Guingamp – PSG 0-1, 23/03/02, Division 1 01-02

Photo Ch. Gavelle, psg.fr

Samedi 23.03.2002, Championnat de France, Division 1, 30e journée (4е place) à Guingamp, au Stade du Roudourou :
E.A. GUINGAMP – PARIS ST-GERMAIN F.C. 0:1 (0:1)
– 16 400 spectateurs environ. But : Fabrice Fiorèse, 17′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Cristóbal Parralo, Frédéric Déhu, Mauricio Pochettino, Gabriel Heinze – Mikel Arteta (Lionel Potillon, 46′), Augustine Okocha (Édouard Cissé, 61′), Jérôme Leroy – Fabrice Fiorèse, Bartholomew Ogbeche (Bernard Mendy, 86′) – Ronaldinho Gaùcho. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Frédéric Déhu, Gabriel Heinze et Ronaldinho Gaùcho.


Maillot utilisé :

IMG_2983
Maillot extérieur 2001-02 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr
Edouard Cissé
Photo Ch. Gavelle, psg.fr
Mikel Arteta organise le jeu parisien
Photo Ch. Gavelle, psg.fr
Ronaldinho balle au pied
Photo Ch. Gavelle, psg.fr
Tête de Fabrice Fiorèse… qui ne fera pas mouche cette fois-ci.
Photo Ch. Gavelle, psg.fr
Joie parisienne après le but de Fiorèse
Photo Ch. Gavelle, psg.fr
Les supporters parisien dans le parcage visiteurs du Roudourou

Vidéo :


Compte-rendu (psgmag.net) :

En Avant Paris !

Même dans ses rêves les plus fous, Fabrice Fiorèse n’imaginait certainement pas inscrire l’unique but du PSG au Roudourou. Un stade dans lequel il a grandi et qui lui a ouvert les portes du PSG. Course aux points oblige, il n’y avait pas de place pour les nostalgiques, et « Fio » l’avait bien compris. C’est la septième victoire à l’extérieur du PSG cette saison…Plus que jamais, en avant Paris !

Ils n’avaient que ça en tête : les trois points. Il n’avait que ça en tête : marquer pour son retour au Roudourou. Les uns et l’autre ont vu leurs vœux exaucés. Sous un soleil dont la Bretagne a le secret, le PSG revient de Guingamp avec la totalité des points mis en jeu. D’ailleurs, Luis et ses joueurs ne pensaient à rien d’autre. Sprint final oblige !

Dans un stade du Roudourou comble et sous les encouragements de 500 fans Rouge et Bleu, les acteurs de ce match ne tardent pas à trouver le sens du but. Ronaldinho, qui a rangé dans la malle  » hiver  » son cycliste Nike – laissant paraître du même coup sa puissante musculature – est le premier à allumer la mèche. Son dribble chaloupé laisse pantois la défense guingampaise et permet à Fiorèse d’inquiéter une première fois Gnanhouan, le remplaçant de Loussouarn (2e).

Fiorèse trahit Guingamp

En positionnant Ogbeche à gauche et Fiorèse à droite, laissant Roni et Jay-Jay animer la ligne d’attaque, Luis Fernandez a opté pour une équipe résolument offensive. La tactique du coach parisien, assis aux côtés de Jean-Louis Gasset en tribune d’honneur, porte d’ailleurs rapidement ses fruits. Ronaldinho lance Fiorèse dans le dos de Guillaume, l’attaquant parisien glisse son ballon entre les jambes de Gnanhouan et libère la colonie parisienne (18e). Souvent trahi par ses anciens joueurs, le PSG n’est pas mécontent du mauvais tour joué par Fiorèse à son ancienne équipe.

A ce moment du match, la domination des Rouge et Bleu est alors incontestable et les Guingampais ont bien du mal à enchaîner trois passes consécutives. Le public du Roudourou a beau invectiver son ex-chouchou, Fiorèse donne bien souvent le tournis à l’arrière garde bretonne. C’est encore sur l’un de ses centres que Ogbeche place une puissante tête qui fait jaillir de sa guérite Guy Lacombe (28e). Le K.O. n’était pas loin.

Mais c’est au plus fort de la domination du PSG, et sous les premiers sifflets de son public, que l’En Avant va réagir. Carnot envoie Drogba défier Letizi, mais la bonne sortie du portier parisien stoppe nette la première offensive des Rouge et Noir (31e). Maladroits, crispés, les Guingampais, sous l’impulsion de leur kop cette fois-ci, relèvent afin la tête. Et alors que les  » en avant  » résonnent dans le stade, Drogba s’en va une nouvelle fois face à Letizi avec Déhu accroché à son short. Le retour du capitaine du PSG, associé à la sortie de Letizi oblige Drogba à précipiter son tir qui file le long du poteau gauche (35e). L’emprise du PSG sur ce match fond alors comme neige au soleil, et le coup de sifflet de monsieur Fraise, annonçant la mi-temps, n’est certainement pas pour déplaire aux Parisiens.

Heinze sur la barre…de son but

Alors que Arteta a cédé sa place à Potillon à la pause, Paris entame cette deuxième période avec le même appétit. Mais Guingamp, dernier non relégable de première division, n’est pas décidé à se laisser croquer aussi facilement. Carnot prend tout d’abord sa chance sur coup-franc (50e), avant que Letizi ne claque en corner un centre-tir de Drogba (47e). L’En Avant semble décidé à s’installer dans la moitié de terrain du PSG, alors que les joueurs de la Capitale profitent des moindres espaces dans la défense adverse pour partir en contre.

Mais c’est toujours Guingamp qui pousse, et Paris qui a tendance à subir. C’est le moment que choisi Boubacar pour renforcer son milieu de terrain, en remplaçant Jay-Jay par Edouard Cissé. A trente minutes d’une septième victoire à l’extérieur de la saison, Paris décide d’assurer ses arrières. Et lorsque le cadenas du milieu saute, il y a toujours un défenseur ou bien encore Letizi pour faire obstacle à un Guingampais. Comme sur cette bonne frappe de Malouda bien stoppée par le gardien du PSG (67e). Le PSG défend bien, et n’inquiète plus Gnanhouan.

C’est de nouveau Fiorèse qui remobilise les siens en allant défier Gnanhouan. Surpris de se trouver dans cette position idéale, il lève un œil en direction de l’arbitre de touche et permet ainsi au gardien de sortir à sa rencontre (73e). Paris fait maintenant bloc et une tête de Heinze sur sa propre transversale rappelle les Parisiens à encore plus de prudence. Roni a le but du KO au bout des pieds mais un tacle de Fournier – à la limite de la régularité – prive le PSG de ce bonheur (84e). Une joie qui n’en sera que plus intense quelques minutes plus tard. Fiorèse peut aller saluer ses anciens coéquipiers avec le sentiment du devoir accompli.


Le stade :

Le stade du Roudourou
Le stade du Roudourou

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s