PSG – Evian TG 3-1, 04/02/12, Ligue 1 11-12

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2221/28935/album/psg-evian/psg-evian-3-1)

Samedi 04.02.2012, Championnat de France, Ligue 1, 22e journée (1re place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – ÉVIAN T.G.F.C.  3:1 (0:1)
– 41 624 spectateurs. Buts : Cambon, 45’+1 ; Nenê Carvalho, 47′, Nenê Carvalho, 78′ sur penalty, Kévin Gameiro, 89′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Christophe Jallet, Diego Lugano (Milan Biševac, 56′), Mamadou Sakho, Maxwell Scherrer – Thiago Motta, Momo Sissoko (Blaise Matuidi, 74′), Mathieu Bodmer (Guillaume Hoarau, 77′) – Jérémy Ménez, Nenê Carvalho – Kévin Gameiro. Entraîneur : Carlo Ancelotti.
Avertissements à Diego Lugano, Jérémy Ménez et Thiago Motta.


Maillot utilisé (en version à manches longues) :

IMG_3184
Réplique du maillot 2011-12 (collection MaillotPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2221/28935/album/psg-evian/psg-evian-3-1)
Mamadou Sakho devance un savoyard (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2221/28935/album/psg-evian/psg-evian-3-1)
Egalisation de Nenê (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2221/28935/album/psg-evian/psg-evian-3-1)
Penalty réussi par Nenê : 2-1 pour les parisiens! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2221/28935/album/psg-evian/psg-evian-3-1)
Mathieu Bodmer à la lutte avec Govou, sous les yeux de Maxwell (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2221/28935/album/psg-evian/psg-evian-3-1)
Tentative de Kevin Gameiro (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (lequipe.fr) :

Paris se réchauffe comme il peut

Le PSG a pris son temps pour disposer d’une équipe joueuse d’Evian Thonon-Gaillard (3-1). Un nouveau succès qui permet à Paris de conserver son avance sur Montpellier en tête du Championnat.

Avec une cinquième victoire consécutive engrangée depuis son arrivée, la troisième en Championnat, l’état de grâce n’est toujours pas terminé pour Carlo Ancelotti, premer entraîneur de l’histoire du PSG à débuter par cinq succès. Le coach italien a pourtant bien failli connaître sa première déconvenue, samedi face à Evian Thonon-Gaillard. Mais dans un Parc des Princes aussi congelé par la température (-2°C au coup d’envoi) que longtemps glacé par la tournure des événements, son équipe a tout de même fini par s’en sortir, in extremis (3-1). Une performance néanmoins mitigée, surtout au regard des moyens radicalement opposés dont disposent les deux équipes. Déjà accroché à l’aller (2-2), le club parisien aurait pourtant dû se méfier. Face à un adversaire qui était jusque-là invaincu contre les membres du Top 3, il a longtemps péché dans la finition malgré un grand nombre d’occasions. Heureusement pour Paris, même dans la difficulté, il peut toujours compter sur ses individualités. Auteur d’un doublé, et symbole de la révolte parisienne, Nene maintient les siens en tête, trois points devant Montpellier.

Nene, onze but à domicile dont six penalties

Pour sa première apparition (et titularisation) avec le PSG, Thiago Motta s’attendait sans doute à mieux. Il s’en contentera. Aligné dans l’axe devant la défense, l’ancien joueur de l’Inter a accompli un match honnête dans l’ensemble, à l’image de sa nouvelle équipe. Très bon lors de la première demi-heure, disponible et extrêmement sollicité par ses partenaires, l’Italo-brésilien a joué simple, le plus souvent vers l’avant et avec très peu de déchets. Mais, après son avertissement reçu peu avant la pause pour une semelle sur Sorlin (39e), l’international transalpin s’est peu à peu éteint. Une baisse de régime qui a coïncidé avec l’ouverture du score du promu, sur un ballon mal repoussé plein axe dont Cambon a su profiter juste avant la pause (45e+1, 0-1).

Gameiro marque enfin au Parc

Pas récompensé après une première période assez nettement dominé, le PSG a ensuite fait preuve d’un bel état d’esprit pour réagir quasiment dès le retour des vestiaires. Buteur dans la confusion (47e, 1-1), Nene a montré la voie par deux fois, en transformant plus tard un penalty, son sixième cette saison (78e), portant son total à onze réalisation, toutes inscrites à domicile. Face à un adversaire haut-savoyard qui n’a jamais fermé le jeu, et qui, sans deux arrêts de Sirigu devant Govou (58e et 70e), aurait même pu prétendre à mieux, Paris a finalement tué tout suspense en fin de rencontre, grâce à Kevin Gameiro, enfin opportuniste (88e) après plusieurs ratés (15e, 23e et 50e). L’ancien Lorientais n’avait plus marqué au Parc depuis le mois d’août ! Ce qui n’a pas empêché pendant ce temps-là Paris d’avancer… quelle que soit la manière, pas toujours convaincant, mais bel et bien campé au sommet.

Réactions :

« Carlo Ancelotti, quelle est votre première réaction après cette nouvelle victoire ?

Je suis content, c’est un bon résultat car le match a été très difficile. Evian a joué un bon football et a souvent eu le contrôle du ballon. Nous avons eu des difficultés à le récupérer. Mais c’est important de gagner. Notre première mi-temps a été bonne mais nous n’avons pas trouvé la solution en attaque. Puis nous avons eu une bonne réaction en deuxième mi-temps. Et c’est cela que je veux retenir. C’est ce qui m’a plu. Je suis satisfait même si nous devons encore nous améliorer.

Savez-vous que vous êtes le premier entraîneur de l’histoire du PSG à commencer par cinq victoires d’affilée ?

Oui et j’en suis très content. Mais je reste focalisé sur ma mission, qui est de progresser encore dans le jeu, d’avoir plus de confiance et d’ordre sur le terrain. Ce qui est bien, c’est surtout de gagner même quand on joue moins bon.

Pensez-vous que votre équipe a été gênée par le froid ?

Non, je ne pense pas. Encore une fois, si nous avons eu du mal, c’est avant tout parce qu’Evian a fait un bon match et nous a posé beaucoup de problèmes.

L’absence de Javier Pastore peut-elle être la cause du manque de réalisme de votre équipe ?

Non, Pastore est un joueur important mais avec Gameiro, Hoarau, Ménez et Nene, nous ne manquons pas de joueurs en attaque. Cette équipe n’a d’ailleurs aucun problème pour marquer des buts. En revanche, tout le monde peut mieux jouer, ça c’est vrai.

Kevin Gameiro a lui fini pas retrouver le chemin des filets. En êtes-vous satisfait ?

Oui, car c’était important pour lui, pour sa confiance. Mais je lui ai dit après le match qu’il était encore important de travailler. Je suis quand même content pour lui. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s