Parme – PSG 1-0, 07/03/96, Coupe des Coupes 95-96

Daniel Bravo balle au pied

Jeudi 07.03.1996, Coupe des Vainqueurs de Coupe, 1/4 de finale, match aller à Parme, au Stade Ennio-Tardini :
PARME A.C. (Ita.) – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  1:0 (0:0)
– 15 000 spectateurs environ. But : Stoïtchkov, 60′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – José Cobos (Francis Llacer, 77′), Bruno Ngotty, Paul Le Guen, Patrick Colleter – Daniel Bravo, Raí Oliveira, Stéphane Mahé – Youri Djorkaeff (Pascal Nouma, 43′), Julio Dely Valdés, Patrice Loko. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissement à Patrice Loko.


Maillot utilisé, en version Europe :

Maillot domicile 1995-96 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 1995-96 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Fanion :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

José Cobos devance son vis-à-vis
José Cobos devance son vis-à-vis
Daniel Bravo
Daniel Bravo
Explication entre Bucci et Pascal Nouma
Explication entre Bucci et Pascal Nouma
Pascal Nouma
A nouveau Pascal Nouma
Patrice Loko au duel
Patrice Loko au duel
Duel aérien entre Julio Cesar Dely Valdes et Apolloni
Duel aérien entre Julio Cesar Dely Valdes et Apolloni
Le même duel sans ballon
Le même duel sans ballon
Paul Le Guen et Bernard Lama (HAC Foot Archives)
Patrice Loko au milieu des parmesans
Patrice Loko au milieu des parmesans
Bernard Lama
Bernard Lama
Daniel Bravo balle au pied
Daniel Bravo balle au pied
Le parcage des fans parisiens
Le parcage des fans parisiens

Vidéo :


Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

Paris garde ses chances

Tout le monde l’a dit ou l’a écrit : ce Parme-PSG est une finale avant la lettre. Il est vrai que le club italien, nouveau dans la cour des grands, a déjà gagné deux Coupes d’Europe et que le PSG de Canal + a joué trois demi-finales européennes en trois ans. Le match sera d’ailleurs serré. Indécis jusqu’au bout. un vrai combat, même si les deux équipes ne sont certainement pas à leur meilleur niveau en ce mois de mars. Parme, parce que son stratège Zola souffre des adducteurs. Paris, parce que son jeu, en ce printemps, est beaucoup moins léger qu’en fin d’année. Le match débute, malgré tout, sur les chapeaux de roue, et Parme, qui connaît la musique, tente de faire rapidement la différence. On retrouve ainsi Hristo Stoichkov, une vieille connaissance, devant Lama dès la dixième minute, mais le gardien parisien freine le Bulgare et José Cobos dégage au loin. Youri Djorkaeff teste, lui, Bucci. Mais son tir passe à gauche. A l’approche de la pause, le combat va changer d’âme, puisque Zola, puis Djorkaeff vont quitter le terrain, blessés. En seconde période, Paris, qui est bien organisé, va faire jeu égal avec Parme. Lama doit quand même sortir le grand jeu devant Dino Baggio, et Dely Valdes est près de trouver la faille. Mais, alors que Paris semble de mieux en mieux, ce diable de Hristo Stoitchkov va filer devant les défenseurs parisiens, et tromper Bernard Lama d’un tir du gauche à ras de terre (58e). Un classique. Cependant, Paris ne va pas craquer. Au contraire, il développe de plus en plus d’actions offensives et se montre de plus en plus menaçant. On croit même que Loko va égaliser (72e), mais il trouve le poteau. Dommage ! Et, alors que l’on approche de la fin de la rencontre, c’est Parme qui a la balle de match. lnzaghi se retrouve seul devant Bernard Lama, mais le gardien parisien réussit un arrêt de classe. Heureusement ! Rendez-vous, maintenant, au Parc.

Réactions :

Luis Fernandez : « Le match s’est déroulé comme je l’attendais, face à une équipe de grand niveau comme Parme. Les garçons ont été très vaillants et ils ont parfaitement appliqué les consignes. On est passés par tous les sentiments. Je crois même qu’on pouvait espérer un tout petit peu mieux. Le pire aurait été d’encaisser ce deuxième but. Maintenant, il faut être conscient que le match retour va être très difficile. N’empêche, si on retrouve encore comme ce soir un grand PSG, j’ai bon espoir. »


Le stade :

Le stade Ennio Tardini
Le stade Ennio Tardini

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Parme – PSG 1-0, 07/03/96, Coupe des Coupes 95-96 »

    1. A en juger par le billet en photo dans l’article, il y avait aussi des parisiens dans le secteur B. Peut-être que les deux secteurs en question sont le 1/4 de virage que l’on voit sur la photo et la petite partie à sa gauche qui a aussi l’air d’abriter des fans parisiens…

  1. Oui ça doit être ça, je faisais partie du voyage « officiel », l’autre devait être les « Indép ». Nous devions déjà être considérés comme des « Lynx » à l’époque …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s