PSG – Saint-Etienne 2-0, 02/05/12, Ligue 1 11-12

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2234/29747/match/PSG-Saint-Etienne-2-0/PSG-Saint-Etienne-2-0)

Mercredi 02.05.2012, Championnat de France, Ligue 1, 35e journée (2e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. SAINT-ÉTIENNE  2:0 (1:0)
– 43 961 spectateurs. Buts : Nenê Carvalho, 21′ sur penalty ; Javier Pastore, 88′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Christophe Jallet, Alex Costa, Zoumana Camara, Sylvain Armand – Thiago Motta, Mathieu Bodmer (Momo Sissoko, 64′), Maxwell Scherrer (Blaise Matuidi, 73′) – Jérémy Ménez, Javier Pastore, Nenê Carvalho (Guillaume Hoarau, 79′). Entraîneur : Carlo Ancelotti.
Avertissements à Jérémy Ménez et Thiago Motta.


Maillot utilisé :

IMG_3184
Réplique du maillot 2011-12 (collection MaillotPSG)

Billet :

(collection ArnASSE)
(collection ArnASSE)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2234/29747/match/PSG-Saint-Etienne-2-0/PSG-Saint-Etienne-2-0)
Ouverture du score de Nenê sur penalty! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2234/29747/match/PSG-Saint-Etienne-2-0/PSG-Saint-Etienne-2-0)
Javier Pastore face à Mignot (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2234/29747/match/PSG-Saint-Etienne-2-0/PSG-Saint-Etienne-2-0)
Thiago Motta face à deux adversaires (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2234/29747/match/PSG-Saint-Etienne-2-0/PSG-Saint-Etienne-2-0)
Maxwell sur l’aile (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2234/29747/match/PSG-Saint-Etienne-2-0/PSG-Saint-Etienne-2-0)
Tentative de Jérémy Menez (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psg.fr) :

PARIS PEUT Y CROIRE !

En dominant l’AS Saint-Etienne ce mercredi soir au Parc des Princes (2-0), Paris s’offre le droit de continuer à croire au titre. Grâce à deux réalisations signées Nene et Pastore en fin de match, les Parisiens recollent à 3 points du leader montpelliérain.

Après la frustration ressentie sur la pelouse de Lille, dimanche dernier, et un cinquième revers cette saison en Ligue 1 à l’arrivée (1-2), Paris avait l’occasion de vite rebondir ce mercredi soir. Et le message était clair à désormais quatre matches de l’épilogue du championnat : pas d’autre alternative que de réaliser un sans-faute pour maintenir l’espoir d’accrocher un troisième titre de champion historique.
Pour leur avant-dernière sortie de l’année à domicile, les Rouge et Bleu reçoivent donc des Stéphanois qui restent sur trois succès d’affilée en L1. Une dynamique en adéquation avec l’ambition des Verts, toujours un course pour un billet en Europa League. Place donc à un duel au parfum européen dans un Parc des Princes comble, qui espère bien voir ses favoris profiter du faux-pas du leader montpelliérain, tenu en échec ce mardi soir sur sa pelouse par Evian (2-2). Et rependre 2 points d’avance sur le LOSC, vainqueur en début de soirée en terre niçoise (0-1).

D’entrée, le onze de la capitale marque son territoire, en s’installant au fil des minutes dans le camp stéphanois. Ménez, très en jambes dans cette entame, pèse déjà sur la défense des Verts dans le premier quart d’heure et il s’en faut de peu que l’international tricolore, après avoir effacé Mignot, n’arme une frappe en position favorable (15e).

Ménez, le détonateur

Quatre minutes passent avant de retrouver le détonateur parisien. Après avoir fait parler son accélération en devançant Marchal côté droit, le numéro 7 du PSG parvient à frapper en bout de course mais reste au sol. Après consultation de son assistant, M. Ennjimi désigne le point de penalty dans la confusion et offre donc au PSG l’occasion de virer en tête. Nene, Monsieur 100% sur penalty cette saison, s’en charge et trompe Ruffier à mi-hauteur d’un contre-pied parfait, pour s’offrir son 17e but personnel en Ligue 1 (1-0, 21e) !
On retrouve Ménez à la demi-heure de jeu. Décidément virevoltant, l’international français place une frappe croisée instantanée qui échoue…sur le montant gauche de Rufiier, avant de rebondir sur le dernier rempart des Verts (29e) !

Les hommes de Christophe Galtier réagissent une dizaine de minutes plus tard, mais Aubameyang, devancé par Camara, puis Mignot, stoppé par Sirigu à bout portant (39e) ne font passer que de légers frissons au public parisien. Dans les derniers instants de cette première période, Bodmer va gratifier le Parc d’un geste de très grande classe. Servi par Nene, le numéro 12 du PSG, libre de tout marquage, plein axe aux 20 mètres, tente une reprise acrobatique de toute beauté mais Ruffier est sur la trajectoire du ballon (44e) !

Au retour des vestiaires, le rythme s’accélère. Nicolita (47e) puis Aubameyang (52e) alertent Sirigu, sans frais toutefois. De l’autre côté du terrain, Pastore (54e) d’une frappe soudaine puis Ménez (57e), encore, mettent à contribution son vis-à-vis stéphanois. La menace se fait donc grandissante sur la cage de Ruffier mais ni Pastore d’un tir au-dessus (66e), ni Ménez, qui trouve le petit filet du portier international ne parviennent à creuser l’écart (68e). Pas plus de réussite pour Hoarau, tout juste entré en jeu, qui trouve les gants de Ruffier (83e).

Pastore reçu 3 sur 3

Le Réunionnais s’illustre de nouveau cinq petites minutes plus tard, en décalant dans le bon tempo Jallet dans son couloir droit. Le capitaine parisien sert quasi instantanément Pastore, arrivé lancé au premier poteau, qui coupe la trajectoire et bat Ruffier de près pour le but du break (2-0, 88e) ! Un troisième but en trois matches pour El Flaco, synonyme de victoire pour le club de la capitale.

Certes il y aura eu débat ce mercredi sur la pelouse du Parc, mais à l’arrivée les hommes de Carlo Ancelotti renouent avec le succès à un moment clé de la saison. Les hommes de Carlo Ancelotti grappillent donc 2 unités au leader montpelliérain à l’occasion de cette 35e journée, et restent en embuscade à 3 longueurs. Bref, tout reste donc permis à trois matches du dénouement. Suspense et émotions garantis…


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s