PSG – Angers 2-0, 03/02/96, Coupe de France 95-96

Dely Valdes

Samedi 03.02.1996, Coupe de France, 16e de finale à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – ANGERS S.C.O. (D2)  2:0 (1:0)
– 15 913 spectateurs. Buts : Bruno Ngotty, 45′ ; Raí Oliveira, 88′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Richard Dutruel – Francis Llacer (José Cobos, 71′), Bruno Ngotty, Alain Roche, Stéphane Mahé, Patrick Colleter – Laurent Fournier, Vincent Guérin (Daniel Bravo, 17′), Bernard Allou (Patrice Loko, 64′) – Raí Oliveira, Julio Dely Valdés. Entraîneur : Luis Fernandez.


Maillot utilisé (en version à manches longues, avec RTL comme sponsor) :

Maillot domicile Adidas 1994-98
Maillot domicile Adidas 1994-98 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Dely Valdes
Dely Valdes
Encore Dely Valdes, qui devance Dorado (HAC Foot Archives)

Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

Le PSG tranquille

En recevant Angers qui végète actuellement dans les profondeurs du classement de division 2, le PSG avait un tour de Coupe de France, dont il est actuellement le tenant, relativement facile. Mais comme souvent dans ces matchs un peu disproportionnés, il faut faire preuve tout de même de sérieux et de professionalisme. C’est ce qu’a fait l’équipe de Luis Fernandez qui, malgré la titularisation de quelques remplaçants, n’a jamais donné de grosses frayeurs à ses supporters. Ceux-ci, qui était tout de même un peu plus de quinze mille, ont donc assisté à un match correct et à une victoiree tranquille de leurs protégés.

Les Parisiens qui, depuis la reprise, éprouvent quelques difficultés offensives, ont mis pourtant pratiquement une mi-temps pour prendre l’avantage. Jusque-là, si leur travail d’approche était correct, leur finition n’était pas à la hauteur. Alors, à quatre minutes de la mi-temps, Bruno N’Gotty, plus fringant qu’au cours de la première partie du championnat, transforme en force – comme souvent – un coup franc et donne de l’air à ses partenaires. C’est le premier but parisien de l’ancien Lyonnais.

Ensuite, si Angers ne se montre guère dangereux, Richard Dutruel passant une soirée confortable, la délivrance va se faire attendre. A deux minutes de la fin, Loko est fauché par Sachy et M. Léon siffle un pénalty. En l’absence de Djorkaeff, c’est Rai qui le tire et le transforme. Paris est déjà en huitièmes, sans avoir puisé dans son réservoir d’essence. Seule petite fausse note, la blessure à l’épaule de Vincent Guérin, qui va devoir rester sur la touche quelques semaines.

Réactions :

Luis Fernandez : « Il n’y a pas grand chose à dire. Nous n’avons pas développé un grand football, mais nous avons su faire ce qu’il fallait. En Coupe de France, il faut toujours faire attention et surtout, ne pas donner d’espoir à son adversaire, ce qui a été fait par mes joueurs. Maintenant, je suis ennuyé par la blessure de Vincent Guérin, dont l’absence pendant plusieurs semaines risque de nous être vraiment préjudiciable. »


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s