PSG – Rennes 0-1, 03/05/09, Ligue 1 08-09

Stéphane Sessegnon balle au pied

Dimanche 03.05.2009, Championnat de France, Ligue 1, 34e journée (4e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – STADE RENNAIS F.C.  0:1 (0:0)
– 43 875 spectateurs. But : Mamadou Sakho, 66′ contre son camp.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Marcos Ceará, Zoumana Camara, Mamadou Sakho, Sylvain Armand – Stéphane Sessègnon, Claude Makélélé, Jérémy Clément, Jérôme Rothen – Ludovic Giuly (Mateja Kežman, 59′), Péguy Luyindula. Entraîneur : Paul Le Guen.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2008-09 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 2008-09 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Péguy Luyindula
Péguy Luyindula (Ch. Gavelle)
Mateja Kezman taclé
Mateja Kezman taclé (Ch. Gavelle)
Stéphane Sessegnon balle au pied
Stéphane Sessegnon balle au pied (Ch. Gavelle)
Zoumana Camara butte sur un Douchez impérial
Zoumana Camara butte sur un Douchez impérial (Ch. Gavelle)
Mamadou Sakho sera le seul buteur du soir. Malheureusement pour Rennes...
Mamadou Sakho sera le seul buteur du soir. Malheureusement ce sera pour Rennes… (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psg.fr) :

Un coup du sort et un Douchez impérial ont eu raison de la détermination des Parisiens poussés par plus de 43 800 spectateurs !

La tête entre les mains, Mamadou Sakho ne peut que constater les dégâts ! Auteur d’un match jusqu’alors parfait le défenseur parisien vient de contrer la frappe de Leroy et prendre Landreau à contre-pied (0-1, 65e). Un coup du sort qui offre trois points à Rennes sur leur unique occasion. Rageant !

Privé de Hoarau, son meilleur buteur, en raison de douleurs aux adducteurs (lire par ailleurs >>>), le PSG peut avoir des regrets tant il s’est procuré des occasions sans les concrétiser.

Le trio Sessegnon, Giuly et Luyindula se met ainsi rapidement en jambes en inquiétant Douchez, le joueur le plus sollicité de la soirée ! A une frappe de Sessegnon (17e), Rennes répond cependant par Sow, dont le missile flirte avec la lucarne de Landreau (25e). Dominateur dans le jeu, le PSG se montre également dangereux sur coups de pied arrêtés. Rothen à la baguette et Sakho à la réception, même si la tête du Parisien file au dessus de la barre de Douchez (41e).

Puis le tournant du match… Douchez repousse magistralement la tête de Luyindula à bout portant avant de s’interposer une seconde fois sur une frappe de Clément. Dans la continuité de cette action, le ballon revient sur Sessegnon qui sert Luyindula au second poteau. Le Parc est debout mais sa frappe s’écrase sur le poteau (62e). C’est à ce moment-là que les Rennais vont appuyer là ou ça fait mal… A l’entrée de la surface Leroy tente une frappe presque anodine. Le talon de Sakho dévie cependant la balle et prend Mickael Landreau à contre-pied (0-1, 66e). Les dieux du football ont choisi leur camp…

Sans un exploit de Landreau face à Danzé la victoire rennaise aurait même pu être plus large (79e). Douchez restait également vigilant et se détendait pour repousser une frappe lointaine de Makelele (85e). Invaincu depuis quatre rencontres, le PSG avait l’opportunité ce soir de monter sur le podium en cas de victoire. Un acte manqué que les Parisiens tenteront de rattraper dans dix jours au Mans, histoire de ne pas gâcher une saison exemplaire.

Réactions (lequipe.fr) :

Le Guen : «Pas un coup d’arrêt»

Contrairement à ses joueurs, Paul Le Guen est venu s’exprimer en salle de presse à l’issue de la défaite concédé contre Rennes (0-1). Pour l’entraîneur du PSG, ce revers ne doit surtout pas tout remettre en cause. Il s’en est expliqué.

«Par rapport au déroulement du match, oui on est déçus car on a essayé de les contourner, on s’est bagarré, on a eu des occasions mais c’est dur contre Rennes !, a-t-il souligné. Je n’ai pas le sentiment que les joueurs ont laissé filer. Certes, la première mi-temps était un peu bloquée, mais il ne faut pas oublier que Rennes n’a perdu que six matches cette saison. Pour mettre de l’intensité, de la puissance, il faut des qualités et il nous en a manquées. On a fait ce qu’on a pu ou à peu près !». Dans son esprit, la troisième place n’est pas perdue pour autant. «Ce n’est pas un coup d’arrêt. Ce soir on a échoué mais il ne faut pas tout balayer, il faut surtout rester très mobilisés. On a dix jours pour récupérer et bien travailler».
Pour Guy Lacombe, la victoire «fait plaisir où que ce soit» car «en Coupe comme en Championnat, j’aime gagner». «C’est une bonne manière pour nous de préparer notre finale de coupe de France, a-t-il expliqué. Ce n’est pas une victoire tactique, mais une victoire de maîtrise. Paris nous a laissés un petit peu faire. On voulait reprendre confiance dans notre jeu et c’est bien. On a été cohérent mais il faudra l’être beaucoup plus samedi si on veut gagner contre une équipe (Guingamp) que je connais bien!».


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s