PSG – Lille 0-0, 28/07/01, Division 1 01-02

Intervention de Mauricio Pochettino

Samedi 28.07.2001, Championnat de France, Division 1, 1re journée (11e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – LILLE O.S.C.  0:0 (0:0)
– 39 416 spectateurs.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Cristóbal Parralo, Mauricio Pochettino, Gabriel Heinze, Lionel Potillon – Bernard Mendy, Frédéric Déhu (Pierre Ducrocq, 33′), Ali Benarbia (Selim Benachour, 60′), Édouard Cissé – José Aloísio, Laurent Robert (Gaёl Hiroux, 72′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Édouard Cissé et Mauricio Pochettino.


Maillot utilisé :

IMG_4433
Maillot domicile 2001-2002 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Bernard Mendy
Bernard Mendy (Ch. Gavelle)
Edouard Cissé
Edouard Cissé (Ch. Gavelle)
Ali Benarbia
Ali Benarbia (Ch. Gavelle)
Laurent Robert, pour son dernier match avant son départ à Newcastle
Laurent Robert, pour son dernier match avant son départ à Newcastle (Ch. Gavelle)
Selim Benachour en fin de match
Selim Benachour en fin de match (Ch. Gavelle)
De nouveau Le jeune Benachour
De nouveau le jeune Benachour
Intervention de Mauricio Pochettino
Intervention de Mauricio Pochettino
Les supporters du Virage Auteuil protestent contre le nouveau maillot pendant l'échauffement
Les supporters du Virage Auteuil protestent contre le nouveau maillot pendant l’échauffement (mouvement ultra)
Le Virage Auteuil à l'entrée des joueurs
Le Virage Auteuil à l’entrée des joueurs (mouvement ultra)

Compte-rendu (psgmag) :

1ère MINUTE : FAUTE DE D’AMICO ET COUP – FRANC DE DÉHU

Le coup d’envoi du match est donné par les Parisiens, qui attaquent côté Boulogne. Les joueurs de Luis Fernandez pressent d’entrée de jeu : Édouard Cissé récupère la balle au milieu du terrain, côté gauche, et remonte immédiatement la balle vers les buts lillois. Il s’échappe jusqu’aux 25 mètres, mais se fait balancer par Fernando D’Amico avant de pouvoir glisser à Aloisio devant lui. La faute du numéro 27 nordiste mérite largement un carton jaune, mais Laurent Duhamel ne l’entend pas de cette oreille (1ère). Le coup – franc est frappé par Frédéric Déhu, mais sa frappe tendue du pied droit, à ras de terre, est captée par Grégory Wimbée. Aloisio se met quant à lui en évidence dans la minute qui suit : après un superbe geste technique pour se remettre dans le sens du but, dans le rond central, il essaie d’avancer dans la partie de terrain lilloise, mais il est parfaitement taclé… puis complètement accroché par D’Amico (2ème) !

PARIS ATTAQUE, LILLE FAIT DES FAUTES

Côté gauche, Ali Benarbia glisse à Robert qui déborde jusqu’à la ligne des six mètres, où il obtient le corner (4ème). Très actifs, les Parisiens pressent haut et vont de suite vers l’avant, ce qui donne de la vie au match malgré le repli défensif du LOSC, qui n’a pas encore approché des buts de Letizi et se caractérise par une énorme agressivité, pas toujours dans le bon sens du terme… Sur le côté droit du Paris SG, Bernard Mendy, qui joue à la place qui est la sienne avec l’Équipe de France Espoirs, pose problème à l’arrière – garde lilloise et obtient notamment une bonne touche près du poteau de corner. Cristobal envoie le ballon jusque dans la surface de réparation ; Lille essaie de se dégager, mais la balle revient sur E. Cissé, dont la frappe passe toutefois au – dessus des buts de Wimbée.

D’AMICO BLESSE DÉHU | OCCASIONS D’ALOISIO – PENALTY ?

Après cette offensive parisienne, D’Amico reprend son jeu favori, c’est – à – dire… qu’il fait des fautes. Une percée de Déhu au milieu de terrain se conclut donc par une agression caractérisée de D’Amico sur le mollet de l’ancien Lensois ! Outre une chaussette largement déchirée, Déhu s’en tire avec deux grosses marques de crampons… Laurent Duhamel accorde enfin un carton jaune au charmant D’Amico (12ème), et les Parisiens repartent de plus belle : Robert, que l’on avait peu vu jusque – là, combine bien avec José Aloisio en attaque, et ils multiplient les occasions. Après une bonne offensive d’Aloisio (13ème), c’est encore le Brésilien qui met Wimbée à contribution : arrivé à hauteur de la surface de réparation, il donne à Benarbia, sur sa gauche, qui lui remet de suite. Le une – deux fonctionne bien, mais Ecker accroche le pied d’Aloisio au moment où celui – ci s’apprête à frapper. Le penalty s’impose, mais Duhamel fait signe de jouer (16ème)… Hormis une nouvelle occasion d’Aloisio quelques minutes plus tard (tête à la 18ème), le jeu s’équilibre, les Parisiens progressent moins rapidement et surtout moins directement vers les buts lillois. Quant aux joueurs de Vahid Halilhodzic, ils essaient timidement de sortir mais ne se montrent pour le moment pas très dangereux. Pochettino commet plusieurs fautes, et il reçoit un avertissement logique à mi – parcours de cette première période (24ème). Déhu, qui se plaignait auprès du banc parisien depuis plusieurs minutes, soit sortir, remplacé par Pierre Ducrocq (33ème). Merci D’Amico…

2 BUTS HORS-JEU PUIS 1 POTEAU JUSTE AVANT LA MI-TEMPS

Les Parisiens, même s’ils dominent territorialement ce match, ne parviennent toujours pas à se rapprocher des buts lillois comme en début de match. Lille progresse donc de plus en plus, et marque même un but à quelques minutes de la mi – temps : Bruno Cheyrou accélère au milieu de terrain, repique dans l’axe et glisse à Bassir, qui efface Letizi et pousse la balle au fond des filets… Fort heureusement, la défense parisienne était parfaitement remontée et l’ancien joueur de La Corogne est signalé hors – jeu (42ème). Paris réagit par l’intermédiaire de Cristobal, dont la transversale sert Robert sur le côté gauche. Le Réunionnais profite de quelques espaces devant lui pour contrôler tranquillement puis frapper du pied gauche. Le ballon rebondit devant Wimbée, qui se laisse surprendre et doit encaisser son premier but de la saison. Mais là encore, un hors – jeu annule ce but : Aloisio, qui s’était avancé devant Wimbée, est largement hors – jeu (44ème). Deux minutes de temps additionnel sont accordées aux deux équipes, qui enflamment quelque peu ce match en cette fin de première période : Bruno Cheyrou frappe brusquement, mais la balle atterrit… sur le poteau droit (46ème) !

PAS BEAUCOUP DE RYTHME, NI D’OCCASIONS FRANCHES…

Bien que Hiroux et Benachour s’échauffent depuis le dernier quart d’heure de la première période, Luis Fernandez ne procède à aucun changement à la mi – temps. Dans le jeu, pas beaucoup de changement non – plus : Paris domine, Lille joue en contre, mais aucune équipe ne parvient à insuffler un rythme à la rencontre. Quelques occasions toutefois à relever côté parisien, notamment une belle reprise de volée de Potillon, du pied gauche, suite à un corner tiré côté droit. Mais la frappe de l’ancien Stéphanois, très défensif ce soir, passe largement au – dessus (55ème). C’est ensuite Bernard Mendy qui essaie de provoquer la défense lilloise, mais sa percée dans la surface s’arrête face à Cygan (57ème). Luis Fernandez effectue alors son premier changement de la saison : Sélim Benachour remplace Ali Benarbia pour donner plus de punch et de vivacité au milieu de terrain (60ème).

INNOMBRABLES FAUTES SUR ALOISIO | PARIS POUSSE

Aux avant – postes, Aloisio doit faire avec les accrochages de Cygan et les agressions de Fahmi. Il aura ainsi pour souvenir de ce match une trace de crampon sur la poitrine, résultat d’un pied très haut levé sur Aloisio alors que le ballon était déjà loin… Et quand ces deux gaillards ne le stoppent pas irrégulièrement, c’est Delpierre qui est « obligé » de crocheter le pied d’appui du Brésilien, lorsque celui – ci réalise un petit festival côté gauche. A l’approche du dernier quart d’heure, Benachour se met en évidence avec une belle frappe du droit, suite à un contrôle orienté de la poitrine d’Aloisio, mais qui passe au – dessus (71ème). Gaël Hiroux, qui fêtera ses 21 ans vendredi prochain, remplace Laurent Robert (73ème), sorti en applaudissant le public du Parc des Princes. Dans la tradition des matches de reprise, ce PSG – Lille ne nous offre pas beaucoup de spectacle. Dans les dix dernières minutes, Paris semble toutefois essayer de pousser pour inscrire un but : un nouveau duel entre Aloisio, lancé en profondeur, et Cygan tourne à l’avantage du Lillois, à l’entrée de la surface (80ème). C’est ensuite Hiroux qui obtient une belle occasion : au premier poteau, il coupe un centre venu de la droite et qui atterrit finalement sur Wimbée, lequel repousse in – extremis d’un arrêt – réflexe (83ème).

UN MATCH DE REPRISE… A OUBLIER TRÈS VITE

Outre Letizi, qui est allé cherché un ballon sur la tête du géant Bakari au prix d’une très belle envolée, ce sont surtout Benachour et Hiroux qui se mettent en évidence lors de cette fin de match. Les deux jeunes Parisiens ne réussissent toutefois pas à inquiéter véritablement le portier Lillois. Paris pousse, aidé par le public du Parc qui se réveille, mais cela reste trop brouillon pour être dangereux. Quant aux Lillois, ils sont toujours repliés en défense mais tentent de profiter des espaces laissés libres par les offensives parisiennes à quelques occasions (93ème). Les quatre minutes de temps additionnel n’auront finalement pas permis de marquer de but, et ce premier match du PSG en Championnat s’achève donc sur un match nul assez terne, avec peu d’occasions franches…

Réactions :

Luis Fernandez : « J’ai aimé beaucoup de choses, ce soir. Le PSG a pas mal tenté pour prendre les trois points, avec du cœur, de l’envie et de la volonté. Mais Lille était replié en défense et a refusé d’attaquer. Il nous reste a finaliser notre jeu, à trouver une animation offensive. Notre baisse de rythme en deuxième période, en raison de la chaleur, est bien tombée pour Lille. Les jeunes nous ont alors apporté de la fraîcheur, et le PSG a eu le mérite de tout tenter jusqu’à la fin. Je remercie le public du Parc qui a répondu présent aujourd’hui. Quand on récupérera notre plein potentiel offensif, ça va faire mal. En attendant, on est très solide derrière. Les quatre défenseurs ont été parfaits. Concernant Ronaldinho, il est anormal qu’on ne le laisse pas jouer. Il est libre, en fin de contrat, et ne demande qu’à jouer. Le droit du travail est bafoué. »

Vahid Halilhodzic : « Mes joueurs ont fait preuve de combativité, et ont beaucoup souffert de la chaleur. La pression était sur Paris pour ce premier match. On aurait pu l’emporter avec un peu plus de réussite sur nos contre – attaques. Bassir a fait quelques belles choses devant, mais notre point fort reste la défense. On a su neutraliser Paris durant tout le match. »

Frédéric Déhu : « C’est vrai que l’on méritait mieux, mais cela aurait pu être pire et se jouer sur un coup du sort. Lille était venu regrouper, et ces deux points de perdus, il faudra aller les récupérer à l’extérieur. Il reste encore 33 matches dans ce championnat. On a montré de bonnes choses, dans la continuité des matches d’Intertoto. Maintenant, il nous faut continuer et gagner mercredi pour passer un nouveau tour dans cette coupe. »

Hugo Leal : « J’ai bien aimé ce match malgré tout. L’équipe m’a semblé bien en place. Il ne faut pas oublier que nous sommes encore en phase de préparation. On sent qu’il y a des joueurs de qualité dans cette équipe. On peut vraiment faire quelque chose de bien. Quant à moi, j’ai repris l’entraînement il y a trois jours. Aujourd’hui, je dois dire que je suis un peu fatigué. Je ne veux pas débuter trop vite, je dois bien me préparer. »

José Aloisio : « Ce n’est pas très bien parce que l’on a pas gagné, mais c’est déjà pas mal de ne pas avoir perdu. C’est tout de même un bon match pour reprendre la saison, surtout la première mi – temps. Il nous faut encore un peu de temps pour trouver notre rythme, surtout qu’il y avait pas mal d’absents. Je tiens à féliciter les supporters pour leur soutien. Lorsque je suis rentré sur la pelouse, c’était très beau. Le seul regret, c’est de ne pas avoir gagné, mais dès que l’on gagnera un match, tout s’enchaînera. Quant à Alex, j’ai joué avec lui pendant cinq ans, et cela me ferait plaisir de le retrouver à Paris. Nous l’accueilleront à bras ouverts. »

Lionel Letizi : « Nous avons été sérieux, et notamment solide en défense. Cette année, nos défenseurs vont mettre des coups (rires). Il nous a juste manqué les trois points. On va continuer à travailler, mais c’est déjà bien. C’était difficile sous cette chaleur. On s’est créé des occasions franches mais il reste à peaufiner la finition. »

Sélim Benachour : « L’équipe va de mieux en mieux. Il y a une bonne ambiance et une bonne mentalité et cela se ressent sur le terrain. Luis m’a fait confiance et je lui en remercie. Il m’a demandé de faire simple. J’ai fait une bonne rentrée, ça va plus vite qu’en CFA. Je devrais bientôt être prêté pour m’aguerrir et revenir ici par la grande porte. Ma préférence va à Saint – Étienne, mais je suis aussi en contact avec Sedan. »

Édouard Cissé : « Nous avons fait un assez bon match. Nous avons été généreux et la défense a été très solide. Mais c’est difficile sous cette chaleur, ça a créé un jeu haché. Dès la première minute, je suis séché par le dernier défenseur, et le carton rouge aurait changé le cour du match. On est déçu mais un match nul est déjà bien face à un Lille rigoureux et solide. Dès que les attaquants reviendront, cela ira mieux. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s