Lyon-Duchère – PSG 0-3, 14/03/06, Coupe de France 05-06

A nouveau l'uruguayen Bueno

Mardi 14.03.2006, Coupe de France, 1/8 de finale à Lyon, au Stade de Gerland :
A.S. LYON-DUCHÈRE (CFA) – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:3 (0:1)
– 9 000 spectateurs environ. Buts : Carlos Bueno, 29′ ; Pedro Pauleta, 74′, Pedro Pauleta, 77′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Stéphane Pichot, Paulo César, David Rozehnal, Sylvain Armand – Édouard Cissé (Boukhary Dramé, 81′), Modeste M’Bami – Vikash Dhorasoo, Cristian Rodriguez (Jérôme Rothen, 79′), Carlos Bueno (Pedro Pauleta, 74′) – Fabrice Pancrate. Entraîneur : Guy Lacombe.


Maillot utilisé (en version à manches longues, avec SFR) :

Maillot domicile Coupe de France 2005-06 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile Coupe de France 2005-06 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

David Rozenhal sur corner
David Rozenhal sur corner (Ch. Gavelle)
Fabrice Pancrate
Fabrice Pancrate (Ch. Gavelle)
Modeste M'Bami à la lutte avec Theveniaux
Modeste M’Bami à la lutte avec Theveniaux
Carlos Bueno, le plus souvent titulaire en CFA, ouvrira le score
Carlos Bueno, le plus souvent titulaire en CFA, ouvrira le score (Ch. Gavelle)
A nouveau l'uruguayen Bueno
A nouveau l’uruguayen Bueno (Ch. Gavelle)
Sylvain Armand à la lutte
Sylvain Armand à la lutte (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psg.fr) :

Premier qualifié !

Le plus dur, quand on est le large favori d’une rencontre de Coupe de France, n’est pas forcément de passer l’obstacle, le piège constitué par une formation de niveau inférieur mais plus sûrement de s’éviter de faire traîner les choses. Au Stade de Gerland, les Parisiens auront plutôt bien su répondre à ce principe de base…

Ainsi, si la première action significative de la partie était constituée par une reprise de Cherif suite à un corner Jemaa (6e), cette frappe n’était pas représentative de la physionomie d’un début de rencontre quasiment à sens unique. Paris s’adjugeait en effet rapidement la maîtrise du cuir, même si les protégés de Guy Lacombe perdaient quelques ballons et faisaient, parfois, les mauvais choix dans l’orientation du jeu. Un coup franc de Paulo Cesar en direction de la surface de réparation lyonnaise était repoussé par une tête rhodanienne (15e) avant que le Brésilien ne tire un nouveau corner, rentrant, pour la bonne prise de balle de Morandini (22e).

Les pensionnaires de CFA décidaient alors de se révolter, secouant sérieusement les Rouge et Bleu. Et c’est au moment où l’on sentait que les débats s’équilibraient que Carlos Bueno, titularisé ce mardi, ouvrait la marque pour le PSG. Un corner de Cristian Rodriguez, une volée appliquée de son compatriote et Paris se donnait un peu d’air au moment où La Duchère se prenait à rêver d’un exploit. Le duo uruguayen venait de frapper, comme le week-end dernier… en CFA (0-1, 29e).

Evidemment, il convenait de rester vigilant, de ne pas faire montre d’un relâchement coupable. Autant dire que le sauvetage par Edouard Cissé, sur la ligne de but parisienne, permettait de s’éviter une égalisation synonyme de reprise de confiance adverse (32e). Après avoir profité de la fin de la première période pour pousser et tenter de doubler la mise, les Parisiens rentraient aux vestiaires avec un avantage intéressant mais pas encore décisif.

Entrée fracassante pour Pedro Pauleta !

Un avantage qu’il fallait évidemment confirmer au retour de la pause. Si Lionel Letizi, bien placé, captait une tête de W. Jacmot sur un coup-franc de Lemmouchia (54e), les Franciliens empêchaient leurs hôtes, qui procédaient par contres, de sortir le ballon. Sur une belle phase de jeu, Fabrice Pancrate écartait le jeu d’une passe lobée pour Carlos Bueno. L’Uruguayen débordait et centrait pour Paulo Cesar, dont la tête n’était pas cadrée (58e).

La fin de match, marquée par l’entrée en jeu de Pedro Pauleta en lieu et place d’un Carlos Bueno toujours aussi volontaire et précieux dans l’effort (73e), voyait l’International lusitanien réaliser une apparition pour le moins fracassante. Un travail, côté droit, de Cristian Rodriguez, un rush de Fabrice Pancrate pour le centre, à ras de terre, à destination du goaleador parisien et l’habituel capitaine du PSG doublait la mise sur son premier ballon (0-2, 73e). Mieux, une nouvelle fois servi par Fabrice Pancrate, l’ancien Bordelais pouvait se régaler et pousser le cuir dans un but lyonnais vide (0-3, 74e). Paris, qui avance en quarts de finale, avait bien l’esprit Coupe !

Réactions :

Guy Lacombe (entraîneur du PSG) :
« Je suis soulagé. En première période, on aurait pu déjà conclure ce match. C’est vrai que tant que le deuxième but n’est pas là, on est toujours en danger car cette équipe avait tout de même rivalisé avec Strasbourg et Toulouse. Ce n’est tout de même pas le hasard qu’ils soient là. C’est bien, on passe en Quarts de Finale. Concernant la composition de l’équipe, ce match intervenait trois jours après le match de Nancy, très dur physiquement. Je ne voulais pas émousser les organismes et je savais également que Pedro (NDLR : Pauleta) pouvait rentrer pour faire la différence et que je pouvais compter sur Carlos (NDLR : Bueno) et Cristian (NDLR : Rodriguez), qui sont de très bons joueurs. »


Le stade :

Le stade de Gerland
Le stade de Gerland

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s