PSG – Rennes 2-1, 02/09/74, Division 1 74-75

Louis Floch déborde... (archives MK)

Lundi 02.09.1974, Championnat de France, Division 1, 7e journée (14e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – STADE RENNAIS F.C.  2:1 (1:0)
– 15 195 spectateurs. Buts : Mustapha Dahleb, 6′ ; Mustapha Dahleb, 82′, Redon, 89′.
L’Équipe du PSG : Ilja Pantelić – Denis Bauda, Jacques Novi, Éric Renaut, Louis Cardiet – Albert Poli (Jean Deloffre, 86′), Jacky Laposte, Jean-Pierre Dogliani – Louis Floch, François M’Pelé, Mustapha Dahleb. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.


Maillot utilisé (avec RTL en blanc) :

Maillot dom 1974-75


Le programme :

(archives MK)
(archives MK)

Les photos du match :

Les parisiens avant le coup d'envoi : Laposte, Novi, Renaut, Cardiet, Bauda, Pantelic, Poli, Floch, M'Pelé, Dogliani et Dahleb (archives Jac 79)
Les parisiens avant le coup d’envoi : Laposte, Novi, Renaut, Cardiet, Bauda, Pantelic, Poli, Floch, M’Pelé, Dogliani et Dahleb (archives Jac 79)
Les Rennais avant le coup d'envoi
… et les Rennais
Le Rennais A. Bernard, tacle (archives Rouge Mémoire)
Le Rennais A. Bernard, taclé (archives Rouge Mémoire)
François M'Pelé joue les ramasseur de balle après que Mustapha Dahleb ait trompé le futur parisien Bernard
François M’Pelé joue les ramasseurs de balle après que Mustapha Dahleb ait trompé le futur parisien D. Bernard
Les mêmes protagonistes, avec cette fois le gardien qui prend le meilleur sur l'attaquant (archives Rouge Mémoire)
Les mêmes protagonistes, avec cette fois le gardien qui prend le meilleur sur l’attaquant (archives Rouge Mémoire)
Louis Floch déborde... (archives MK)
Louis Floch déborde… (archives MK)
Tête de François M'Pelé, sous les yeux de Jean-Pierre Dogiani (R. Legros)
Tête de François M’Pelé, sous les yeux de Jean-Pierre Dogiani (R. Legros)
Intervention d'ilja Pantelić, auteur d'un très bon match
Intervention d’ilja Pantelić, auteur d’un très bon match
Le but de Redon pour Rennes en toute fin de match (archives Rouge Mémoire)
Le but de Redon pour Rennes en toute fin de match (archives Rouge Mémoire)

Compte-rendu (L’Equipe) :

Dahleb signe le succès parisien

Les Bretons avaient amené avec eux un temps très « atlantique », hier soir, au Parc des Princes, où il faisait plutôt frisquet et où la pelouse elle-même avait été rendue humide par la pluie de l’après-midi. Ce match du lundi soir n’avait pas attiré une très grande foule malgré la popularité des Rennais à Paris. Ce public, qui n’était pas très nombreux, eut cependant plusieurs occasions de vibrer au cours d’une première période de jeu dominée à la fois par la virtuosité technique et le meilleur jeu collectif d’une formation parisienne plus offensive, mais aussi par les exploits de l’avant centre Laurent Pokou qui, à lui seul, fit peser sur la défense parisienne une lourde menace pendant toute cette mi-temps.

Le Paris-S.-G. entama ce match tambour battant, pour confirmer sa bonne forme actuelle qui s’était manifestée déjà à Nice il y a quelques jours, mais qui malheureusement n’avait pas obtenu de récompense. Sous la direction de son capitaine et meneur de jeu Dogliani, qui se dépensait sans compter aux quatre coins du terrain pour animer le jeu offensif des Parisiens, la formation de Vicot et de Fontaine obligea tout de suite sa rivale à se tenir sur une prudente réserve. Et le très bon départ des Parisiens fut fort justement récompensé par un très joli but obtenu dès la sixième minute sur un coup franc tiré de 25 mètres. Ce fut, en la circonstance, le fruit d’un bon travail collectif et individuel : en effet M’Pelé démarra pour frapper dans le ballon, simula le tir, passa audes-sus de la balle, poursuivit sa course et embarqua ainsi toute la défense rennaise et le gardien Daniel Bernard en particulier, tandis que Dahleb surgissait derrière lui, décochait un tir du pied gauche d’une puissance et d’une précision remarquables, le ballon venant se ficher dans la lucarne droite du but breton.

Paris-S.-G. domine

Mais si ce but parisien fut obtenu sur un coup de pied arrêté, il n’en permit pas moins au Paris-S.-G, de mener très justement à la marque au repos à la suite de manoeuvres beaucoup plus variées et plus précises, auxquelles participaient de nombreux joueurs parisiens. Ainsi, à la huitième minute, un débordement de Floch sur la droite, terminé par un centre, faillit bien permettre à M’Pelé d’obtenir un second but de la tête, mais l’avant centre du P.-S.-G. ajusta mai sa reprise.

Enfin, Paris aurait dû obtenir un deuxième but à la trente-cinquième minute, lorsque, sur un centre de Bauda, l’arrière central breton Kerbiriou ne put stopper Floch qui l’avait dribblé et contourné en pleine surface de réparation qu’en l’abattant au sol de façon illicite. Et l’on déplora alors avec les spectateurs que M. Fspie, l’arbitre du match, n’ait pas accordé au P.-S.-G. le penalty qui s’imposait de façon indiscutable.

Rennes dut donc se tenir sur ces gardes pendant toute cette première mi-temps, ne laissant en pointe que le rapide ailier droit Redon et surtout son avant centre Laurent Pokou qui, à lui seul, faillit bien d’ailleurs lui permettre d’égaliser. On pense, en particulier, à ce jaillissement de la neuvième minute qui le vit déclencher un coup de tête très dangereux, puis aux deux percées qu’il effectua aux trente et unième et trente-huitième minutes à l’issue desquelles il aurait très bien pu obtenir satisfaction malgré la surveillance de Novi et le nombre important des défenseurs parisiens qui l’entouraient.

Attention à Pokou !

Ce diable de Pokou allait d’ailleurs montrer son talent et forme au début de la seconde mi-temps, à la tête d’une équipe rennaise qui semblait avoir repris quelques forces et quelque ambition au cours du repos. Ainsi, aux 49′ et 50′ minutes, deux départs en dribble de l’avant centre ivoirien mirent le jeune ailier Redon en bonne position de tir et de but, mais, en ces deux circonstances, Redon fut contré par la défense parisienne au dernier moment.

A la 53′ minute encore, c’est Pokou lui-même qui, échappant la « ligne » parisienne à la limite du hors-jeu, se retrouva seul devant l’immense Pantelic et, paraissant impressionné, ne put ajuster son lob de façon décisive.

Ainsi, ce quatrième quart d’heure était très favorable aux Rennais qui pratiquaient un football beaucoup plus lié et cohérent et qui, attaquant tous les ballons avec énergie, se rendaient maîtres du jeu beaucoup plus souvent qu’en première mi-temps.

La pression rennaise allait se poursuivre encore pendant vingt bonnes minutes au cours de cette seconde mi-temps sous l’impulsion de Pokou, bien sûr, qui continuait à dominer la situation de très haut et à offrir des occasions à ses partenaires, de Le Floch, et de Keruzoré, qui paraissait retrouver sa meilleure « forme bretonne ».

Mais, comme souvent en pareil cas, c’est au beau milieu de cette domination rennaise que les Parisiens obtinrent un second but qui allait les rassurer huit minutes avant la fin sur un départ de leur très bon arrière central Renaut. Il dribbla et pénétra dans la surface de réparation, offrit à Floch la possibilité d’un débordement sur l’aile droite qui se termina par un centre tendu que Dahleb transforma de près en but malgré une ultime intervention de Philippe. Les Rennais obtenaient dans la dernière minute un but de consolation fort mérité par Redon, mais ils devaient laisser la victoire à une équipe parisienne qui avait eu beaucoup de mal à imposer sa loi pendant la seconde mi-temps.

Dans l’équipe du P.-S.-G. on apprécia surtout, hier soir, outre Pantelic, très sûr, Banda pour ses relances et surtout Renaut qui accomplit d’énormes progrès. Laposte faiblit après une bonne première mi-temps ; Dogliani mena le jeu avec beaucoup d’intelligence et de combativité M’Pelé eut des éclairs très brillants et Dahleb fut un buteur opportuniste.

Quant aux Rennais, ils ont peut-être trop tardé à se livrer, mais outre Pokou, dont on a déjà suffisamment vanté les mérites, on apprécia dans leur rang, Keruzoré pour sa seconde mi-temps et Rizzo pour son sérieux défensif.


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Advertisements

3 réflexions au sujet de « PSG – Rennes 2-1, 02/09/74, Division 1 74-75 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s