Grenoble – PSG 4-0, 27/04/10, Ligue 1 09-10

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1927/22271/match/Grenoble-PSG/Grenoble-PSG-4-0)

Mardi 27.04.2010, Championnat de France, Ligue 1, 35e journée (11e place) à Grenoble, au Stade des Alpes :
GRENOBLE FOOT 38 – PARIS ST-GERMAIN F.C.  4:0 (2:0)
– 12 386 spectateurs. Buts : Battles, 26′, Dièuze, 44′ ; Akrour, 65′, Ljuboja, 68′.
L’Équipe du PSG : Grégory Coupet – Marcos Ceará, Sammy Traoré, Mamadou Sakho, Tripy Makonda – Clément Chantôme (Stéphane Sessègnon, 46′), Granddi Ngoyi, Claude Makélélé (Jérémy Clément, 80′), Younousse Sankharé (Mevlüt Erding, 46′) – Péguy Luyindula, Jean-Eudes Maurice. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissement à Jérémy Clément.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2009-10 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2009-10 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1927/22271/match/Grenoble-PSG/Grenoble-PSG-4-0)
Granddi Ngoyi taclé par un grenoblois (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1927/22271/match/Grenoble-PSG/Grenoble-PSG-4-0)
Stéphane Sessegnon sous les yeux de Marcos Ceara (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1927/22271/match/Grenoble-PSG/Grenoble-PSG-4-0)
Tentative de Mevlut Erding (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1927/22271/match/Grenoble-PSG/Grenoble-PSG-4-0)
Tripy Makonda balle au pied (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1927/22271/match/Grenoble-PSG/Grenoble-PSG-4-0)
Mamadou Sakho semble impuissant à arrêter l’attaquant isérois (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (lequipe.fr) :

Grenoble corrige Paris

A quatre jours de sa finale de la Coupe de France, le Paris-SG s’est lourdement incliné sur la pelouse de la lanterne rouge Grenoble (0-4).

Lanterne rouge déjà condamnée à la L2, Grenoble a remporté sa quatrième victoire de la saison ce mardi au Stade des Alpes en match avancé de la 35e journée. Le GF 38 s’est fait plaisir en explosant une pâle équipe du Paris-SG (4-0). Le club de la capitale, qui avait gagné sur le même score à l’aller, n’avait pas la tête à Grenoble mais bien à Saint-Denis et à cette finale de Coupe de France qui l’attend samedi.

La preuve avec le onze de départ en forme d’équipe bis couché par un Antoine Kombouaré qui a voulu ménager ses cadres. Makonda, Traoré, Ngoyi, Maurice, Luyindula, Chantôme et Sankharé avaient une chance de se dégourdir les jambes et se montrer un peu. Aucun n’a saisi cette opportunité. Le PSG a été copieusement dominé par des Grenoblois qui ont tranquillement déroulé leur football, mal récompensé cette saison.

Paris : un tir et puis s’en va

Pour son grand retour, Grégory Coupet est allé chercher son premier ballon au fond de ses filets au bout de 26 minutes après une magnifique frappe de Batlles. Une tête de Dieuze (44e) puis un contre conclu par Akrour (Ceara dans le vent) ont fait couler un Paris sans réaction (65e).

Et sur le quatrième but, Ljuboja a humilié un Traoré totalement dépassé (68e). A la pause, voyant le désastre, Kombouaré a sorti Chantôme et Sankharé pour Sessegnon et Erding. Un coaching sans conséquence. Hors sujet, les Parisiens ont inquiété Viviani pour la première et dernière fois à la 52e minute sur un tir de Luyindula. C’est dire.

Réactions :

Antoine Kombouaré a eu du mal à digérer la déroute subie par son équipe mardi à Grenoble (0-4). «C’est une grande déception, a reconnu l’entraîneur parisien. Nous sommes venus ici faire quelque chose de bien et au final, on s’incline 4-0. Ce n’est pas ce à quoi je m’attendais. Mais bon, on savait que ce match était mal placé et les têtes étaient peut-être déjà tournées vers la finale de la Coupe de France. Certains avaient peut-être peur de se blesser ou de se prendre un carton. Au final, on livre un match amical face à une formation qui a joué, elle, une rencontre de Ligue 1.»

Le PSG n’a pas bien préparé la finale de Coupe de France, programmée samedi contre Monaco. Les remplaçants n’ont pas été à la hauteur de l’événement, au grand dépit de Kombouaré. «Ce ne sont quand même pas des benjamins qui ont joué ! Ce sont des professionnels qui devaient préparer la finale de la Coupe de France de la meilleure des façons possibles. J’attends maintenant autre chose face à Monaco. Il faut que les joueurs fassent preuve d’orgueil et de fierté. Cette Coupe de France peut sauver notre saison et nous qualifier pour l’Europa League.»


Le stade :

Le stade des Alpes
Le stade des Alpes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s