PSG – Auxerre 1-0, 20/03/05, Ligue 1 04-05

Tête de celui qui restera le seul buteur du match

Dimanche 20.03.2005, Championnat de France, Ligue 1, 30e journée (12e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.J. AUXERRE  1:0 (1:0)
– 35 896 spectateurs. But : Pedro Pauleta, 7′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Stéphane Pichot, Hélder Cristóvão, Mario Yepes, Sylvain Armand – Édouard Cissé, Lorik Cana, Jérôme Rothen (Selim Benachour, 80′) – Reinaldo da Cruz, Pedro Pauleta (Bernard Mendy, 85′), Daniel Ljuboja (Fabrice Pancrate, 89′). Entraîneur : Laurent Fournier.
Avertissements à Lorik Cana, Hélder Cristóvão et Reinaldo da Cruz.


Maillot utilisé :

Maillot dom 2004
Maillot domicile 2004-05 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Ouverture du score de Pedro Pauleta!
Ouverture du score de Pedro Pauleta! (Ch. Gavelle)
Sylvain Armand devance Violeau
Sylvain Armand devance Violeau (Ch. Gavelle)
Tête de celui qui restera le seul buteur du match
Tête de celui qui restera le seul buteur du match (Ch. Gavelle)
Armand à la lutte, sous les yeux de Ljuboja et Yepes
Armand à la lutte, sous les yeux de Ljuboja et Yepes (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (Anthony Baca, PSG.fr) :

Les prémices du Printemps

Paris a réalisé ce soir un pas vers le beau jeu. Ces trois points doivent en effet permettre aux hommes de Fournier de se libérer lors des huit dernières journées de Ligue 1, à commencer dans quinze jours au Vélodrome. Le 12e but de Pauleta cette saison place le PSG à trois points du 7e. Paris tient également sa revanche !

Jérôme Rothen est généreux ! Dans l’effort comme en amour. Combatif tout au long de cette rencontre, le gaucher parisien remerciera à l’issue de cette victoire l’ensemble du Parc. Il reçu en retour des applaudissements nourris preuve d’un lent mais réel retour à la normale des relations entre Paris et ses supporters. Pourtant, d’entrée de match, les plus bruyants ne sont pas ceux que l’on croit !

« Paris, Paris, Paris ! » Les 1000 jeunes scolaires franciliens invités dans le cadre de l’opération « Le PSG pour la Sport attitude » n’ont en effet pas manqué de manifester leur présence lors dès premières minutes de cette rencontre. Et comme pour mieux rappeler aux deux virages « qu’on est plus fort ensemble » (Laurent Fournier), Ljuboja prolonge de la tête un corner de Rothen que Pauleta smashe au fond du but de Cool (8e). La 12e réalisation du meilleur buteur parisien intervient après seulement huit minutes de jeu. L’idéal !

Alors que Cana suit Kalou comme son ombre, le quatuor offensif parisien (Rothen, Pauleta, Ljuboja et Reinaldo) en fait voir de toutes les couleurs à l’arrière-garde bourguignonne. Reinaldo (12e) et Pauleta (17e) prennent ainsi le dessus sur leur défenseur mais ne peuvent tromper Cool.

Passé ce premier quart d’heure prometteur, le PSG retombe pourtant dans ses travers et bafoue son football s’exposant ainsi à la réaction de la deuxième meilleure attaque de L1. Jambes lourdes d’un côté et moral atteint de l’autre, expliquent certainement les errements constatés ici ou là. Finalement, seul un missile de Ljuboja sur coup-franc juste avant la pause donne un peu de relief à une rencontre pas très emballante depuis le but de Pauleta (43e). Dans la foulée Letizi accompagne en six mètres une tête du redoutable Benjani après un bon travail de Kalou côté droit (45e). La pause arrive à point nommé.

Benachour à la baguette

Au retour des vestiaires, une puissante frappe de Cissé, captée en deux temps par Cool (50e), marque le début d’une nouvelle bonne période Rouge et Bleu. Si l’état d’esprit affiché par les onze parisiens n’a pas (encore) de répercussion sur le tableau d’affichage, cela ne devrait pas tarder ! Méfiance cependant, puisqu’à l’image de cette percée en solitaire de Kalou, les hommes de Guy Roux n’ont pas abandonné l’idée de partager les points.

L’embellie ne dure cependant pas bien longtemps et Paris balbutie de nouveau son football. Une bonne dose de frayeurs et d’approximations plus tard, le score n’a ainsi toujours pas évolué alors que Founier procède à ses trois changements. Le PSG s’arc-boute en défense avec, désormais, Pancrate aux avant-postes et Benachour à la baguette.

Cette troisième victoire consécutive à domicile suffit cependant à rassurer les supporters parisiens à quinze jours d’une rencontre pas comme les autres au Vélodrome. L’occasion rêvée pour les Parisiens de sauver ce qui peut encore l’être de cette saison et de poursuivre une formidable série. Sans pression, mais avec motivation !

Réactions :

Laurent Fournier (Entraîneur du PSG)
« Ce soir, les joueurs ont réagi en grands professionnels. Ils ont retrouvé leur détermination et une certaine fluidité dans le jeu. J’ai vu de beaux mouvements, et il nous a juste manqué un peu réussite devant but. Nous étions bien en place et nous avons joué haut, empêchant Auxerre de réagir. Tout n’a pas été parfait, mais cela reste un bon résultat. Nous devons maintenant poursuivre notre progression, sans être obnubilés par Marseille, car nous avons encore plusieurs matches à jouer après. »

Sylvain Armand (Défenseur du PSG)
« Il nous fallait absolument gagner pour recoller avec les équipes qui sont au-dessus et avoir de nouvelles ambitions. Cela nous permet également de nous rattraper après Ajaccio. Nous avons un peu reculé en deuxième période, mais nous n’avons pas été mis en danger. On a fait le match qu’il fallait au niveau de l’agressivité et c’est ce qui nous rapporte les trois points. On leur a rendu la monnaie de leur pièce, tout en essayant de reconquérir le public. Ce soir, il y avait tout pour passer une bonne soirée : il faisait beau, nous avons réalisé un bon match et il y a les trois points au bout… Je crois que tout le monde peut être content ce soir. »

Lionel Letizi (Gardien de but du PSG)
« Nous avons réalisé un bon match ce soir. C’est bien, on recommence à gagner au Parc. Et puis tout le monde a participé à cette victoire : les joueurs, le public… J’espère que l’on s’est enfin sorti cette période difficile. Il nous reste quatre matches à jouer au Parc, nous allons donc essayer de tous les gagner et d’obtenir quelques résultats à l’extérieur. Le prochain déplacement, ce sera à Marseille. Nous tenterons de prendre au moins un point là-bas. »

Lionel Mathis (Milieu de terrain d’Auxerre)
« C’est sûr que ce n’est pas la bonne opération de la journée. Cela fait quelques matches que l’on ne ramène pas beaucoup de points. Peut-être que le match de Coupe d’Europe a pesé dans le dernier quart d’heure, mais le but en début match n’est pas dû à l’enchaînement des matches. C’est simplement une erreur de marquage, qui peut arriver n’importe quand, mais qui ne devrait pas arriver. Ensuite, Paris tenait ses trois points et les a défendus becs et ongles. Ils ont bien joué le coup. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s