Lyon – PSG 1-1 (5-4 tab), 30/07/06, Trophée des Champions 06-07

Jérôme Rothen

Dimanche 30.07.2006, Trophée des Champions
à Lyon, au Stade de Gerland :
OLYMPIQUE LYONNAIS – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:1 (0:0)
5 tirs au but à 4 pour l’Olympique Lyonnais
– 30 529 spectateurs. Buts : Jérôme Rothen, 62′, Benzema, 71′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Bernard Mendy, David Rozehnal, Mario Yepes, Sammy Traoré (Clément Chantôme, 75′), Sylvain Armand – Édouard Cissé, Paulo César, Jérôme Rothen – Pierre-Alain Frau, Fabrice Pancrate (Bonaventure Kalou, 63′). Entraîneur : Guy Lacombe.
Avertissements à Sylvain Armand, Paulo César et Mario Yepes.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2006-07 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 2006-07 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Les parisiens avant le coup d'envoi
Les parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Edouard Cissé
Edouard Cissé (Ch. Gavelle)
David Rozenhal et le lyonnais Kallstrom
David Rozenhal et le lyonnais Kallstrom
Jérôme Rothen
Jérôme Rothen
Vercoutre stoppe le tir au but de Kalou: Lyon remporte le trophée
Vercoutre stoppe le tir au but de Kalou: Lyon remporte le trophée

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

Et pourtant…

En accrochant le champion de France sur sa pelouse après 90 minutes de jeu, le PSG avait déjà fait beaucoup. Mais comme en 2004, la loterie des tirs au but aura tourné à l’avantage des Gones. Le PSG avait pourtant ouvert le score par l’intermédiaire de Rothen (60e), avant que Lyon ne bénéficie d’un penalty transformé par Benzema (70e).

Kalou, le dernier tireur parisien, rejoint ses partenaires la tête base. Vercoutre vient de repousser sa frappe. Pourtant, l’Ivoirien n’a pas grand-chose à se reprocher. Mais voilà, comme en 2004, le sort en avait décidé ainsi. Paris doit maintenant se servir de ces 90 minutes pour aborder du bon pied la première journée de L1 au Parc des Princes.

/images/photo_content/cp_44ce13b392c68TC_Article_2.jpgLa boule dans le ventre, caractéristique des rencontres à enjeu, avait fait son retour ! Les matches de préparation cèdent donc la place à la compétition, avec comme mise en bouche, ce Trophée des Champions, fort appétissant. Privées de quelques joueurs clés, les deux équipes abordent ce match dans des configurations inédites. Ainsi, côté Parisien, Rozehnal prend place dans le milieu de terrain alors que Paulo Cesar évolue en soutien de Frau. Il faudra également compter avec la chaleur étouffante envahissant Gerland ce soir.

Le PSG entame cette rencontre de la meilleure des manières avec une percée plein axe de Frau. L’ancien lyonnais, bien repris par Squillaci, ne peut cependant armer la première frappe de la soirée (1ère). Le PSG est maître du ballon dans cette entame de match. Le déboulé de Pancrate laisse sur place le milieu de terrain lyonnais avant que l’attaquant parisien ne se heurte à un nouveau geste défensif de Squillaci décidément bien inspiré (8e).

Le PSG obtient ensuite un coup-franc à trente mètres du but gardé par Vercoutre. La frappe de Mendy est repoussée par le mur lyonnais et offre un ballon de contre-attaque aux Gones. La mésentente entre Mendy et Armand ne profite cependant pas à Carew (15e). Dans la foulée, le coup franc de Benzema est contré une première fois par le mur parisien, puis par Cissé (20e).

Les Lyonnais, plus incisifs à la récupération, rappellent que ce match se déroule sur leur pelouse et qu’ils entendent bien y demeurer intouchables. Les joueurs du PSG restent cependant toujours les plus entreprenants à l’image de cette tentative de Rothen (24e) et surtout cette frappe de Cissé repoussée par le poteau de Vercoutre (26e).

2500e but de l’histoire du PSG pour Rothen

Bousculés, les Lyonnais se décident enfin à réagir. Et quelle réaction ! Une première accélération de Carew qui oblige Yepes à se jeter dans les pieds de Ben Arfa (33e), puis un centre de Benzama au second poteau (34e). Ouf ! Gros coup de chaud en tribune visiteurs. Une bonne combinaison entre Rothen et Cissé envoie ensuite Paulo Cesar défier Vercoutre. Le Brésilien cherche à piquer sa balle mais se heurte à la main ferme du gardien lyonnais (45e). L’arbitre décide d’en rester là, malgré un corner à l’avantage du PSG.

Aucun changement à signaler à la pause pour les deux équipes alors que l’arbitre central (M. Layec) est contraint de céder sa place au quatrième arbitre (M. Auroux). Une seconde période qui débute sur un très beau geste défensif de Cissé devant Benzema (51e).

C’est finalement au plus fort de la domination lyonnaise que le PSG va étaler tout son talent. Au départ de l’action, Jérôme Rothen reprend du droit une tête de Frau repoussée des deux poings par Vercoutre après un bon service de Paulo Cesar (0-1, 60e). Le 2500e but officiel de l’histoire du club est le fruit d’un beau mouvement collectif !

La joie des Parisiens est cependant de courte durée. Sur un corner lyonnais, M. Auroux indique le point de penalty pour un accrochage dans la surface. C’est la stupéfaction sur le banc parisien et sur le terrain, l’arbitre sanctionnant également Armand (70e), puis Yepes (71e). Entre ces deux cartons, Benzema n’a pas manqué son duel face à Landreau (1-1, 70e). La pilule est dure à avaler côté Parisien.

A une percée plein axe de Benzama bien stoppée par Landreau (80e), le PSG répond par un débordement du jeune Chantôme (83e). La fin de match est crispante lorsque Lyon obtient un corner dans le temps additionnel, haletante quand Frau tente sa chance de loin (92e) ou lorsque Rothen cherche la lucarne de Vercoutre sur coup-franc (93e). Mais comme en 2004, c’est la séance des tirs au but qui doit départager les deux équipes, et tant qu’à jouer à Gerland autant disputer cette séance devant le kop lyonnais… La suite vous la connaissez, et pourtant Paris n’a pas démérité !

Réactions :

Alain Cayzac (Président du PSG)
« Nous avons assisté à un bon match. Lyon égalise sur une action litigieuse même si je ne veux pas débuter la saison en critiquant l’arbitrage. La loterie des tirs au but n’a pas tourné à notre avantage. Je tiens aussi à préciser que le PSG n’a pas été consulté pour le choix du terrain même si cette décision a été prise lors de la passation de pouvoir. Nous avons appris le lieu de la rencontre dans la presse ! Si ce n’est pas une excuse, cela a eu une incidence sur les deux événements du match, le penalty et les tirs au but. Je suis satisfait de mon équipe et j’espère que les joueurs confirmeront la semaine prochaine pour la reprise de la L1. »

Guy Lacombe (Entraîneur du PSG)
« Nous réalisons un bon match et je trouve que les deux équipes ont bien joué pour un match de reprise. S’il devait y avoir un vainqueur durant les 90 minutes, ce serait le PSG. Encaisser un but sur penalty, c’est dur ! Nous avons gentiment été invité à Lyon, voilà maintenant que nous leur donnons le trophée. Les tirs au but, c’est la loterie surtout avec une assistance aussi hostile. Nous avons abordé ce match dans une optique de reprise, nous méritions mieux ! Il faudra se créer plus d’occasions pour remporter des matches. Nous avons laissé des forces dans la bataille, notamment avec la blessure de Traoré. J’ai décidé de lancer Chantôme car il le méritait. Le plus dur commence pour lui. »

Gérard Houiller (Entraîneur de l’OL)
« C’était un très bon match compte tenu de la chaleur et avec un excellent état d’esprit. Concernant le penalty, les arbitres souhaitent nettoyer les surfaces de réparation et sanctionner tout accrochage. Je ne peux rien dire de plus sur ce fait. Les tirs au but ont décidé du vainqueur même si une victoire du PSG ne m’aurait pas attristé étant donné que mon ami, Alain Cayzac, est à la tête du Club. »

Pierre-Alain Frau (Attaquant du PSG)
« C’était notre dernier match de préparation avant la reprise de la L1 et des joueurs vont nous rejoindre dans les prochains jours. Nous avons vu des choses intéressantes. Le groupe devra continuer d’être solidaire tout au long de la saison si nous souhaitons réaliser un beau parcours. »

Fabrice Pancrate (Attaquant du PSG)
« Nous avons été supérieur ce soir mais nous connaissons la fin ! Ce match nous tenait pourtant à cœur. Nous avons bien travaillé à Dinard, puis à Aix-les-Bains. Nous progressons et montons en puissance. »
Jérôme Rothen (Milieu de terrain du PSG)

«Je suis satisfait de ma prestation, le travail a payé. Il faut maintenant être plus régulier. Ce but me fait plaisir même si avec la défaite la déception l’emporte. Un groupe est en train de naître. Nous avons joué en équipe et c’est avec cet état d’esprit que nous réaliserons de belles choses. Il est toujours difficile de jouer à Gerland. »

Clément Chantôme (Milieu de terrain du PSG)
« C’est mon premier match officiel avec le groupe professionnel, je suis donc satisfait. Mon entrée en jeu s’est bien passée. Le coach me fait confiance et cela donne encore plus envie de travailler ! »


Le stade :

Le stade de Gerland
Le stade de Gerland

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s