Celtic Glasgow – PSG 0-3, 02/11/95, Coupe des Coupes 95-96

Patrice Loko

Jeudi 02.11.1995, Coupe des Vainqueurs de Coupe, 8e de finale, match retour à Glasgow, au Celtic Park :
CELTIC F.C. (Éco.) – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:3 (0:2)
– 34 822 spectateurs. Buts : Patrice Loko, 36′, Patrice Loko, 43′ ; Pascal Nouma, 68′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – José Cobos, Stéphane Mahé (Oumar Dieng, 28′), Paul Le Guen, Patrick Colleter – Laurent Fournier (Francis Llacer, 68′), Daniel Bravo, Vincent Guérin – Youri Djorkaeff, Raí Oliveira, Patrice Loko (Pascal Nouma, 59′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissement à Laurent Fournier.


Maillot utilisé, en version Europe :

Maillot domicile 1995-96 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 1995-96 (collection MaillotsPSG)

Billet :

9596_Celtic_PSG_billet


Programme :

9596_CelticGlasgow_PSG_programme


Fanion :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

José Cobos
José Cobos
Patrice Loko
Patrice Loko
La joie de celui qui sera double buteur au Celtic Park
La joie de celui qui sera double buteur au Celtic Park
Mouvement de foule dans le parcage parisien
Mouvement de foule dans le parcage parisien

Vidéo :


Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

L’exploit du PSG

II y avait du monde à Head Park. Beaucoup de monde. Il y avait de l’enjeu. Beaucoup d’enjeu. Mais le Paris Saint-Germain de Luis Fernandez qu’on croyait en danger après le match aller en demi-teinte du Parc des Princes (1-0), allait réussir un modèle de match européen. Un exemple de maîtrise. A tel point qu’à la fin de la rencontre, les supporters écossais, debouts, firent une véritable ovation aux joueurs parisiens.

D’entrée, d’ailleurs, Paris s’installa dans le camp du Celtic et Djorkaeff (3e), Loko (11e et 13e), eurent le but au bout du pied. Le Celtic, un peu pataud, à l’image de son avant-centre néerlandais Van Hooydonk, n’arrive pas, en revanche, à trouver le chemin du but de Bernard Lama. Paris cherche à bien quadriller le terrain et à contourner la solide défense écossaise. Un but à l’extérieur, et c’est pratiquement le sésame pour les quarts de finale. Et le PSG va réussir dans son entreprise. Plutôt deux fois qu’une, d’ailleurs. Et les deux fois grâce à Patrice Loko. L’ancien Nantais commence par reprendre un ballon repoussé par Marshall sur une frappe de Fournier (33e), puis, sur un centre millimétré de Vincent Guérin, il réussit une volée au premier poteau. A deux buts à zéro à la mi-temps, Paris peut envisager la suite sereinement. Il va d’ailleurs le faire, sans se déconcentrer une seconde. Pascal Nouma, qui a pris la place de Loko, le buteur, à l’heure de jeu, va même inscrire un troisième but d’une frappe lourde sous la transversale, à la suite d’un centre de Djorkaeff. Le Celtic, lui, est un peu sorti de sa réserve grâce à Thom (64e et 65e), mais il a manqué de réalisme. comme il va encore en manquer en fin de rencontre. 3-0, c’est une magnifique victoire. Vive le printemps !

Réactions :

Luis Fernandez : « Je suis très heureux, car nous avons réussi un match presque parfait. Trois buts à zéro face au Celtic sur sa pelouse, c’est vraiment une grande performance. Le PSG a prouvé ce soir qu’en Coupe d’Europe, il maîtrisait. Nous avons réussi une énorme performance collective. Assez vite, j’ai eu l’impression que rien ne pouvait nous arriver. Maintenant, nous sommes tranquilles pour quatre mois… »


Le stade :

Le Celtic Park durant les travaux de 1994 à 1998.
Le Celtic Park durant les travaux de 1994 à 1998.

3 commentaires sur « Celtic Glasgow – PSG 0-3, 02/11/95, Coupe des Coupes 95-96 »

  1. Je fais partie de ceux qui peuvent dire aujourd’hui , »J’y étais ».De l’écrire me provoque toujours des frissons de plaisir. Nous étions arrivés les premiers, et voir Celtic Park se remplir reste un souvenir émotionnel trés fort. Malgrè les travaux, la passion et la ferveur dans les chants des Fans du Celtic m’ont marqué à jamais. Les échanges de maillots/écharpes pendant le match, quelquefois avec la complicité des « Bobbies », avec les fans écossais fût un moment innoubliable.

    1. C’est ça, retourne le couteau dans la plaie… :-p

      L’an dernier, j’avais rêvé qu’on tombe sur le Celtic en phase de poules pour enfin pouvoir m’y rendre, mais loupé. Cette année, qui sait?

      1. Je l’avais espéré aussi. Il va encore falloir attendre… Belle ovation des écossais aux joueurs parisiens. Magique.

        PS : Beaux travail, superbe blog. Bravo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s