Strasbourg – PSG 1-0, 17/02/96, Division 1 95-96

Alain Roche tente de stopper Sauzée, sous les yeux de Daniel Bravo

Samedi 17.02.1996, Championnat de France, Division 1, 28e journée (1re place) à Strasbourg, au Stade de la Meinau :
R.C. STRASBOURG – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:0 (1:0)
– 19 000 spectateurs environ. Buts : Leboeuf, 41′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Francis Llacer, Alain Roche, Paul Le Guen, Stéphane Mahé, Patrick Colleter – Laurent Fournier (Pascal Nouma, 46′), Daniel Bravo, Youri Djorkaeff (Patrice Loko, 46′) – Raí Oliveira, Julio Dely Valdés. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissement à Raí Oliveira.


Maillot utilisé, à manches longues :

Maillot extérieur 1995-96 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot extérieur 1995-96 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Daniel Bravo (HAC Foot Archives)
Alain Roche tente de stopper Sauzée, sous les yeux de Daniel Bravo
Alain Roche tente de stopper Sauzée, sous les yeux de Daniel Bravo

Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

Et de trois… défaites !

Paris Saint-Germain, qui venait d’enregistrer deux défaites consécutives, a perdu à Strasbourg. L’événement est majeur, puisque depuis l’arrivée de l’équipe de Canal +, l’équipe parisienne ne s’était retrouvée dans une telle situation. Que dire tant, mis à part un semblant de réaction en deuxième période, Paris s’est montré frileux, nerveux et emprunté. Il est loin, le mois de décembre où Paris écrasait tout sur son passage.

Le match, qui fut certainement le plus moyen disputé par les parisiens, ne s’est jamais élevé très au-dessus du niveau du sol car en face, Strasbourg n’était pas vraiment non plus dans son assiette. Alors que peut-on retenir ? Que ce fut globalement une histoire de pénalties, avec celui accordé par M. Leduc, pour une faute de Mahé sur Baticle. Leboeuf ne laisse aucune chance à Lama. La deuxième période ne sera guère meilleure que la première d’un point de vue technique, et Paris n’arrivera jamais à mettre en danger Vencel. Et lorsqu’à l’heure de jeu, Dely Valdes s’écroule, Paris pense tenir son premier pénalty de la saison. En vain. Le match va se terminer sur cette victoire des Alsaciens. Après la révolution de la semaine, Michel Denisot prône cette fois-ci l’union sacrée. Mais pouvait-il faire autrement ? Paris doit maintenant se réveiller et dans le jeu, il y a du pain sur la planche.

Réactions :

Luis Fernandez : « Dimanche dernier contre Montpellier, j’avais pris un coup sur la tête, mais maintenant, ça va mieux. Les joueurs ont tout essayé. lis se sont serrés les coudes. Je n’ai pas aimé la première période. Beaucoup plus la seconde. Je crois qu’on vit une période noire, mais cela ne peut pas durer indéfiniment. On va bien redresser la tête. j’en suis certain. Tout le monde en a envie et ce, à tous les niveaux du club. »


Le stade :

Le stade de la Meinau
Le stade de la Meinau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s