Borussia Dortmund – PSG 1-1, 21/10/10, Ligue Europa 10-11

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Saison/204002/Match/1233/Paris-Dortmund)

Jeudi 21.10.2010, Ligue Europa, Groupe J, 3e journée (1re place) à Dortmund, au Stade Signal Iduna Park :
B.V. BORUSSIA DORTMUND (All.) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:1 (0:0)
– 48 000 spectateurs environ. Buts : Şahin, 51′ sur penalty, Clément Chantôme, 87′.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Christophe Jallet, Zoumana Camara, Mamadou Sakho, Siaka Tiéné – Stéphane Sessègnon, Claude Makélélé, Mathieu Bodmer (Jérémy Clément, 68′), Nenê Carvalho (Clément Chantôme, 82′) – Péguy Luyindula, Mevlüt Erding (Guillaume Hoarau, 72′). Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissement à Siaka Tiéné.


Maillot utilisé (manches longues, sponsor « Fly Emirates » en taille Coupe d’Europe) :

IMG_3167
Maillot extérieur 2010-11 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Saison/204002/Match/1233/Paris-Dortmund)
Tentative de Péguy Luyindula (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Saison/204002/Match/1233/Paris-Dortmund)
Montée de Christophe Jallet (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Saison/204002/Match/1233/Paris-Dortmund)
Siaka Tiéné (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Saison/204002/Match/1233/Paris-Dortmund)
Centre de Guillaume Hoarau (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (Gauthier B, psgmag.net) :

Nouveau déplacement européen pour le PSG, cette fois-ci à Dortmund, pour affronter une équipe en forme : le Borussia est leader du championnat allemand, où il reste sur 7 victoires consécutives. Antoine Kombouaré avait logiquement décidé de faire tourner son effectif : outre le retour de suspension de Makelele, on note la titularisation de quatre habituels remplaçants : Camara, Bodmer, Sessegnon et Luyindula.

Le match commence par un pressing très fort des Allemands. Paris défend plutôt bien, mais a un mal fou à garder le ballon derrière. Bodmer notamment suit péniblement le rythme de la rencontre. Au quart d’heure de jeu, Dortmund réussit enfin à se procurer une grosse occasion : Kagawa déborde côté gauche et centre. Barrios reprend le ballon et l’envoie sur l’extérieur du poteau. Quelques minutes plus tard, sur un corner, Hummels profite d’une des rares hésitations d’Edel pour couper la trajectoire, mais il envoie heureusement le ballon à côté.

Paris commence alors à se montrer plus adroit dans ses contre-attaques, et obtient même les meilleures situations de la fin de la première mi-temps : une frappe en pivot de Luyindula et, surtout, une tête de Camara sur un coup franc de Nenê que l’ancien Stéphanois envoie à côté alors qu’il était démarqué. Après avoir laissé passer l’orage, Paris voit la mi-temps sifflée alors que les débats sont bien plus équilibrés.

Au retour des vestiaires, le Borussia Dortmund semble vouloir forcer la décision. Rapidement, une frappe de Götze — rentré à la mi-temps — est contrée et passe au ras du poteau d’Edel. Mais c’est sur une action anodine que Dortmund va ouvrir le score : sur un long ballon, Sakho se fait tromper par le rebond et laisse Götze le devancer. Dans la surface, le défenseur parisien se rattrape et tacle le ballon en corner. Mais l’arbitre de la rencontre, qui jusque-là s’était surtout fait remarquer par sa discrétion, décide d’accorder tout de même un penalty aux locaux.

Sahin le transforme en prenant Edel à contre-pied, et met fin à l’invincibilité du portier parisien (1-0, 50e). Les minutes qui suivent sont un peu difficiles pour le PSG, qui accuse vraiment le coup et a du mal à digérer l’injustice. Dortmund est sur le point de doubler sur la mise quand Suboti ?, démarqué sur coup franc, envoie le ballon à côté des cages.

Les premiers changements interviennent ; Clément et Hoarau entrent en jeu, à la place de Bodmer et Erding. Paris attaque de plus en plus, et Dortmund prend un malin plaisir à exploiter le moindre contre. Sur l’un deux, Barrios, bien servi dans la surface par Blaszczykowski, contrôle et frappe : Edel effectue une parade décisive. Entre temps, Paris avait eu la balle d’égalisation sur corner, mais la reprise de Sakho avait été sauvée sur sa ligne par un Allemand.

À 10 minutes de la fin, Hoarau et Sessegnon se montrent un peu timides au moment de conclure une bonne action — la frappe du Réunionnais n’est pas dangereuse. C’est à ce moment que Kombouaré effectue son dernier changement en faisant rentrer Chantôme à la place de Nenê. Remplacement qui aurait certainement fait jaser si le rentrant ne s’était pas montré décisif.

Sur une touche longue de Jallet, Hoarau contrôle et dribble dans la surface. Il est poussé, mais résiste à la charge, accélère et centre en retrait pour Chantôme. Le numéro 20 parisien contrôle puis frappe instantanément depuis l’angle de la surface de but, en force, au premier poteau. Weidenfeller est vaincu et Paris égalise à trois minutes de la fin du temps réglementaire (1-1, 87e).

Il ne se passera plus rien ensuite — Dortmund avait depuis longtemps abandonné le jeu à son adversaire —, et Paris obtient donc ce qu’il était venu chercher : un bon match nul qui lui permet de rester en tête de son groupe. Et surtout d’éviter d’avoir trois équipes à égalité avec 6 points, ce qui aurait rendu plus périlleux l’avenir européen du club parisien.


Le stade :

Le Westfalenstadion (nom officiel Signal Iduna Park)
Le Westfalenstadion (nom officiel: Signal Iduna Park)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s