnon (Péguy Luyindula, 68′), Clément Chantôme (Jean-Eudes Maurice, 68′), Granddi Ngoyi, Younousse Sankharé – Ludovic Giuly, Mevlüt Erding (Grégory Bourillon, 83′). Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissement à Younousse Sankharé.


Maillot utilisé :

maillot ext 09 10
Maillot extérieur 2009-10 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1907/21323/match/Rennes-PSG/Rennes-PSG-1-0)
Granddi Ngoyi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1907/21323/match/Rennes-PSG/Rennes-PSG-1-0)
Jean-Eudes Maurice devant Péguy Luyindula (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1907/21323/match/Rennes-PSG/Rennes-PSG-1-0)
Mevlut Erding (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1907/21323/match/Rennes-PSG/Rennes-PSG-1-0)
Clément Chantôme (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1907/21323/match/Rennes-PSG/Rennes-PSG-1-0)
Les supporters parisiens présents dans la capitale bretonne (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (lequipe.fr) :

Rennes bat (encore) Paris

Rennes, désormais quatrième, a battu le Paris-SG, comme d’habitude. Le score est étroit (1-0), mais l’écart entre les deux équipes, plus grand.

Rennes bête noire du PSG en L1, la légende est partie pour durer quelques mois encore. Le club de la capitale a concédé samedi sa sixième défaite consécutive contre les Rouge et Noir. Les deux clubs s’étaient interdit de ne pas gagner samedi, pour compenser les points perdus en milieu de semaine. Et c’est Rennes qui a dominé Paris (1-0) sur le même score qu’il avait perdu à Monaco. Le PSG, lui, reste esclave de ses erreurs défensives. Rattrapé par Lens mercredi (1-1), il a été battu sur une offensive bretonne durant laquelle Jallet, aspiré par l’axe, a démarqué Bangoura à l’entrée de la surface. Le Guinéen a eu tout son temps pour ajuster Edel (40e).

Comme souvent avec Rennes, le score étriqué ne traduit que modestement sa mainmise sur le jeu. Récemment, contre Le Mans (1-0), l’équipe de Frédéric Antonetti avait connu la même difficultée à breaker (1-0). Rescapée d’une frappe d’Erding sur le poteau (11e), elle a imprimé progressivement son emprise sur le jeu, au point de faire suffoquer une équipe parisienne rafraîchie par Antoine Kombouaré, avec Makelele laissé au repos, Ceara, Armand, Clément et Luyindula sur le banc. Une autre théorie a de beaux jours devant elle : celle du manque de profondeur de l’effectif parisien. Rennes, en revanche, porté par une équipe-type que n’a toujours pas rejoint Jimmy Briand, a une position plus conforme à ses ambitions. Le club de François Pinault est provisoirement quatrième.

Réactions:

Battu à Rennes (0-1), le Paris-SG n’a pas réussi à se relancer. Son entraîneur Antoine Kombouaré n’a pas mâché ses mots à l’issue de la rencontre. «Je suis très déçu de la deuxième mi-temps car j’attendais autre chose, un autre visage. On n’a pas été capable de défendre et de jouer, surtout, et pas capable de faire vivre le ballon», a-t-il regretté. Le coach parisien a surtout montré du doigt la création, coupable selon lui d’un manque de maîtrise flagrant : «Les occasions qu’on a eues en début de match… Il faut tuer le match ! Il faut être capable de mettre le doute chez l’adversaire et ça passe par un but. Mais on a eu trop d’insuffisances techniques pour mettre nos attaquants dans les meilleures conditions pour marquer.» Le Kanak avait fait le choix de faire tourner son équipe, et «le résultat ne me donne pas raison», a-t-il concédé. «L’idée était de laisser au repos certains, de titiller ceux qui jouent plus, pour instaurer une plus grande concurrence, a-t-il explique. Certains avaient une chance à saisir mais ils sont passés à côté.» «On enchaîne quatre matches en douze jours, si on ne tourne pas à un moment on risque d’exploser, a appuyé Christophe Jallet. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. On était venu à Rennes pour gagner, on repart avec 0 point. Il nous reste quatre jours pour bosser et gagner contre Grenoble.»

Antonetti parle de référence

Dans le camp d’en face, Frédéric Antonetti pense que son équipe a peut-être réalisé quelque chose de fondateur. «C’est un de nos matches les plus aboutis depuis le début de la saison. On peut parler de match référence. On a développé du beau football, avec un beau but qui vient récompenser notre jeu. Je suis satisfait du contenu», a expliqué le technicien des Rouge et Noir. Un coach très heureux de pouvoir compter, enfin, sur tout le monde : «C’était peut-être la première fois où je faisais des choix sportifs car tout le monde était en forme au même moment.»


Le stade :

Le stade de la route de Lorient
Le stade de la route de Lorient

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s