Lorient – PSG 1-2, 20/05/12, Ligue 1 11-12

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2237/29902/match/Lorient-PSG/Lorient-PSG-1-2)

Dimanche 20.05.2012, Championnat de France, Ligue 1, 38e journée (2e place) à Lorient, au Stade du Moustoir (Yves-Allainmat) :
F.C. LORIENT – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:2 (1:0)
– 16 529 spectateurs. Buts : Monnet-Paquet, 28′ ; Javier Pastore, 61′, Thiago Motta, 75′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Christophe Jallet, Alex Costa, Zoumana Camara, Maxwell Scherrer – Clément Chantôme, Thiago Motta, Javier Pastore, Blaise Matuidi (Mathieu Bodmer, 61′) – Kévin Gameiro (Guillaume Hoarau, 46′ puis Sylvain Armand, 65′), Nenê Carvalho. Entraîneur : Carlo Ancelotti.
Avertissements à Javier Pastore et Thiago Motta.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2237/29902/match/Lorient-PSG/Lorient-PSG-1-2)
Blaise Matuidi taclé (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2237/29902/match/Lorient-PSG/Lorient-PSG-1-2)
Egalisation de Javier Pastore (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2237/29902/match/Lorient-PSG/Lorient-PSG-1-2)
Kevin Gameiro face à ses anciens coéquipiers (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2237/29902/match/Lorient-PSG/Lorient-PSG-1-2)
Le coup de tête vainqueur de Thiago Motta (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psg.fr)

LORIENT-PSG : 1-2 PARIS EN DAUPHIN

En s’imposant à Lorient pour sa dernière sortie de la saison en Ligue 1 (1-2), le PSG a rempli son contrat. Insuffisant toutefois pour s’offrir le troisième titre de son histoire, Montpellier l’ayant emporté dans le même temps à Auxerre sur le même score.

Y croire ! Jusqu’au bout, histoire de conclure une saison qui aura de toute façon vu Paris revenir sur le devant de la scène hexagonale. Son billet direct pour la Champions League désormais en poche, le PSG se déplaçait donc ce dimanche à Lorient avec l’ambition de décrocher le troisième titre de son histoire.
Forcément, avec 3 points d’avance au coup d’envoi de ce 38e et dernier épisode de la « saga Ligue 1 », Montpellier partait avec la faveur des pronostics. En ballotage (très) défavorable, les hommes de Carlo Ancelotti devaient donc impérativement emmagasiner 3 derniers points au Moustoir, en comptant simultanément sur un échec des Héraultais à Auxerre. Délicat on vous dit, mais pas impossible, pour un groupe Rouge et Bleu habitué tout au long de l’année aux scénarios improbables.

Dans des conditions climatiques délicates, Paris joue la carte de l’observation en début de match, ne s’infiltrant dans le camp breton que par intermittence. Et puis, le banc parisien se lève subitement comme un seul homme. Un peu plus au Nord, Auxerre vient en effet d’ouvrir le score face au MHSC !
Paradoxalement, c’est justement à ce moment-là que le onze de la capitale va flancher. Mareque dans le couloir gauche trouve la tête de Monnet-Paquet, qui échappe au marquage de Camara et trompe Sirigu d’une tête croisée (1-0, 28e) ! Coup de froid pour les hommes de Carlo Ancelotti, désormais obligés de faire trembler les filets à deux reprises…

120 petites secondes passent, et place à la réaction parisienne. Parti dans le dos de la défense, Pastore bute une première fois en face-à-face sur Janot (28e), avant, dans la foulée, de trouver le haut de la transversale sur un bon service de Gameiro (29e). Sous le déluge, les Parisiens souffrent mais peuvent une nouvelle fois compter sur un Sirigu impeccable sur sa ligne devant Monnet-Paquet (35e) puis Romao (44e).

Après 45 premières minutes à oublier, le PSG passe à la vitesse supérieure au retour des vestiaires. Hoarau, entré en jeu à la place de Gameiro au repos, se distingue d’une frappe en déséquilibre qui vient mourir sur l’extérieur du poteau droit de Janot (56e) ! L’heure de jeu passée, il reste alors 30 petites minutes avant la fin du suspense. A force de reculer, le bloc défensif mis en place par Christian Gourcuff va rompre.

Encore une fois à la baguette, Pastore alerte Jallet dans son couloir droit, qui lui remet au point de penalty. El Flaco place une tête croisée qui heurte le poteau droit de Janot, Nene a suivi et bute sur le portier lorientais…avant de revenir dans les pieds de l’Argentin qui égalise dans le but vide (1-1, 61e) ! De l’autre côté du terrain, Campbell de loin (63e) puis Coutadeur, inspiré (67e), continuent à alerter Sirigu, mais c’est sur coup de pied arrêté que la partie va basculer.

Sur un corner de l’inévitable Nene, Thiago Motta s’élève au-dessus de tout le monde au point de penalty et smashe une tête imparable (1-2, 75e) ! L’ancien Milanais ne le sait pas encore, mais il vient d’inscrire le 75e but de la meilleure attaque de Ligue 1. Une réalisation du numéro 28 parisien décisive, puisque le PSG s’impose aux forceps, notamment grâce à une seconde période cette fois maîtrisée.

Contrat rempli donc pour Paris avec ce 23e succès de l’année. Ne reste plus qu’à attendre le résultat en provenance d’Auxerre. Attendre, car entre-temps, le match a été interrompu à l’Abbé-Deschamps, suite à des troubles causés par les ultras de l’AJA ! Ubuesque, la situation devient même carrément confuse, cette dernière sortie des Montpelliérains en Bourgogne étant suspendue à la décision du Préfet, qui décide finalement d’évacuer la tribune.

Tension maximale pour le groupe et le staff parisien qui suivent à distance ces scènes surréalistes. Et finalement, l’épilogue. La rencontre se termine, Utaka venant mettre fin à tout espoir des Rouge et Bleu en offrant à La Paillade son premier titre de champion (2-1). Avec 3 petites longueurs d’avance sur le PSG.


Le stade :

Le stade Yves-Allainmat, dit du Moustoir
Le stade Yves-Allainmat, dit du Moustoir

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s