Bastia – PSG 0-4, 22/09/12, Ligue 1 12-13

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2012/2413/31254/match/Bastia-Paris-4-0/Bastia-Paris-4-0)

Samedi 22.09.2012, Championnat de France, Ligue 1, 6e journée (3e place) à Bastia, au Stade Armand-Césari (Furiani) :
S.C. BASTIA – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:4 (0:2)
– 16 054 spectateurs. Buts : Jérémy Ménez, 6′, Zlatan Ibrahimović, 40′ ; Blaise Matuidi, 72′, Zlatan Ibrahimović, 90′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Grégory Van der Wiel, Thiago Silva, Mamadou Sakho, Sylvain Armand – Clément Chantôme, Marco Verratti (Mathieu Bodmer, 74′), Nenê Carvalho, Blaise Matuidi – Jérémy Ménez (Kévin Gameiro, 73′), Zlatan Ibrahimović. Entraîneur : Carlo Ancelotti.
Avertissements à Zlatan Ibrahimović, Nenê Carvalho, Mamadou Sakho et Grégory Van der Wiel.


Maillot utilisé :

maillot ext 12 13
Maillot extérieur 2012-13 (collection MaillotsPSG)

Photos :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2012/2413/31254/match/Bastia-Paris-4-0/Bastia-Paris-4-0)
Demarrage de Nenê (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2012/2413/31254/match/Bastia-Paris-4-0/Bastia-Paris-4-0)
Sylvain Armand maîtrise Modeste (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2012/2413/31254/match/Bastia-Paris-4-0/Bastia-Paris-4-0)
Le même Modeste pris entre Mamadou Sakho et Thiago Silva (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2012/2413/31254/match/Bastia-Paris-4-0/Bastia-Paris-4-0)
La joie des parisiens (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2012/2413/31254/match/Bastia-Paris-4-0/Bastia-Paris-4-0)
Clément Chantôme tout près du but… (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2012/2413/31254/match/Bastia-Paris-4-0/Bastia-Paris-4-0)
Zlatan Ibrahimovic passe le bastio-lillo-marseillais Thauvin (Ch. Gavelle)

Vidéos (résumé officiel de la Ligue 1) :


Compte-rendu (lequipe.fr) :

Paris a humilié Bastia
Quatre jours après avoir pulvérisé Kiev en Ligue des champions (4-1), le Paris-SG a remporté ce samedi sur la pelouse de Bastia (4-0) sa quatrième victoire consécutive toutes compétitions confondues. Ibrahimovic a inscrit un doublé et donné une passe décisive.

La machine parisienne a mis le temps à se mettre en marche. Tous les joueurs n’étaient pas tous prêts ou arrivés début août, le bloc équipe était déséquilibré, la défense inquiétait et les automatismes restaient à parfaire. Tout ceci est du passé. Désormais, et depuis le réveil à Lille (2-1), la mécanique tourne à plein régime. Après les succès face au LOSC puis contre Toulouse (2-0) et Kiev (4-1), le PSG s’est baladé à Bastia (4-0), ce samedi, ce qui lui permet de grimper provisoirement sur le podium avant la suite du programme de cette 6e journée. Ibrahimovic a encore éclaboussé le match de sa classe avec une passe décisive et surtout un doublé. En six journées et cinq matches disputés, Ibra culmine déjà à sept buts.

Paris n’a pas mis longtemps à se mettre sur orbite. Après seulement six minutes de jeu, Ménez, parfaitement servi par le Suédois, a crucifié Noaves à bout portant (6e). Avant la pause, la formation de Carlo Ancelotti s’est mise à l’abri avec le sixième but en cinq matches du roi Ibra, qui a idéalement conclu un double une-deux avec Verratti (40e). Puis, au mitan de la seconde période, l’ancien Milanais a été à l’origine du troisième but, signé Matuidi, lequel a profité d’une subtile passe en profondeur de Nene (72e). Et comme si cela ne suffisait pas, Ibra, toujours aussi impressionnant de facilité, a humilié les Bastiais avec un deuxième but personnel (90e).
Sirigu était à la parade
Entre Paris qui flambe et Bastia qui flanche, le contraste est pour le moins saisissant. Quatre victoires de suite d’un côté et quatre défaites d’affilée de l’autre. Car pour le SCB, c’est un peu la soupe à la grimace. D’ailleurs, à Armand-Cesari planait un ciel bas et orageux. Si l’horizon de Paris s’est dégagé, celui du Sporting devient de plus en plus noir. Les protégés de Frédéric Hantz avaient pourtant idéalement débuté le Championnat avec deux succès. Un pétard mouillé. Particulièrement fébriles en défense, les Corses ont buté sur l’impeccable Salvatore Sirigu, vigilant et inspiré sur les tentatives de Khazri (31e), Palmieri (71e) et Maoulida (87e). Le reste du temps, les insulaires ont eu du mal à exister face à la puissance offensive d’un PSG qui s’est passé de Lavezzi (forfait) et Pastore, resté sur le banc…


Le stade :

Le stade Arand-Cesari de Furiani
Le stade Armand-Cesari de Furiani

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s