Châteauroux – PSG 2-1, 10/07/02, match amical 02-03

Les parisiens avant le coup d'envoi

Mercredi 10.07.2002, match amical à Blois, au Stade municipal des Allées Jean Leroi :
L.B. CHÂTEAUROUX (L2) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  2:1 (1:1)
– ? spectateurs. Buts : José Aloísio, 27′, Ferreira, 29′, Compan, 56′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi (Jérôme Alonzo, 46′) – Cristóbal Parralo (Frédéric Déhu, 46′), Talal El-Karkouri (Gabriel Heinze, 46′), Francis Llacer, Didier Domi (Lionel Potillon, 46′) – Paulo César (Alioune Touré, 46′), Alex Nyarko (Romain Rocchi, 46′), Fabrice Fiorèse (Felipe Teixeira, 46′), Jérôme Leroy (Samuel Piètre, 46′), André Luiz (Hugo Leal, 46′)  – José Aloísio (Kaba Diawara, 46′). Entraîneur : Luis Fernandez.


Maillot utilisé :

Le maillot de la saison précédente, sans sponsor, utilisé ce jour là (collection West Ham 93)
Le maillot de la saison précédente, sans sponsor, utilisé ce jour là (collection West Ham 93)

Photos du match :

Francis Llacer, Gabriel Heinze et Lionel Letizi dans le couloir d'accès aux vestiaires
Francis Llacer, Critobal et Lionel Letizi dans le couloir d’accès aux vestiaires
Les parisiens avant le coup d'envoi
Les parisiens avant le coup d’envoi
Les joueurs de Châteauroux posant avant le match
Les joueurs de Châteauroux posant avant le match
Les supporters parisiens présents à Blois
Les supporters parisiens présents à Blois (TM93)

Compte-rendu (psg.fr) :

Paris se rôde

C’est un groupe en pleine digestion d’une préparation athlétique musclée qui s’est incliné hier soir face à une vaillante formation castelroussine.

Dur, dur de revenir en France après quinze jours de travail foncier sous le soleil andalou. Ajouté que la pluie n’aura pas non plus aidé les coéquipiers de Letizi. Et voilà comment on redécouvre un nouveau PSG, motivé comme jamais, mais forcément fatigué par sa préparation d’avant saison. Et comme la formation de la Berrichonne de Châteauroux n’a pas envie de servir de bête de somme aux parisiens, on comprend mieux pourquoi Paris n’a pu rentré vainqueur de ce déplacement dans le Berry.

Et dés l’entame, les hommes de Fernandez sont plus que gênés par une équipe de Châteauroux décidée. Compan, tout feu tout flamme, a choisi d’afficher immédiatement ses ambitions ainsi que celles de sa formation. Voilà comment mettre tout de suite Paris face à ses responsabilités. Fiorèse prend alors les affaires en main et allume le premier pétard avec une frappe qui passe au-dessus de la transversale de Roche (5e). Avec un milieu de terrain composé de Leroy, Luiz, Nyarko, Fiorèse et Cesar, le PSG peut se permettre grâce à une qualité technique haut de gamme de préparer tranquillement ses actions. Aloisio seul en attaque se met en évidence en dribblant trois joueurs pour finalement être déséquilibré dans la surface de réparation. Il n’y aura pas penalty…

Une entame de match équilibrée

Bien sûr, la partie souffre de l’absence de rythme ce qui s’explique logiquement. Avant la reprise le 3 août au Parc des Princes face à Auxerre, les Parisiens auront le temps de monter en puissance. Les rencontres prévues face à Amiens, Lierse, Botafogo, le Sporting de Lisbonne et le FC Porto permettront cela. Le triangle Domi, Luiz, Fiorèse sur le côté gauche laisse entrevoir des perspectives intéressantes. La première véritable occasion parisienne a pour origine un jeu entre ces trois joueurs. Mais Domi perd son duel face à un Roche héroïque (23e). Qui a dit que patience est mère de vertu ? Il faut bien le croire puisque sur un énième débordement de Fiorèse, Aloisio inscrit le premier but du PSG version 2002-2003 (27e). Ce diable de Compan ne veut pas entendre parler de match amical. Sur l’engagement, il place un centre d’une précision chirurgicale sur Ferreira qui d’une demi-volée trompe un Letizi désabusé (29e). Le match s’emballe, et André Luiz rappelle à tout le monde qu’il faudra compter sur lui cette année avec notamment des coups francs dont il a le secret.

Un coté gauche intéressant

Après le repos, Llacer est le seul à reprendre la partie. Luis a choisi d’aligner une toute autre formation. Place à la jeunesse prometteuse avec entre autre Piètre, Leal et Rocchi.

Mais Châteauroux est plus frais sur le plan athlétique… Pour preuve, sur une bévue d’Heinze, Compan avec une lucidité remarquable trompe tranquillement Alonzo (56e). Les approximations techniques sont nombreuses du côté des joueurs de la capitale ce qui les empêchent d’espérer revenir au score face à la jeune formation du Berry.

La préparation athlétique parisienne se poursuit, et la charge de travail que les parisiens se sont vus infligés va leurs permettre de se bonifier au fil du temps. Et s’il vaut mieux perdre tous les matchs amicaux pour gagner le 3 août face à Auxerre alors Amen…


Le stade :

Le stade des Allées-Jean Leroi
Le stade des Allées-Jean Leroi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s