PSG – Nantes 5-0, 19/01/14, Ligue 1 13-14

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2646/38245/match/-5-0/paris-nantes-5-0)

Dimanche 19.01.2014, Championnat de France, Ligue 1, 21e journée (1re place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – F.C. NANTES  5:0 (2:0)
– 45 956 spectateurs. Buts : Thiago Silva, 10′, Zlatan Ibrahimović, 36′ sur penalty ; Thiago Motta, 51′, Edinson Cavani, 58′, Zlatan Ibrahimović, 64′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Grégory Van der Wiel, Alex Costa, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Javier Pastore, 64′), Thiago Motta (Marcos Marquinhos, 70′), Blaise Matuidi – Edinson Cavani, Zlatan Ibrahimović, Ezequiel Lavezzi (Lucas Moura, 46′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à Marco Verratti.


Maillot utilisé :

IMG_4361
Maillot domicile 2013-2014 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection FCN Museum)
(collection FCN Museum)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2646/38245/match/-5-0/paris-nantes-5-0)
Ouverture du score par le capitaine Thiago Silva (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2646/38245/match/-5-0/paris-nantes-5-0)
Penalty peu évident pour une faute sur Verratti: du pain béni pour Ibrahimovic! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2646/38245/match/-5-0/paris-nantes-5-0)
La joie des parisiens contraste avec la détresse de Riou (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2646/38245/match/-5-0/paris-nantes-5-0)
Lucas, auteur d’une bonne entrée à la mi-temps (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (photo en taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2646/38245/match/-5-0/paris-nantes-5-0)
Marco Verratti, encore énorme… (Ch. Gavelle)

Vidéos (les buts et le résumé ) :


Compte-rendu (Le Parisien, l’Equipe, Ouest-France & AFP, compilé par canal-supporter) :

« C’est reparti comme en 14 ! Quatre matchs, quatre victoires : le PSG ne lambine pas au retour de la trêve, décidé à enfoncer le clou sur le terrain domestique et dans toutes les compétitions, Championnat de France en tête, estime Le Parisien. Après les amuse-bouche Brest, Ajaccio, Bordeaux dans les diverses épreuves nationales, on comptait un peu sur Nantes, 6e au coup d’envoi, pour titiller le PSG. Peine perdue. Les Canaris ont offert l’opposition la plus tendre possible, tout juste capables de belle séquence de circulation. Au singulier, car on ne souvient pas en avoir vu plus d’une. »

« Le PSG a encore près de deux semaines pour se renforcer lors de ce mercato hivernal 2014. La sortie de Laurent Blanc souligne pourtant l’urgence de la situation aux yeux du technicien parisien. Pourquoi a-t-il décidé hier soir de se montrer plus offensif alors qu’il avait répété jusqu’ici qu’il serait ravi de conserver son effectif en l’état ? Peut-être parce que Lavezzi vient de rejoindre l’infirmerie parisienne pour une douleur à l’adducteur, d’où son remplacement à la mi-temps par Lucas, ajoute le quotidien francilien. Yohan Cabaye plaît beaucoup au staff parisien. Mais à cinq mois de la Coupe du monde et vu la concurrence dans l’entrejeu parisien, il hésite. (…) Aujourd’hui c’est une certitude, le point de vue de Blanc est partagé par sa direction. Depuis quelques jours, le PSG s’est clairement mis en phase de recrutement même si au sujet de Yohan Cabaye, il n’a pas encore bougé de façon significative. »

Les notes du Parisien : Sirigu 5 / Van der Wiel 6 / Alex 6 / Silva 6.5 / Maxwell 6 / Verratti 6.5 / Motta 7 / Matuidi 6 / Cavani 5.5 / Ibrahimovic 7 / Lavezzi 5.5

« Même quand ils marchent, ça marche, affirme L’Equipe. Hier soir, les Parisiens ont mené 2 -0 à la pause, avec plus d’application dans le pressing que dans les passes et sans avoir eu à dépenser une énergie folle dans l’accélération du jeu. Plus que la victoire attendue du monstre parisien, c’est la faiblesse nantaise qui nourrit les réflexions sur l’état de la L1. (…) À l’heure où Lille, à dix points, est désormais clairement détaché, seul Monaco entretient encore l’illusion d’une concurrence pour le titre, au moins jusqu’au choc en Principauté, le 9 février. Mais quand l’ASM souffre pour gratter des victoires, Paris continue de les empiler avec assurance ou éclat, à l’image d’un Marco Verratti sorti sous une standing ovation hier soir. »

« Régulièrement sur les feuilles de match en début de saison, Hervin Ongenda a de nouveau été écarté. Dans la semaine, le père du jeune attaquant formé au club s’était exprimé pour réclamer un départ du joueur sous forme de prêt d’ici à la fin du mercato. Au club, on estime qu’Ongenda, à son âge, devrait mieux comprendre l’intérêt d’un temps de jeu plus conséquent avec l’équipe réserve, en CFA, mais aussi mieux discipliner sa vie hors terrain. La semaine précédente, le joueur avait provoqué la colère du staff en arrivant très en retard à un entraînement » ajoute le quotidien sportif. Laurent Blanc aimerait attirer à Paris Yohan Cabaye, un joueur qu’il a fait briller avec les Bleus et dont le profil lui plaît. Les dirigeants du club, eux, sont plutôt réticents sur ce dossier. Ils ne considèrent pas forcément l’international français comme un joueur de classe mondiale. Et, lors de ce mercato d’hiver, ils pensent que la priorité se situerait plutôt dans le recrutement d’un milieu offensif gaucher, un profil qui n’existe pas dans l’effectif actuel du PSG. (…) Un rappel : pour l’instant Newcastle, où Cabaye est sous contrat jusqu’en 2016, n’a montré aucune intention de vendre son milieu de terrain. Et le joueur lui-même n’a pas manifesté ouvertement un désir absolu de quitter le nord de l’Angleterre dès ce mercato d’hiver ».

Les notes de L’Equipe : Sirigu 6 / Van der Wiel 6 / Alex 6 / Silva 7 / Maxwell 5 / Verratti 8 / Motta 7 / Matuidi 7 / Cavani 6 / Ibrahimovic 7 / Lavezzi 5

« Nantes humilié au Parc », titre Ouest France. « Dans un match à sens unique, les Nantais n’ont rien pu faire face à la force de frappe parisienne. Ils repartent avec une lourde défaite (5-0). Dès le début de match, l’ogre parisien décide de mettre la pression sur les Nantais. À la 7e minute, le PSG compte près de 73 % de possession. Sur un corner venu de la droite parfaitement tiré par Lavezzi, Cavani coupe au premier poteau. Le portier nantais repousse comme il peut mais Thiago Silva a bien suivi et envoi le cuir dans les filets (1-0, 10′). Les Parisiens n’ont pas eu le temps de trembler. La mauvaise soirée continue pour les coéquipiers de Jordan Veretout quand celui-ci est obligé de sortir sur blessure à la suite d’un choc avec Thiago Silva (27′). Moins de dix minutes plus tard, Verratti est bousculé par Aladhur dans la surface de réparation. Monsieur Delerue n’hésite pas et accorde un penalty aux Parisiens. Le meilleur buteur du championnat, Zlatan Ibrahimovic ne se fait pas prier et trompe Riou d’un contre-pied parfait. Paris fait le break (2-0, 36′). Avant la pause, les Nantais sont décidés à réduire la marque. Mais ni Lucas Deaux, qui trouve le petit filet (40′), ni Gakpé, sur coup franc (41′) n’y parviendront. Au retour des vestiaires, Laurent Blanc choisi de lancer Lucas en remplacement de Lavezzi. Choix payant dès la reprise puisque sur un centre du brésilien, Matuidi s’élève pour remettre astucieusement à Motta, seul dans l’axe, qui n’a plus qu’à pousser le cuir dans les filets (3-0, 51′). Dans la foulée, Verratti vient presser Alhadur, le ballon arrive dans les pieds d’Ibrahimovic qui se présente devant Riou. L’attaquant suédois fait le bon choix et glisse le ballon en retrait pour Cavani qui marque (4-0, 58′). Le public parisien se régale, au point d’ovationner la rentrée de… Fabrice Pancrate. Paris ne compte pas s’arrêter là… Sur un beau mouvement collectif entre Matuidi, Pastore et Zlatan, l’ex-milanais s’offre un doublé d’une frappe du gauche (5-0, 64′). Les joueurs de Laurent Blanc se contentent de gérer la fin de match. Avec ce succès, le plus large de la saison (avec Sochaux, le 07 décembre), le Paris SG relègue Monaco à 5 points. »

« Le Paris SG, impressionnant de justesse et de facilité technique, a écrasé dimanche 5-0 une équipe de Nantes totalement dépassée par les évènements et a confirmé sa mainmise sur une Ligue 1 que seul Monaco peut encore peut-être lui disputer, estime l’AFP. Avec ce très net succès, le PSG compte désormais 10 points d’avance sur Lille (3e) et en conserve cinq sur Monaco, qui en allant gagner à Toulouse a maintenu un semblant de suspense. Le match aller entre Nantes et Paris, à la Beaujoire, n’avait pas été simple pour les joueurs de Laurent Blanc (2-1), qui inaugurait ce soir-là le 4-3-3 qui fait le succès de sa formation cette saison. Il en a été très différemment dimanche au Parc des Princes, où la différence de niveau était immense entre un 11 parisien manifestement sûr de sa force et en total contrôle et le promu nantais, impuissant et qui a passé le plus clair de son temps à courir derrière le ballon. En face, Laurent Blanc avait aligné son équipe-type, qui a donc très tranquillement géré son affaire face à un FCN assez loin de sa réputation et dont la 6e place a paru flatteuse. Ibrahimovic a pu jouer les N.10 à l’ancienne, au petit trot, les latéraux, Van der Wiel surtout, ont évolué souvent 10 mètres au-dessus des milieux et Verratti, Motta, Ibra et même Van der Wiel ont pu se livrer à un concours d’insolence, entre dribbles, feintes et petits ponts. Avec 17 buts et 9 passes décisives, le Suédois est en tête de tous les classements, presque comme son club, qui n’est devancé qu’au classement des meilleures défenses (14 buts encaissés contre 12 à Lille). Mais après avoir pris au moins un but lors des huit derniers matches, le PSG a cette fois préservé la cage de Sirigu et c’est une des satisfactions de la soirée. Une autre aura été de pouvoir faire sortir rapidement Verratti et Motta, un luxe au moment où le calendrier s’alourdit et où la blessure de Rabiot réduit les options au milieu de terrain. Dès mercredi, c’est ainsi Montpellier qui se présentera au Parc pour un 16e de finale de Coupe de France. Quant aux Nantais, ils retrouveront Paris en demi-finale de la Coupe de la Ligue le 4 février à la Beaujoire et ils ne doivent pas être très rassurés. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s