PSG – Sedan 2-0, 22/03/03, Ligue 1 02-03

Hugo Leal

Samedi 22.03.2003, Championnat de France, Ligue 1, 31e journée (7e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – C.S. SEDAN-ARDENNES  2:0 (0:0)
– 40 666 spectateurs. Buts : Mauricio Pochettino, 69′, Stéphane Pédron, 86′.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo – Cristóbal Parralo, Mauricio Pochettino, Gabriel Heinze, Lionel Potillon (José Aloísio, 60′) – Jérôme Leroy, Frédéric Déhu, Paulo César, Stéphane Pédron (Francis Llacer, 88′) – Fabrice Fiorèse (Hugo Leal, 76′), Ronaldinho Gaùcho. Entraîneur : Luis Fernandez.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2002-03 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2002-03 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Gabriel Heinze
Gabriel Heinze (Ch. Gavelle)
Hugo Leal
Hugo Leal
La joie des parisiens suite au but de Mauricio Pochettino
La joie des parisiens suite au but de Mauricio Pochettino (Ch. Gavelle)
Intervention autoritaire de Jérôme Alonzo
Intervention autoritaire de Jérôme Alonzo (Ch. Gavelle)
Stéphane Pédron félicité par ses camarades
Stéphane Pédron félicité par ses camarades (Ch. Gavelle)
Ronaldinho
Ronaldinho (Ch. Gavelle)
Le Virage Auteuil (Mouvement Ultra)
Le Virage Auteuil (Mouvement Ultra)

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

Le printemps du PSG

La spirale de la victoire n’a pas été brisée. Et à vrai dire, c’est bien mieux ainsi. Le Parc en a profité pour se réconcilier avec son équipe et acclamer son petit bijou brésilien. Si Ronaldinho n’a pas marqué pour ses vingt-trois ans, il est à l’origine du but de Pochettino, et pas très loin non plus du deuxième de Pédron. Décidément le printemps pourrait bien être la saison préférée du PSG.

Et de quatre ! Quatre victoires en autant de rencontres. Trois en championnat (Troyes, Marseille et Sedan) et une en coupe de France (Martigues). Voilà bien longtemps que le PSG n’avait pas enchaîné pareille série. Trois points qui propulsent les Rouge et Bleu vers une place un peu plus en rapport avec le standing de cette formation.

Pourtant le début de la rencontre est à l’avantage des Sedanais. Camara est en effet le premier à inquiéter la défense du PSG. Le meilleur buteur du club ardennais avec dix réalisations, centre fort devant le but d’Alonzo. Il ne manque que quelques centimètres à N’Diefi pour couper la trajectoire du ballon (2e). Dans la foulée, Gabriel Heinze, sacrifie sa cuisse gauche sur une nouvelle frappe de Camara (3e). Mais l’occasion la plus nette de ce premier quart d’heure est Rouge et Bleu. Depuis le rond central, Ronaldinho sert Fiorèse qui dévie instantanément de la tête pour Leroy. Auteur de cinq buts en autant de rencontres, le milieu parisien évite le jaillisement de Regnault mais son extérieur du droit frôle le poteau gauche du gardien sedanais (8e).

Le slalom de Ronaldinho

Rassuré par les deux sorties victorieuses du PSG en Provence, le public du Parc n’en attendait pas tant pour s’enflammer. Les chants cèdent pourtant rapidement leur place aux sifflets, lorsque monsieur Khendek omet de sanctionner une faute de Jezierski sur Fiorèse dans la surface (13e). Auteuil et Boulogne retrouvent finalement de la voix après une très belle tête décroisée de Déhu consécutive à un centre de Pédron (23e). Regnault peut briller, comme sur ce nouveau missile de Déhu sur coup-franc (28e).

Paris trouve régulièrement des failles dans la défense sedanaise, et Heinze n’hésite pas à prêter main forte à ses attaquants à l’image de cette frappe détournée en corner par Regnault sur sa ligne (37e). Les coéquipiers de Pochettino accumulent les occasions et les corners mais ne trouvent toujours pas la clé du verrou mis en place par Bathenay, à savoir une défense à cinq articulée autour du capitaine Capron.

Cette entame de seconde période ressemble étrangement à la première. Une domination sedanaise face à des Parisiens attentistes. Asuar repique ainsi dans l’axe et adresse une puissante frappe qu’Alonzo touche légèrement, histoire que la balle termine sa course sur sa transversale et non pas au fond des filets (47e). Bien vu ! Pochettino dégage ensuite en catastrophe devant N’Diefi.

Déhu sonne la révolte parisienne d’une puissante frappe plein axe qui vient s’écraser sur le montant de Regnault (54e). C’est ensuite au tour de Ronaldinho de partir dans un slalom dont lui seul a le secret. Le Brésilien efface Capron et opte pour une frappe de bout du pied alors que Pédron réclamait la balle au centre (60e). La rencontre s’emballe. A un raid en solitaire de Paulo Cesar, Asuar répond d’une magnifique frappe qu’Alonzo repousse d’une main ferme. Le ballon revient dans les pieds de Jarolim qui catapulte le cuir sur le poteau d’Alonzo. Ouf !

Sedan n’abdique pas

Sedan vient de laisser passer sa chance et va le payer cher. Le corner de Ronaldinho est prolongé au second poteau par Heinze pour son compatriote Pochettino. Le capitaine parisien place son pied droit en opposition et envoie ce ballon, capricieux jusqu’alors, au fond des filets de Regnault (69e). Entre temps, l’homme en noir ne s’est pas fait que des amis du côté de la porte de Saint-Cloud en refusant un nouveau penalty au PSG pour une faute sur Aloisio cette fois-ci (67e).

En attendant Sedan n’abdique pas. Bien au contraire. C’est finalement Pédron qui se chargera de sceller définitivement le sort des Sangliers. Sans contrôle, l’ex-lensois lobe Regnaut de l’extérieur du gauche, après une passe d’Aloisio (85e). Un petit chef d’œuvre. La fin de la rencontre se déroule sous les vivas du public parisien définitivement réconcilié avec son équipe. Après le coup de sifflet final, Ronaldinho restera d’ailleurs de longues minutes à écouter les deux virages scander son nom.

Paris a retrouvé ses supporters et ne connaît plus la défaite depuis un mois. De quoi aborder sereinement la fin de ce championnat en commençant par ce périlleux déplacement à Sochaux. En attendant Luis Fernandez et ses joueurs ont quelques jours pour souffler – équipe de France oblige – histoire d’apprécier ses trois nouveaux points et de profiter du soleil printanier.

Réactions :

Luis Fernandez (Entraîneur-Manager du PSG)
« Nous continuons sur notre lancée, j’en suis ravi ! Nous avions choisi une option offensive ce soir, ça a payé, même s’il a fallu attendre. C’était un match ouvert, car Sedan a cherché à jouer au Parc. Nous avançons match après match, sans nous poser de question. De toute manière, nous n’avons plus le droit à l’erreur, tandis que ceux qui sont devant nous peuvent encore se permettre un faux-pas. Mais quand on est passé comme nous par ce match de Troyes, une rencontre référence, on peut tout connaître ensuite. Jérôme (Alonzo) occupe parfaitement son rôle actuellement, mais le numéro un reste Lionel Letizi. »

Pascal Urano (Président de Sedan)
« Tout d’abord, je voulais signaler que j’ai assisté à un très bon match de football. Mais les artistes étaient du côté de Paris, et ils ont fait la différence. Je suis déçu pour nos garçons car ils ont beaucoup donné et n’ont pas été suffisamment récompensés à mon goût. Mais nous n’avons pas été assez attentifs sur un coup de pied arrêté et cela nous a été fatal. »

Ronaldinho (Attaquant du PSG. Joyeux anniversaire !)
« Cette victoire est le meilleur cadeau que je pouvais recevoir (Ronaldinho a fêté vendredi ses 23 ans, nda). Beaucoup de gens écrivent que je veux quitter le PSG, mais cette idée ne m’a jamais effleuré l’esprit. Je ne sais pas ce qui se passera en fin de saison, mais ma volonté est claire : je veux continuer longtemps à aider mes copains, je me sens à 100% PSG. Je suis bien à Paris et j’espère continuer à jouer comme je le fais, et à donner du plaisir à nos supporters. Je pense d’ailleurs que je ne suis pas encore à 100 %. Même si cela sera difficile, je crois que nous pouvons encore être champions. En tout cas, j’espère comme tout le monde accrocher la Ligue des champions. »

Stéphane Pédron (Milieu de terrain et buteur du PSG)
« Je suis content de mon but car il a délivré l’équipe. Il nous a permis de respirer un peu plus. Nous voilà sur une bonne série de quatre victoires consécutives, toutes compétitions confondues. Les Sedanais étaient difficiles à manœuvrer mais nous n’avons jamais perdu espoir. Ils étaient venus avant tout pour défendre, et nous nous sommes montrés vigilants derrière, et patients devant. Il est toujours agréable de gagner avant de bénéficier de quinze jours de repos. Nous prenons les matches les uns après les autres, et nous verrons bien à la fin de la saison. Mais je pense que nous avons encore un rôle intéressant à jouer dans ce championnat. Nous démontrons actuellement une bonne qualité de jeu, et il faut continuer comme cela. »

Jérôme Alonzo (Gardien du PSG)
« C’est le mois du PSG ! C’est un succès que l’on a construit, et j’ai sans doute une petite étoile qui veille sur moi en ce moment. Le déclic s’est produit dans nos têtes face à Troyes. Mais on ne doit pas tirer de plan sur la comète, mieux vaut prendre les matchs les uns après les autres. On va avoir un week-end tranquille, on a une quinzaine de jours pour profiter d’un repos bien mérité. Nous ne sommes pas morts. Nous n’avons pas complètement effacé l’ardoise avec notre public, mais bon, c’est un couple qui se reconstruit ! Notre objectif demeure la Ligue des champions. Nous serons fixés sur notre sort en affrontant les prochaines grosses équipes, à commencer par Sochaux. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s