Guingamp – PSG 0-0, 01/12/95, Division 1 95-96

Vendredi 01.12.1995, Championnat de France, Division 1, 20e journée (1re place) à Guingamp, au Stade du Roudourou :
E.A. GUINGAMP – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:0 (0:0)
– 15 747 spectateurs.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – José Cobos, Paul Le Guen, Patrick Colleter – Laurent Fournier, Daniel Bravo, Youri Djorkaeff (Francis Llacer, 74′), Vincent Guérin – Raí Oliveira (Bernard Allou, 89′), Julio Dely Valdés, Patrice Loko (Pascal Nouma, 68′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Patrick Colleter, Youri Djorkaeff et Pascal Nouma.


Maillot utilisé (en version à manches longues) :

Maillot extérieur 1995-96 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot extérieur 1995-96 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

Paris n’a pas de solution

Guingamp, qui avait déjà obtenu un brillant match nul au Parc des Princes, a une nouvelle fois tenu en échec le favori du championnat. Grâce à une organisation tactique et à une discipline sans faille. Pour l’équipe de Luis Fernandez, la performance n’est pas si mauvaise que cela, compte tenu du parcours des Guingampais. Les Parisiens, qui se présentaient pour la première fois à l’extérieur avec leur quatuor offensif Djorkaeff-Rai-Loko-Dely Valdes, prirent très rapidement les choses en main. La première occasion est à mettre à l’actif de Guérin, qui reprend une volée manquée de Djorkaeff, mais sa frappe est repoussée par la poitrine de Hugues (7e). Dix minutes plus tard, c’est Rai qui a le but au bout du pied. Bien servi par Djorkaeff, le Brésilien se retrouve face au gardien de Guingamp, mais celui-ci sort vainqueur de son duel. Et ce n’est pas fini, puisqu’à la vingt-quatrième minute, Dely Valdes ajuste mal un lob. Paris domine, mais ne marque pas. Guingamp attend. En seconde période, la pression parisienne est moins forte et Guingamp s’offre enfin des possibilités de marquer. A douze minutes de la fin, Xavier Gravelaine, l’ancien parisien a même le but au bout de sa chaussure, mais il échoue. Les deux équipes se satisfont donc du partage des points. Paris, sur le vu de la seconde période, ne méritant pas mieux. Match nul au Parc, match nul au Roudourou, égalité parfaite, donc, entre deux équipes dont les moyens sont pourtant disproportionnés.

Réactions :

Luis Fernandez : « Je pense que ce match nul est logique, car Guingamp est une équipe solide qui nous avait déjà posé pas mal de problèmes lors du premier match. En première mi-temps, nous avons eu les moyens de faire la différence, et ensuite, nous avons subi. Je crois que certains joueurs manquent de fraîcheur. Ma grosse satisfaction provient du fait que pour la troisième fois, nous n’avons pas encaissé de but. »


Le stade :

Vue aérienne du stade du Roudourou
Vue aérienne du stade du Roudourou

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s