Nice – PSG 0-4, 22/10/94, Division 1 94-95

Bonne protection de ball de Raï

Samedi 22.10.1994, Championnat de France, Division 1, 14e journée (4e place) à Nice, au Stade du Ray :
O.G.C. NICE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:4 (0:2)
– 8 985 spectateurs. Buts : Raí Oliveira, 20′, George Weah, 31′ ; Raí Oliveira, 68′, Pascal Nouma, 70′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Francis Llacer, Oumar Dieng, Alain Roche, Patrick Colleter – Daniel Bravo, Paul Le Guen, Raí Oliveira (Jean-Philippe Séchet, 70′), Valdo Filho – George Weah (Vincent Guérin, 65′), Pascal Nouma. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissement à Valdo Filho.


Maillot utilisé, en version à manches longues :

Maillot extérieur 1994-95 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Vincent Guérin
Vincent Guérin
Tir de Raï (P. Herzog)
Tir de Raï (P. Herzog)
Pascal Nouma s'impose de la tête
Pascal Nouma s’impose de la tête
Bonne protection de ball de Raï
Bonne protection de balle de Raï
Le même Raï balle au pied
Le même Raï balle au pied
Et toujours Raï...
Et toujours Raï…
Le parcage parisien (Ch. Gavelle)
Le parcage parisien (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (Paris Go!) :

72 heures après son nouvel exploit en CHAMPIONS LEAGUE, le PSG retrouvait le Championnat de France et un climat plus adéquat à la pratique du ballon rond, avec la mission de prendre trois points aux Aiglons.

Avant la rencontre, le président délégué Michel DENISOT alla rencontrer les joueurs afin de discuter des objectifs du club et axer principalement le message sur la course au titre de Champion de France. Ça y est, c’est officiel ! Sur le terrain, Pascal NOUMA prit la place de David GINOLA indisponible depuis KIEV et Souza Veira De Oliveira RAI démarra la partie en tant que titulaire.

Durant vingt minutes, le public niçois assista à un début de rencontre somme toute assez équilibrée, mais le Champion de France, désireux, voire obligé, d’engranger des points, allait se montrer réaliste très rapidement. Un centre de Paul LE GUEN était repris superbement de la tête par RAI qui ouvrait le score.

NICE : 0 – PARIS SG : 1.

Cependant, le scénario cannois était encore dans toutes les têtes et les coéquipiers d’Alain ROCHE firent en sorte de préserver cet avantage. Devant une formation locale peu entreprenante et bien muselée, le club de la capitale s’offrit quelques raids offensifs et de surcroît payants. A la demi-heure de jeu, sur une remise de l’inévitable Paul LE GUEN, RAI encore lui, prolongeait de la tête, le ballon avait l’heureuse initiative de passer entre les iambes du gardien LETIZI et mister George n’avait aucune difficulté à pousser le cuir dans les cages vides.

NICE : 0 – PARIS SG 2.

Le stade du RAY commençait à siffler son équipe, la seconde période n’allait pas leur offrir l’occasion de se manifester autrement… En effet, le PSG n’eut aucune difficulté à dérouler son jeu et la ligne d’attaque composée de WEAH, RAI et Pascal NOUMA put s’en donner à coeur joie. Illustration à la 53ème minute où ce dernier faillit tromper le portier niçois, son tir étant trop croisé.

L’ ancien avant-centre caennais, très en vue ce soir-là, eut une nouvelle occasion de briller cinq minutes plus tard, mais une nouvelle fois le numéro 11 rata sa reprise. Dommage ! A la 64ème minute, George WEAH laissait sa place à Vincent GUERIN. Deux minutes après sa rentrée, le milieu de terrain parisien se présentait seul devant LETIZI mais enlevait trop sa frappe du gauche. L’ OGC NICE était alors aux abois et en deux minutes, l’ancien club de Daniel BRAVO allait tout simplement s’effondrer. Premièrement, par l’intermédiaire de RAI, décidément en grande forme, qui, bénéficiant d’un bon travail de Pascal NOUMA, trompait pour la seconde fois le portier azuréen et assurait définitivement la victoire des siens.

NICE : 0 – PARIS SG : 3.

Deuxièmement, par son fougueux compère NOUMA, qui bien lancé par Paul LE GUEN, s’en allait dribbler le pauvre LETIZI, ajoutant la cerise sur le gâteau.

NICE : 0 – PARIS SG : 4.

Un gâteau plutôt indigeste pour le public du RAY, mais délicieux pour les quelques 80 parisiens venus soutenir leurs joueurs.

Au coup de sifflet final, ces derniers ne manquèrent pas de venir les en remercier mais la surprise fut de taille quand le public niçois félicita, lui aussi, le onze de la capitale.

Premier carton de la saison, de plus à l’extérieur, un RAI dont la forme ne cesse de s’améliorer de match en match, un retour dans le haut du classement. Que demande le peuple ? Que cela continue !


Le stade :

Le stade Léo-Lagrange, dit "Stade du Ray"
Le stade Léo-Lagrange, dit « Stade du Ray »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s