Sochaux – PSG 1-1, 27/04/14, Ligue 1 13-14

Photos Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2672/39956/match/Sochaux-Paris-1-1/Sochaux-Paris-1-1)

Dimanche 27.04.2014, Championnat de France, Ligue 1, 35e journée (1re place) à Montbéliard, au Stade Auguste-Bonal :
F.C. SOCHAUX-MONTBÉLIARD – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  1:1 (0:1)
– 19 504 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 24′ ; Thiago Silva, 56′ contre son camp.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Grégory Van der Wiel, Alex Costa, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Yohan Cabaye (Marco Verratti, 56′), Thiago Motta, Blaise Matuidi – Lucas Moura (Javier Pastore, 80′), Edinson Cavani, Ezequiel Lavezzi (Jérémy Ménez, 81′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à Thiago Motta.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2013-14 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 2013-14 (collection MaillotsPSG)

Photos :

Photos Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2672/39956/match/Sochaux-Paris-1-1/Sochaux-Paris-1-1)
Alex devance Ayew (Ch. Gavelle)
Photos Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2672/39956/match/Sochaux-Paris-1-1/Sochaux-Paris-1-1)
Ezequiel Lavezzi félicite Edinson Cavani pour son ouverture du score (Ch. Gavelle)
Photos Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2672/39956/match/Sochaux-Paris-1-1/Sochaux-Paris-1-1)
Lucas balle au pied (Ch. Gavelle)
Photos Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2672/39956/match/Sochaux-Paris-1-1/Sochaux-Paris-1-1)
Thiago Motta face à Roudet (Ch. Gavelle)
Photos Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2672/39956/match/Sochaux-Paris-1-1/Sochaux-Paris-1-1)
Gregory van der Wiel opposé à Marange (Ch. Gavelle)

Vidéos (les buts et le résumé ) :


Compte-rendu (lequipe.fr) :

Sochaux contrarie le PSG

Champion virtuel après l’ouverture du score d’Edinson Cavani, le PSG, rattrapé à Sochaux, dimanche à Bonal (1-1), devra encore patienter pour le titre. Les Doubiens (18es) reviennent à quatre points de l’Evian-TG et de Guingamp.

Le PSG a été virtuellement champion pendant 32 minutes : entre l’ouverture du score de Cavani à la 24e et le c.s.c de Thiago Silva à la 56e. Pour l’officialisation du quatrième sacre de son histoire, le deuxième d’affilée, il devra en revanche encore patienter. Alors qu’ils avaient besoin d’un succès à Bonal pour en finir avec le Championnat, les joueurs de Laurent Blanc se sont montrés incapables de l’obtenir face à Sochaux (1-1), dimanche après-midi. Un contretemps qui résulte autant de leur maladresse devant le but de Yohann Pelé que de la détermination et de la solidarité affichées par Sébastien Corchia et ses équipiers.
Bakambu a manqué un but tout fait. Eteints après une entame prometteuse, puis punis sur une longue ouverture de Thiago Motta parfaitement négociée par Cavani – auteur d’enchaînement contrôle-reprise de volée sublime (24e) -, les Lionceaux ont attendu la reprise pour dévoiler le visage qui leur a permis d’amasser 26 points lors de la deuxième partie de saison. Alors qu’ils avaient trop reculé en première période (ce qui a inspiré à Hervé Renard cette réflexion : «On va finir dans notre but»), les Sochaliens se sont progressivement libérés de leurs complexes. Cela ne les a pas préservés de quelques situations chaudes, mais ils ont pu compter sur Yohann Pelé, décisif devant Cavani (61e), et sur la nonchalance de Verratti (65e) pour conserver le 1-1.

Avec un peu plus de lucidité et de réalisme, eux aussi auraient pu l’emporter. Après deux tentatives non cadrées de Prcic (62e) et Ayew (67e), Bakambu, trop court, a manqué un but tout fait sur une action initiée par un Sébastien Roudet très en jambes. Mais faute d’avoir su profiter davantage de l’usure qui semble gagner l’effectif parisien, les Sochaliens (18es) accusent désormais quatre longueurs de retard sur le duo Evian-Guingamp. Malgré une kyrielle d’occasions (en première période, Pelé et Faussurier avaient déjà été contraints de s’interposer devant Cavani et Lucas), le PSG doit, lui, se contenter de ce résultat qui reporte au mieux son sacre au 7 mai prochain et à la réception de Rennes. Seule consolation : à défaut d’obtenir le titre le plus tôt possible comme le souhaitait Laurent Blanc, il aura l’occasion de le fêter chez lui.

Réactions :

Blanc : «Trop moyen pour s’imposer»

Le Paris-SG devra patienter un petit peu avant d’être sacré champion de France. Mais Laurent Blanc a reconnu sans se faire prier que son équipe ne méritait pas de s’imposer à Sochaux (1-1)…

Ce n’est qu’une question de temps, et plus personne ne doute que le Paris-SG sera champion de France pour la quatrième fois de son histoire. «Le titre ne leur échappera pas, mais on ne voulait pas que les Parisiens le fêtent ici. Ce sera mieux pour eux d’être sacrés au parc des Princes. Désolé que vous soyez venus pour pas grand-chose», a ironisé Hervé Renard. L’entraîneur Sochalien a résumé la pensée collective, et si tout se passe comme prévu, le club de la capitale devrait définitivement plier l’affaire le 7 mai prochain, lors de la venue du Stade Rennais (21h00). «Franchement, nous n’avons pas peur que Monaco revienne. Ce match nul, ce n’est pas si grave», a lâché le Néerlandais Grégory Van der Wiel.
Al-Khelaïfi ressasse Chelsea

Ce dimanche à Sochaux, quelques jours après une laborieuse victoire face à Evian-TG (1-0, le 23 avril), le PSG n’a pas fait ce qu’il fallait pour s’imposer contre un autre adversaire concerné par le maintien. Et Laurent Blanc n’a pas affirmé le contraire. «La motivation était plus palpable chez l’équipe qui se bat pour rester en Ligue 1. Sochaux a largement mérité son match nul. Paris a été trop moyen pour espérer s’imposer », a expliqué l’entraîneur parisien, qui a avancé «la fatigue physique et psychologique de l’équipe» comme début d’explication. «Nous avons plutôt bien attaqué la rencontre, avec quelques occasions. On marque un joli but par Cavani, nous aurions pu faire le break, mais en seconde période, les choses ont été beaucoup plus compliquées. »

Et notamment physiquement, un domaine où les Parisiens semblent actuellement moins souverains. «Même si nous avons eu des occasions franches, il y a eu une tendance à se lancer maladroitement dans des offensives en s’exposant à des contres dangereux, et Sochaux a remporté beaucoup de duels», a poursuivi Blanc. «Le PSG est presque champion, il a remporté la Coupe de la Ligue, il y a peut-être un peu de relâchement, et c’est assez normal», a supposé Florian Marange, le défenseur de Sochaux, alors que Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, reste persuadé que l’élimination en Chelsea en quart de finale de la Ligue des Champions (3-1, 0-2) n’est pas totalement étrangère aux dernières prestations de l’équipe en Ligue 1. «Depuis Chelsea, cela va un peu moins bien…»


Le stade :

Le stade Auguste-Bonal
Le stade Auguste-Bonal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s