PSG – Toulouse 3-0, 03/03/01, Division 1 00-01

Mikel Arteta

Samedi 03.03.2001, Championnat de France, Division 1, 28e journée (11e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – TOULOUSE F.C.  3:0 (0:0)
– 41 374 spectateurs. Buts : Augustine Okocha, 66′, Laurent Leroy, 77′, Nicolas Anelka, 85′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Bernard Mendy, Mauricio Pochettino, Sylvain Distin, Didier Domi (Édouard Cissé, 46′) – Pierre Ducrocq, Enrique De Lucas (Augustine Okocha, 63′), Mikel Arteta, Laurent Robert (Ali Benarbia, 46′) – Nicolas Anelka, Laurent Leroy. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Ali Benarbia et Mauricio Pochettino.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2000-01 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 2000-01 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Laurent Robert
Laurent Robert
Nicolas Anelka en vol plané
Nicolas Anelka en vol plané
Laurent Leroy contrôle
Laurent Leroy contrôle
Mikel Arteta
Mikel Arteta
Les Lutece Falco à l'entrée des joueurs
Les Lutece Falco à l’entrée des joueurs

Compte-rendu (psgmag.net) :

Malheur au perdant. Cherchant à éviter à tout prix une défaite qui les rapprocherait de la zone de relégation, les deux équipes ferment le jeu pendant les premières minutes de la rencontre. La première percée est parisienne. Enrique De Lucas s’échappe sur l’aile droite et centre pour Nicolas Anelka devant le but. Dianbobo Baldé dégage en corner et sauve provisoirement les siens (9ème). Progressivement le match semble se décanter. Les joueurs profitent plus des espaces. Le niveau de la rencontre n’atteint pas des sommets. Il faut attendre la fin du premier quart d’heure pour apercevoir la seconde offensive parisienne. Bien lancé, Anelka aux prises avec William Prunier et Hamada Jambay ne peut menacer Fabien Audard. Les anciens Marseillais ont le dernier mot (15ème).
EN PREMIÈRE PÉRIODE, LE PSG ESSAIE TIMIDEMENT

Le PSG montre du cœur à l’ouvrage. Laurent Leroy dans le pétrin à l’entrée de la surface, il préfère trouver Robert à gauche. La reprise puissante du Réunionnais passe au ras du poteau droit toulousain (19ème). Les hommes de Robert Nouzaret pointent le bout de leurs chaussures dans le camp parisien. Nicolas Dieuze, auteur d’un beau doublé à l’aller, se présente devant Lionel Letizi. Pochettino et Sylvain Distin secondent leur gardien (24ème). Longtemps incertain en raison d’une blessure au dos, Letizi prouve une nouvelle fois tout son talent. Il est présent quand Dieuze tente encore sa chance, idéalement servi par le meilleur buteur du Championnat, Victor Bonilla (30ème). Devant les sifflets qui commencent à descendre des tribunes, Paris repart à l’assaut de la cage toulousaine. De Lucas surgit sur le flanc droit, poursuit sa course et tente un centre tir qui frôle la transversale (31ème). Les supporters commencent à y croire. Six minutes plus tard, des « Robert, Robert » jaillissent d’Auteuil et Boulogne. Le coup – franc s’écrase dans le mur (37ème). L’attaquant n’a pas plus de chance sur sa frappe repoussée par Audard (39ème). La traditionnelle bronca du Parc version 2000/2001 accompagne la rentrée des joueurs aux vestiaires.

JAY – JAY OKOCHA RENTRE… ET MARQUE !

Les essais de Luis Fernandez n’ayant pas porté leurs fruits, le coach parisien lance Ali Benarbia et Édouard Cissé dès la reprise. Comme pour conforter leur entraîneur, les Parisiens manquent de peu d’ouvrir le score immédiatement. Leroy balbutie son football dans la surface des représentants de la ville rose, passe en retrait pour Anelka qui n’a plus qu’à tirer dans le but. Le Capitaine d’un soir se troue. Et De Lucas tire au – dessus (46ème). Cela chauffe pour le TFC. Audard s’illustre par une belle sortie au pied devant Anelka (60ème). Le Parc avait raison d’y croire. Après une frappe de Leroy repoussée à l’entrée de la surface, Jay Jay Okocha reprend dans la foulée et son tir enveloppé trompe le gardien toulousain (1-0, 65ème). Sur le terrain depuis quelques secondes seulement, le Nigérian signe de belle manière son retour au Parc.

PARIS SE LIBÈRE, LEROY PUIS ANELKA AGGRAVENT LE SCORE

L’espoir renaît Porte d’Auteuil. D’autant plus que les Parisiens doublent la marque peu après. Une nouvelle fois, Okocha est à l’origine de l’action. Marqué de près, il décale pour Ali Benarbia d’une talonnade pleine de classe, l’Algérien fixe Audard et trouve rapidement Leroy qui n’a plus qu’à pousser la balle au fond (2-0, 76ème). Toulouse avait bien tenu jusque – là. Désormais, il explose. Le tir de Cédric Uras capté in – extremis par Letizi n’arrange pas le moral des Toulousains (82ème). Les brèches s’ouvrent alors de toutes parts, permettant ainsi à Anelka d’aller inscrire un troisième but. Encore lancé par Okocha, l’attaquant accélère et provoque la sortie d’Audard qui ne peut éviter l’aggravation du score (3-0, 85ème). Le Parc sort d’un long cauchemar et peut faire la fête. Il y a bien longtemps que les joueurs n’avaient pas reçu une telle ovation sur leur pelouse.

Réactions (psg.fr) :

Luis Fernandez (entraîneur-manager du PSG)
« Quand on est dans une situation comme la nôtre, on essaye de se libérer et de concrétiser nos occasions avec de la bonne volonté. Toulouse, qui perdait peu ces temps-ci, nous a créé des problèmes en première mi-temps. Nous n’avons eu alors qu’une ou deux occasions. Ce n’est pas satisfaisant. Le PSG doit avoir plus de punch sur son terrain. C’est pourquoi nous nous sommes re-positionnés plus haut sur le terrain par la suite. Les entrées d’Ali, Jay-Jay et Edouard ont été décisives. Ils nous ont apportés un plus considérable. J’essaye à chaque fois de positionner les joueurs là où ils peuvent apporter quelque chose. Pierre avait déjà joué arrière droit avec moi, de même que Mendy à gauche. J’ai positionné Arteta plus axial, et essayé de donner plus de profondeur à Anelka et Leroy. En deuxième mi-temps, j’ai néanmoins un peu souffert jusqu’aux deuxième et troisième buts. Cette deuxième mi-temps a dû faire plaisir aux supporters. Je suis content pour eux. Jay-Jay avait déjà fait un super match à Villarreal. Il fait preuve d’un très bon état d’esprit, et je suis également très content pour lui. En première mi-temps, nous avons pêché dans la relance. Nous étions un peu crispés et nous n’arrivions pas à trouver de solutions. C’était un match particulier tel que le PSG ne devrait pas en jouer. Le PSG ne devrait jouer que des matches pour être champion, mais c’est comme ça… C’était la première fois que Nicolas était capitaine. Il a beaucoup tenté et s’en est très bien sorti. Pour ma part, je ne lui demande rien d’autre que d’être bon sur le terrain. »

Didier Domi (arrière droit du PSG)
« La victoire et trois buts, ça fait plaisir. On regarde maintenant vers le haut, et puis La Corogne arrive. On envisage forcément ce match plus sereinement. On a eu du mal à se libérer au début, mais le système de jeu en deuxième mi-temps, avec deux pointes et deux milieux excentrés, a porté ses fruits. Le fait qu’Anelka soit capitaine ne lui fait pas de mal : il a plus parlé que d’habitude avant la rencontre…»

Laurent Leroy (attaquant du PSG)
« En première mi-temps, nous avons eu beaucoup de mal. On a essayé de se trouver avec Nicolas. J’aime bien bouger sur tout le front de l’attaque, mais nous n’avons pas su aligner trois passes de suite. En deuxième mi-temps, on a retrouvé le PSG de Milan. Avec deux meneurs, nous avons eu beaucoup plus de bons ballons. Luis voit le jeu mieux que nous, et il nous recadre depuis la touche, car nous sommes encore une équipe jeune. Ces trois buts font du bien. Il fallait une victoire, de toute façon, sous peine de fin de saison galère. Il faut maintenant enchaîner les résultats. Il reste encore des matches, et on peut décrocher l’Europe même si ça sera difficile. Il faut y croire jusqu’au bout. Même en Ligue des champions, c’est encore jouable. Ce n’est pas pareil qu’en championnat, car la motivation est plus forte : on ne joue pas tous les ans une telle compétition. »

Mikel Arteta (milieu de terrain du PSG)
« Ça nous a coûté d’ouvrir le score. Toulouse était très bien en place, bien regroupé, et on n’arrivait pas à les mettre hors de position. En deuxième mi-temps, on est parvenu à garder le ballon, ça a été beaucoup mieux. On a commencé à se créer des espaces, ce qui nous a permis de marquer. Ça fait énormément de bien de gagner, parce qu’on le méritait, vu les efforts qu’on fait pour ça. C’est une belle soirée. »

Jay-Jay Okocha (milieu de terrain du PSG)
« Dès que j’ai reçu le ballon, j’ai su que j’allais frapper : la position était vraiment bonne. Quand j’ai frappé, j’ai senti qu’elle partait bien. J’ai regardé le gardien et j’ai su que c’était bon. Il y a forcément un peu de chance aussi. J’aime beaucoup joué avec Ali. L’an dernier, déjà, on avait fait pas mal de bonnes choses tous les deux. C’est simple, avec lui, c’est un très bon joueur. Je suis content d’avoir fait plaisir à tout le monde. »

Robert Nouzaret (entraîneur de Toulouse)
« Sur les vingt dernières minutes, le score n’est pas sévère, sur l’ensemble du match, il l’est. On a fait une bonne première mi-temps, alors qu’en seconde période on est inquiété dès les premières minutes. Ce soir, l’entrée d’Okocha a fait la différence. Luis a réussi son coaching. Dans un tel match, les petits détails ont une grande importance et le premier qui marque empoche souvent la victoire. A 0-0, on tenait le point du match nul et on n’était pas loin de la victoire. Maintenant, on va recevoir Metz, un concurrent direct. On sait ce qu’il nous reste à faire. »

Laurent Fournier (« ex »)
« La première mi-temps a été très difficile. En revanche, ça s’est mieux passé en deuxième période. L’entrée et le but d’Okocha ont fait la différence. Ça a libéré l’équipe, même si Toulouse aurait pu marquer par Bonilla. Malgré cette victoire, la fin de saison s’annonce difficile pour le PSG. L’équipe est jeune, elle a besoin de repères. C’est difficile de jouer à Paris avec toute la pression qu’il y a autour de l’équipe mais je suis persuadé que l’année prochaine, tout ira beaucoup mieux. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s