PSG – Saint-Etienne 5-1, 09/09/00, Division 1 00-01

Igor Yanovski

Samedi 09.09.2000, Championnat de France, Division 1, 7e journée (3e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. SAINT-ÉTIENNE  5:1 (1:0)
– 44 757 spectateurs. Buts : Nicolas Anelka, 22′ ; Augustine Okocha, 53′ sur penalty, Laurent Robert, 61′, L.Huard, 65′, Christian Corrêa, 69′, Nicolas Anelka, 90′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Jimmy Algérino, Frédéric Déhu, Éric Rabésandratana (Talal El-Karkouri, 60′), Sylvain Distin – Édouard Cissé, Peter Luccin, Augustine Okocha (Igor Yanovski, 66′), Laurent Robert – Nicolas Anelka, Christian Corrêa (Laurent Leroy, 82′). Entraîneur : Philippe Bergeroo.
Avertissements à Éric Rabésandratana et Laurent Robert.
Expulsion : Wallemme, 59′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2000-01 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 2000-01 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection ArnASSE)
(collection ArnASSE)

Programme :

0001_PSG_ASSE_programme


Photos du match :

(source archives MK)
(archives MK)
Igor Yanovski
Igor Yanovski
Le tifo du Virage Auteuil
Le tifo du Virage Auteuil

Vidéo :


Compte-rendu (V. Brunel, psgmag.net) :

samedi 09 septembre, l’affiche proposée au Parc des Princes opposait une ancienne gloire du Championnat de France, l’AS Saint – Étienne, au plus jeune club de D1, contrairement à ce que son palmarès laisse croire, le PSG. Pour les Verts, la donnée était simple : ils n’ont jamais gagné au Parc ! PSG MAG’ revient sur cette rencontre avec un compte – rendu de l’avant – match et de l’ambiance à Boulogne au fil de la rencontre.
Au poste de gardien, la « logique » aurait peut – être du laisser Casagrande titulaire, puisque même si sa responsabilité est engagée sur le cinquième et dernier but troyen (frappe des 25 mètres de Djukic qui rebondit devant lui), il ne peut pas grand chose sur les 4 autres buts (dont 2 penalties et un superbe coup – franc). Toutefois, le présence de Lionel Letizi en suppléant de luxe et le spectre de la Ligue des Champions se rapprochant à grande vitesse, Philippe Bergeroo a décidé d’essayer l’ancien messin pour la première fois en compétition officielle, trois jours avant le début de la Ligue des Champions. De plus, Casagrande a contracté une petite blessure l’épaule lors du premier penalty troyen. Il ne figurera donc pas sur la feuille de match et sera remplacé par Thomas Levaux, l’habituel gardien de CFA arrivé cet été en provenance de Saint – Dizier. Ce sera sa première sur le banc des pros en compétition officielle. Dominique Casagrande : « Je respecte le choix de mon entraîneur, et cette coupure me permettra au moins de me soigner. Et surtout, je vais continuer à travailler… »

En revanche, Jimmy Algerino a été ménagé à Troyes (il est rentré en seconde période) et retrouve sa place en latéral droite. Bernard Mendy, peu expérimenté en D1, laisse donc vraisemblablement sa place. Enfin Dalmat, qui a connu une baisse de régime à Troyes, est laissé dans les tribunes pour de souffler avant la Champion’s League. Le match part doucement, le temps pour les deux équipes de se mettre en place et notamment l’ASSE, qui cherche à jouer haut et se procure même une première occasion sur un coup – franc de Pedron, claqué par Letizi pour son premier ballon, alors que la balle allait se loger sous la barre (3ème). Le corner ne donnera rien, mais permettra à Paris de développer un petit contre symptomatique de ce début de match : domination stéphanoise, et vitesse parisienne pour développer des contres.

DEPUIS LA 5ème MINUTE, PARIS MULTIPLIE LES OCCASIONS

Le premier hors – jeu sifflé le sera contre E. Cissé, sur une passe d’Anelka (5ème)… Il annonce le réveil parisien : Nicolas Anelka est servi sur le côté gauche par Okocha et c’est un deux contre deux qu’il mène avec Christian à ses côtés. Anelka cherche à se mettre en position de tir, puis il se débarrasse d’un stéphanois en feintant une frappe. Il n’ose pas frapper et sert finalement le Brésilien, alors que celui – ci n’est pas dans une position aisée. Sa frappe est contrée et l’action se termine là (8ème). Mais cette occasion n’est que le prémisse de tout ce qui suit, les occasions s’enchaînant à un rythme effréné ! Quelques minutes plus tard, c’est en effet une bonne combinaison entre les deux attaquants de pointe qui met le feu dans la défense stéphanoise : Anelka sert Christian, qui croise sa course sur la droite. Il récupère le ballon avant la sortie de Levytsky, l’évite, mais Wallemme lui attrape le pied au moment où le Brésilien frappe ! Le penalty est évident… mais pas pour Alain Sars qui siffle corner… (12ème).

LEVYTSKY ET LETIZI BLOQUENT… MAIS ANELKA MARQUE (1-0)

Après une nouvelle frappe de Robert sur la gauche, Saint – Étienne réagit avec une action de Panov, qui bénéficie d’un raté de Déhu pour s’infiltrer dans l’axe de la surface parisienne et frapper… mais Letizi repousse du pied (16ème) ! Encore une occasion parisienne : Anelka, lancé à droite par E. Cissé, frappe du droit, mais Levytsky bloque (19ème). Ca va bien finir par payer se dit – on… Et quelques minutes plus tard, le but arrive : Édouard Cissé, dans le camp parisien, ouvre parfaitement du gauche et prend à mal la défense stéphanoise. Anelka est bien parti, il contrôle de l’extérieur du droit, fixe le portier des Verts et le trompe d’un plat du pied gauche imparable (1-0, 21ème). C’est au tour de l’ASSE de se montrer dangereux, mais la frappe du gauche de Pedron dans la surface est encore une fois repoussée par Letizi (23ème) ! Les premiers « Écoutez chanter, écoutez chanter, écoutez chanter les Parisiens… mais surtout ne dites rien ! » descendent des travées du Parc…

ROBERT EXCELLE A GAUCHE, RABE MARQUE HORS – JEU

Pedron est un poison pour la défense parisienne, mais E. Cissé fait une très bonne rentrée. Et une fois la balle récupérée, le terrain est très vite traversé par le PSG : Robert déborde à gauche, feinte plusieurs fois ses vis – à – vis pour finalement servir Christian devant le bus. Le numéro 7 parisien pivote et chercher immédiatement à transmettre à Anelka, isolé, mais sa passe est contrée (31ème). Puis Okocha trouve la tête d’Éric Rabesandratana, mais celui – ci est largement hors – jeu au départ du ballon et son but est très logiquement refusé (33ème). Le match est vraiment très rythmé, et les supporters le sentent bien : à la 36ème minute, le premier échange entre Auteuil et Boulogne, initié comme d’habitude par le KOB, transcende le Parc. Suite à un coup de pied arrêté à droite, Panov est oublié de l’autre côté de la défense : il devance Déhu, mais il est trop juste et sa frappe du bout du pied passe à côté des buts de Letizi, excellent jusqu’alors (38ème). Les occasions seront moins nombreuses avant la mi – temps, le rythme et la minute de temps supplémentaire accordée par Sars ne donnera rien de nouveau. Les deux équipes rentrent donc une première fois aux vestiaires sur un score de 1-0 pas cher payé pour l’ASSE tant le PSG s’est procuré d’occasions, et même si Saint – Étienne s’est également procuré de bonnes actions.

ENFIN PENALTY (2-0), PUIS SUPERBE COUP-FRANC DE ROBERT

Le match repart comme il a débuté, c’est – à – dire avec une belle intervention de Letizi, très présent dans le domaine aérien (48ème). Quelques minutes plus tard, Christian est encore fauché dans la surface par Wallemme… et Alain Sars siffle un penalty logique. Jay – Jay Okocha signe son retour au Parc en marquant un deuxième but mérité par l’équipe parisienne (2-0, 54ème). Paris pousse, et un nouveau débordement de Robert, sur la droite, porte le danger chez les Verts : Wallemme, mis dans le vent sur un énième dribble du Réunionnais, balaie sa jambe d’appui et commet donc une faute grossière… qui oblige Sars à lui donner son deuxième carton jaune de la soirée ! Saint – Étienne finira donc le match à 10 (58ème). Sur le coup – franc, Robert se fait justice lui – même et envoie la balle directement sur la barre de Levytsky… mais le ballon retombe sur le dos du goal stéphanois et finit dans les buts (3-0, 60ème).

HUARD MARQUE, MAIS CHRISTIAN MARQUE A SON TOUR (3-1)

Le rythme de la deuxième mi – temps ne baisse pas, et l’ASSE se retrouve déjà devant les buts parisiens : après un cafouillage dans la défense, Huard (qui venait de rentrer) parvient à envoyer la balle dans la lucarne de Letizi, qui n’a pas bougé (3-1, 64ème). Quelques minutes s’écoulent, et c’est encore les Parisiens que l’on retrouve à l’attaque : sur un corner stéphanois, Letizi intercepte et relance de la main sur Édouard Cissé, qui avance un peu au milieu de terrain puis ouvre encore une fois de manière superbe entre la défense stéphanoise. Robert et Christian accélèrent, mais c’est le numéro 11 qui hérite de la balle, grâce à sa pointe de vitesse phénoménale. Il déborde puis donne de suite à Christian devant le but, qui, en déséquilibre, parvient à reprendre du gauche et envoyer la balle au fond des filets (4-1, 70ème). C’est le troisième but de Christian, contre 4 pour Anelka et déjà 6 pour Robert, également auteur d’1 passe décisive ! Avec Talal et Benarbia sur le banc, Dalmat, Ducrocq et Casagrande dans les tribunes, le PSG a vraiment une très très belle équipe !

CINQUIÈME BUT D’ANELKA, PARIS LEADER A DOMICILE

Dans les dernières minutes, la pression parisienne est moins forte mais les Verts ne parviennent pas à sortir la tête de l’eau… Sur une grosse faute de Carteron, Christian se blesse au genou et doit laisser sa place à Laurent Leroy, acclamé par le Parc (82ème). Plus tôt, El Karkouri avait remplacé Rabesandratana (60ème) et Yanovski avait remplacé Okocha (66ème). A cette occasion, c’est Anelka qui a hérité du brassard de Capitaine… En fin de match, « Mais ils sont où les Stéphanois » et autres « Le Parc, avec nous » fusent dans un Parc en fête pour accompagner la ola. Ce Parc a d’ailleurs connu 4 victoires en 4 matches et 13 buts, soit une moyenne supérieure à 3 buts par match… En effet, le PSG ajoute un cinquième but lors de la dernière minute du temps réglementaire : Édouard Cissé déborde sur la droite et adresse sa deuxième passe décisive de la soirée à Anelka, qui marque là son 5ème but personnel depuis le début du Championnat (5-1, 90ème) ! Le PSG est plus que jamais leader à domicile, avec 12 points sur 12 et + 9 buts ! Au général, il remonte à la 3ème place (voir les rubriques Classements et Statistiques). Prochains matches : mercredi à Rosenborg (C1) et samedi à Lens.

Les réactions :

Lionel Letizi : « Une victoire, un bon match… Que demander de plus. Sur le plan personnel, ça s’est aussi bien passé. Je travaille pour cela à l’entraînement. J’avais vraiment besoin de beaucoup parler sur le terrain, de m’extérioriser. »
Éric Rabesandratana : « Ce soir, ça s’est bien passé. Nous devons maintenant prouver que nous pouvons réaliser les mêmes prestations, avoir le même état d’esprit et la même concentration à l’extérieur. Frédéric Déhu a de l’expérience et va beaucoup apporter au PSG. Nous tenions absolument à rectifier le tir après Troyes. C’est chose faite. »

Peter Luccin : « C’était pour nous le match du rachat. On a essayé de jouer très haut, comme les Stéphanois d’ailleurs. La Ligue des champions fait partie de nos objectifs. A nous de bien commencer en Norvège dès mercredi. Ce soir, le groupe a bien communiqué, comme nous l’avait demandé Philippe Bergeroo. L’arrivée de Déhu a fait du bien au groupe. En prendre cinq à Troyes, ça a été vraiment difficile. On a su inverser la tendance. Nous savons que devant, nous pouvons marquer à tout moment. Il faut rester bien vigilant derrière. »

Philippe Bergeroo : « C’est une revanche que nous devions à nos supporters, car nous restions sur une mauvaise sortie à Troyes. Ce soir, les gars ont eu un esprit de conquête et ça s’est traduit par cinq buts. En Championnat comme en Ligue des champions, quand on rentre sur le terrain, il faut être conquérant, combatif et essayer de développer du jeu. Ce match doit permettre aux joueurs de prendre confiance et de réaliser une bonne saison. »

Robert Nouzaret : « Aujourd’hui, encore une fois, nous avons essayé de mettre des buts plutôt que de ne pas en prendre. C’est la mentalité stéphanoise. Il faut avouer que cette fois, ça ne nous a pas réussi. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s