Maroc – PSG 2-0, 29/01/84, amical 83-84

Dimanche 29.01.1984, match amical à Rabat, au Stade Moulay-Abdellah :
MAROC – PARIS ST-GERMAIN F.C.  2:0 (0:0)
– 50 000 spectateurs. But : Laghriffi, 73′, Dahan, 85′.
L’Équipe du PSG : ? – ?, ?, ?, ? – ?, ?, ? – ?, ?, ?. Entraîneur : Lucien Leduc.

Merci à quiconque possédant les informations manquantes de nous contacter…


Compte-rendu (MK) :

En 1984, Paris a eu l’honneur de se déplacer au Maroc pour l’inauguration d’un stade à Rabat en présence du Roi du Maroc, Hassan II, du Maire de Paris, Jacques Chirac et du Président de la Guinée, Sekou Touré. Retour en arrière… Le 29 janvier 1984, c’est un PSG en crise qui se déplace à Rabat. La veille de la rencontre, le PSG s’était en effet incliné à Mulhouse (0-1), en 32e de finale de la Coupe de France, et perdu un trophée remporté les deux années précédentes. Malgré cet échec, c’est un groupe parisien presque au complet (Mustapha Dahleb et Safet Susic étaient les seuls absents) qui affronte la sélection nationale du Maroc sous les yeux du Roi Hassan II.

Thierry Morin, responsable de la scolarité au CFA du PSG et ancien défenseur du club, se souvient de ce déplacement festif : « Nous avions été accueillis très chaleureusement par les Marocains, je me souviens encore d’avoir dégusté un méchoui traditionnel… Inoubliable ! Nous étions logés dans un super hôtel à Rabat, mais le souvenir le plus marquant, c’est la blessure de notre attaquant Toko : il souffrait atrocement du dos et avait effectué le retour en avion vers Paris plié en deux ! ».

Les Parisiens, devant 50.000 spectateurs enthousiastes, avaient longtemps tenu tête à la sélection marocaine et son nouveau sélectionneur, le Brésilien Faria, qui mena le Maroc jusqu’à la Coupe du monde en 1986. Le PSG a même eu deux occasions d’ouvrir le score avant la pause, sur une frappe à mi-hauteur de Dominique Rocheteau avant que l’Algérien Sallah Assad ne place un tir à quelques centimètres de la transversale. Fatigués par leur match à Mulhouse, les Parisiens s’inclineront finalement en fin de rencontre : Laghriffi fusille Dominique Baratelli aux six mètres (73e) puis sur une action débutée par Mustapha El Haddaoui (qui jouera en France à Saint-Etienne, Nice, Lens et Angers), poursuivie par Mohamed Timouni (futur Ballon d’Or africain en 1985), c’est Saâd Dahan qui inscrit le second but marocain (85e).

Le PSG a perdu avec les honneurs et tirera le bénéfice de cette escapade marocaine quelques jours plus tard, en s’imposant à Monaco (1-0) puis face à Saint-Etienne au Parc des Princes (3-1).


Stade :

Le stade Moulay-Abdellah
Le stade Moulay-Abdellah

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s