PSG – Marseille 0-0, 17/12/91, Division 1 91-92

Bruno Germain sous les yeux de Sauzée

Mardi 17.12.1991, Championnat de France, Division 1, 23e journée (3e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE DE MARSEILLE  0:0 (0:0)
– 43 382 spectateurs.
L’Équipe du PSG : Joёl Bats – Pierre Reynaud, Ricardo Gomes, Geraldão Pereira, Patrick Colleter – Laurent Fournier, Bruno Germain, Paul Le Guen, Valdo Filho – Daniel Bravo (David Ginola, 61′), Christian Pérez. Entraîneur : Artur Jorge.
Avertissements à Geraldão Pereira, Pierre Reynaud et Ricardo Gomes.
Expulsion : Mozer, 65′.


Maillot utilisé (en version à manches longues) :

IMG_2680
Maillot domicile 1991-92 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Joël Bats et Papin avant le match
Joël Bats et Papin avant le match
Tacle de Deschamps (source om4ever)
Tacle de Deschamps (source om4ever)
Ricardo à la lutte (source om4ever)
Ricardo à la lutte (source om4ever)
Paul Le Guen
Paul Le Guen
Daniel Bravo et Bruno Germain
Daniel Bravo et Bruno Germain
Daniel Bravo
Daniel Bravo
David Ginola (source om4ever)
Les grands débuts parisiens de David Ginola (source om4ever)
Bruno Germain au marquage
Bruno Germain au marquage
Patrick Colleter et Waddle
Patrick Colleter et Waddle
Bruno Germain sous les yeux de Sauzée
Bruno Germain sous les yeux de Sauzée
Le Kop de Boulogne
Le Kop de Boulogne
La tribune K
La tribune K

Compte-rendu (3.2.1 Champions) :

Fort de sa nouvelle popularité (le PSG a alors 16 000 abonnés et 27 000 spectateurs de moyenne au Parc), le club de la capitale à multiples têtes cherche pourtant l’occasion de frapper juste et compte donc sur la venue du leader marseillais pour s’affirmer encore plus.

Au match aller, Michel Platini en ancien turinois, avait été l’un des seuls à apprécier le nul du vélodrome.

Celui du Parc, lui, restera en travers de la gorge. L’Equipe titrera même: « Fermé le mardi ».

La première mi-temps sera d’une rare médiocrité. Une vraie purge. Et, si la seconde est un peu meilleure, il n’y a pas de quoi se taper les fesses parterre.

Le seul feu d’artifice sera lâché au coup de sifflet final. Pourtant ce match du 17 décembre 1991 restera historique puisqu’il sera marqué par les débuts sous le maillot parisien de David Ginola, un ex-brestois au buste droit, futur star du club.

La petite histoire retiendra qu’il a remplacé Daniel Bravo à la soixante-et-unième minute.


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s