Marseille – PSG 0-0 (5-4 tab), 28/07/10, Trophée des Champions 10-11

Nenê passe Azpilicueta

Mercredi 28.07.2010, Trophée des Champions
à Tunis, au Stade de Rades :
OLYMPIQUE DE MARSEILLE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:0 (0:0)
5 tirs au but à 4 pour l’Olympique de Marseille
– 57 000 spectateurs environ.
L’Équipe du PSG : Grégory Coupet – Christophe Jallet, Zoumana Camara, Mamadou Sakho, Sylvain Armand – Stéphane Sessègnon (Ludovic Giuly, 64′), Claude Makélélé, Mathieu Bodmer (Jérémy Clément, 76′), Nenê Carvalho – Mevlüt Erding (Mateja Kežman, 81′), Péguy Luyindula. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Sylvain Armand et Mamadou Sakho.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2010-11 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2010-11 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2028/23092/match/Marseille-PSG/Trophee-des-Champions)
Les parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2028/23092/match/Marseille-PSG/Trophee-des-Champions)
Mateja Kezman déborde (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2028/23092/match/Marseille-PSG/Trophee-des-Champions)
Péguy Luyindula (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2028/23092/match/Marseille-PSG/Trophee-des-Champions)
Jérémy Clément (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2028/23092/match/Marseille-PSG/Trophee-des-Champions)
Nenê passe Azpilicueta (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psg.fr)

Il aura donc fallu attendre la séance des tirs au but pour connaître le nom du vainqueur de ce Trophée des Champions 2010. L’OM succède à Bordeaux, alors que le PSG a démontré qu’il pouvait aborder cette saison avec ambition.

La séance de tirs au but débute mal pour Paris avec cette frappe de Luyindula repoussée par le poteau marseillais. Après un sans-faute de part et d‘autre, l’arrêt de Coupet sur la tentative de Lucho relance le PSG dans cette séance crispante. Au terme des cinq tireurs, Giuly s’élançe à son tour mais tombe sur un grand Mandanda. Cissé ne laisse pas passer sa chance et offre à l’OM son premier Trophée des Champions.
Pourtant, Paris, fort de ses bons résultats en matches amicaux, entame le mieux cette rencontre. Sans réellement inquiéter Mandanda, les équipiers de Makélélé ont le ballon dans les pieds et l’utilisent plutôt bien, à l’image de ce centre de Jallet (3e). Poussés par un stade acquis à leur cause, les Olympiens réagissent par l’intermédiaire de Lucho sur coup-franc (11e). La rencontre est intense et à une tête de Camara (22e), l’OM répond du tac-au-tac via Diawara d’un puissant coup de boule qui passe au dessus (25e).

Les deux équipes n’entendent pas céder du terrain et se livrent à un combat parfois âpre (1 avertissement de chaque côté en 30 minutes). Si la possession de balle est marseillaise, les occasions les plus franches sont à mettre au compteur du PSG. Luyindula va conforter cette stat. en se présentant seul face à Mandanda sur un bon service de Makélélé. Le petit accrochage du bras d’Hilton suffit pourtant à déséquilibrer l’attaquant parisien qui ne peut ajuster sa frappe (37e). L’OM réplique sur un tir de Valbuena, mais Coupet est bien placé pour capter ce ballon au rebond vicieux (39e). Une nouvelle offensive de Nenê stoppée par Mandanda (42e), puis une frappe de Cissé qui flirte avec le cadre (43e) mettent fin à cette première période agréable.
Les débats reprennent sous les yeux des 57 900 spectateurs du Stade du 7 Novembre (nouveau record d’affluence !). La chaleur et la fatigue consécutive à cette période, offrent une seconde période moins rythmée. Seule l’entrée en jeu de Ben Arfe apporte de l’allant côté Marseillais (66e), alors que le PSG attend le dernier quart d’heure pour placer des banderilles assassines. Nenê, d’une frappe contrée (90e), mais surtout Luyindula après un petit festival dans la surface (87e) manquent de plier ce match avant la séance des tirs au but. Il en sera tout autrement… Place désormais au Tournoi de Paris avec de belles affiches au programme !


Le stade :

Le stade Olympique de Rades
Le stade Olympique de Rades

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s