Guingamp – PSG 0-2, 20/09/03, Ligue 1 03-04

Photo Ch.Gavelle, psg.fr

Samedi 20.09.2003, Championnat de France, Ligue 1, 7e journée (11e place) à Guingamp, au Stade du Roudourou :
E.A. GUINGAMP – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:2 (0:0)
– 17 497 spectateurs. Buts : Fabrice Fiorèse, 65′, Pedro Pauleta, 70′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Talal El-Karkouri, Frédéric Déhu, José-Karl Pierre-Fanfan, Gabriel Heinze – Selim Benachour (Paulo César, 84′), Lorik Cana, Modeste M’Bami – Fabrice Fiorèse (Bernard Mendy, 74′), Pedro Pauleta (Bartholomew Ogbeche, 81′), Branko Bošković. Entraîneur : Vahid Halilhodžić.
Avertissements à Branko Bošković, Frédéric Déhu, Modeste M’Bami et José-Karl Pierre-Fanfan.
Expulsion : Branko Bošković, 33′.


Maillot utilisé :

Troisième maillot 2003-04 (collection maillotspsg)
Troisième maillot 2003-04 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Photo Ch.Gavelle, psg.fr
Tacle sur Branko Boskovic (Ch. Gavelle)
Photo Ch.Gavelle, psg.fr
Les parisiens protestant contre l’expulsion du même Boskovic, quelques minutes plus tard (Ch. Gavelle)
Photo Ch.Gavelle, psg.fr
La joie de Fabrice Fiorèse après son ouverture du score (Ch. Gavelle)
Photo Ch.Gavelle, psg.fr
Selim Benachour (Ch. Gavelle)
Photo Ch.Gavelle, psg.fr
Pedro Pauleta efface le portier breton (Ch. Gavelle)
Toujours Pauleta, qui trompe cette fois le portier breton sur penalty. 2-0!
Toujours Pauleta, qui trompe cette fois le gardien, sur penalty. 2-0!
Photo Ch.Gavelle, psg.fr
Le parcage parisien (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (A. Baca, psg.fr) :

Le vrai départ de Paris

C’est là où ses espoirs s’étaient envolés l’an passé, que Paris a peut-être enfin lancé sa saison. Et s’il faudra encore attendre quelques journées pour en être certain, on retiendra que ce PSG, vite réduit à dix et emmené par un excellent Benachour, est allé décrocher une précieuse victoire à Guingamp. Auteur d’une passe décisive et d’un but sur penalty, c’est aussi un Pauleta de gala que l’on a vu.

Le PSG avait touché le fond la saison dernière à Guingamp. Après avoir mené 2-0, les Parisiens s’étaient effondrés pour finalement s’incliner 3-2. Letizi avait quitté la cage Rouge et Bleu sur cette contre-performance et Paris encaissé un sacré coup derrière la tête. Vahid halilhodzic et les siens ont remis ce soir les pendules à l’heure, et par la même occasion, le PSG sur les bons rails.

Après la victoire face à Toulouse lors de la dernière journée (2-1), les Parisiens avaient à cœur de remporter leur deuxième victoire en déplacement (Metz, 1-0). Première surprise à l’annonce de la composition du PSG avec la titularisation de Benachour au milieu de terrain aux côtés de Boskovic et Pauleta, Ogbeche prend place sur le banc en compagnie de Reinaldo.

Et cela a bien failli ressembler à un début de match parfait. Un pressing haut et incessant, un jeu collectif bien huilé et surtout une magnifique tête lobée de Boskovic qui trompe Le Crom avant de plonger entre la barre transversale et la tête de Laspalles (8e). Mais voilà monsieur Ruffray sanctionna une position de hors-jeu de Fiorèse, blessé au point de penalty, et anéantira du même coup la joie du Serbo-Monténégrin.

D’entrée de match les Parisiens donnent beaucoup de rythme à cette rencontre avec notamment un milieu de terrain compact et bien en place. M’Bami lance d’ailleurs Pauleta à l’assaut du but guingampais mais la frappe du Portugais est contrée par un pied breton (26e).

Le petit prince Benachour

Certainement encore remonté par ce qu’il considère être une injustice, Bokovic commet consécutivement deux fautes qui lui coûtent à chaque fois un carton jaune. Jaune plus jaune, cela fait rouge. Nous jouons alors la 35e minute de cette rencontre et Paris doit alors évoluer près d’une heure en infériorité numérique.

Loin d’être découragé par cette exclusion, le PSG se crée toujours les occasions les plus nettes, à l’image de cette puissante frappe de Pauleta bien repoussée par Le Crom (38e). Benachour n’est pas en reste puisqu’il distille bons ballons sur bons ballons pour ses attaquants. Un pari gagnant pour le coach parisien.

Ce n’est finalement qu’après un début de seconde période plutôt poussif, que le PSG va logiquement prendre l’avantage dans cette rencontre. Fiorèse, sur la gauche, sollicite Pauleta pour le une-deux, le Portugais lui remet la balle dans la course et de l’intérieur du droit l’attaquant parisien trompe Le Crom (0-1, 64e).

Quelques minutes plus tard le passeur va se muer en buteur. Après une faute de Kouassi dans la surface, l’aigle des Açores se fait justice tout seul en transformant le penalty du plat du pied droit (0-2, 71e). La messe est dite pour Guingamp et cet ultime rush de Leroy n’y changera rien. Paris tient certainement là son match de référence au niveau du jeu, mais surtout de l’état d’esprit.

Réactions :

Vahid Halilhodzic (entraîneur du PSG)
« Nous avons réalisé un match exemplaire en ajoutant la manière aux occasions. Il était important pour nous de l’emporter ce soir et d’empocher ainsi une seconde victoire consécutive. Le PSG va mieux, et nous allons pouvoir enchaîner les matches avec plus de sérénité. Cette victoire nous apporte bien plus que trois points. Réduits à dix pendant plus d’une heure, mes joueurs ont fait preuve d’une solidarité exemplaire. »

Bertrand Marchand (Entraîneur de Guingamp)
« Après l’exclusion de Branko Boskovic nous avons plus déjoué que joué. Je ne suis pas content de mes joueurs. Après cette exclusion, ça a été un non-match de notre part. On a eu peur de gagner. Nous n’avons pas le droit de commettre autant de fautes défensives directes qui amènent des buts. Les joueurs sont des professionnels, ce n’était pas leur premier match en Ligue 1. Nous ne sommes pas là pour faire les beaux et réaliser des matches inconsistants. Je les ai secoués dans les vestiaires après la rencontre, même si je sais qu’ils sont malheureux ce soir. »

Fabrice Fiorèse (attaquant du PSG)
« C’est décidément une pelouse qui me réussit bien. Cette victoire arrive à point nommée pour redonner confiance au groupe. Je suis content pour Pedro, il m’offre le premier but et inscrit le second. Nous devons maintenant enchaîner avec un bon résultat dès le week-end prochain face à Auxerre. Nous nous attendons à une rencontre difficile, mais ce soir il y a de quoi être optimiste. »

Pedro Pauleta (attaquant du PSG)
« Je n’ai jamais douté. Cette rencontre va simplement m’apporter un peu plus de confiance. Il est primordial de marquer pour un buteur. Nous avons produit ce soir un match complet aussi bien défensivement qu’offensivement. Même à dix, nous avons produit du jeu. Je suis très content. »

Jérôme Leroy (milieu de Guingamp)
« Nous avons trop déjoué ce soir. Même à onze contre dix nous ne nous sommes pas procurés d’occasions. C’est une énorme déception. »


Le stade :

Le stade du Roudourou
Le stade du Roudourou

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s