PAOK Salonique – PSG 0-2, arrêté, 01/10/92, Coupe de l’UEFA 92-93

Le même Weah en dribble...

Jeudi 01.10.1992, Coupe de l’UEFA, 32e de finale, match retour à Salonique, au Stade de la Toumba :
P.A.O.K. F.C. SALONIQUE (Grè.) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  * 0:3
– 35 000 spectateurs environ. Buts : George Weah, 14′, Jean-Luc Sassus, 32′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Jean-Luc Sassus, Ricardo Gomes, Alain Roche, Patrick Colleter – Laurent Fournier, Paul Le Guen, Vincent Guérin, Valdo Filho – George Weah, David Ginola. Entraîneur : Artur Jorge.
* Match arrêté et abandonné après 45 minutes : alors, que les Français menaient 2:0 à la mi-temps, le comportement de public de Salonique n’a jamais permis au match de reprendre et la sécurité des joueurs n’était plus garantie.


Maillot utilisé (à manches courtes) :

Maillot extérieur 1992-93 version Coupe d'Europe
Maillot extérieur 1992-93 version Coupe d’Europe

Billet :

9293_PAOKSalonique_PSG_billet


Le fanion :

(collection la Mémoire du PSG)
(collection la Mémoire du PSG)

Photos du match :

L'ouverture du score de George Weah
L’ouverture du score de George Weah
Jean-Luc Sassus double la mise de la tête
Jean-Luc Sassus double la mise de la tête
Démarrage de George Weah
Démarrage de George Weah
Le même Weah en dribble...
Le même Weah en dribble…

Vidéo :


Compte-rendu (programmes officiels) :

Match retour à sensations à Salonique. Dans une ambiance électrique, le PSG assure l’essentiel dans les quarante-cinq premières minutes, en marquant par deux fois. Mais il n’y aura pas de deuxième mi-temps : les supporters grecs envahissent le terrain et l’arbitre arrêtera le match. l’UEFA sanctionnera le PAOK par une défaite sur tapis-vert 3-0.

réactions :

Ricardo : « Dans ma carrière, c’est la seconde fois qu’un match n’arrive pas à son terme. Avec l’équipe du Brésil face au Chili, notre adversaire avait quitté le terrain en simulant une agression du gardien. En nous rendant à Salonique, nous nous attendions à un match difficile, tant sur le terrain qu’au niveau de l’ambiance. Côté football, excepté quelques minutes d’euphorie stériles de leur part, les Grecs n’ont rien montré. A partir du moment où George Weah a ouvert la marque, c’était fini pour eux. Le public l’a compris, désabusé et déçu, il a basculé dans la violence stupide et inutile. Ce sont malheureusement les joueurs, qui finalement, se retrouvent pénalisés ».


Le stade :

Le stade Toumba
Le stade Toumba

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s