Saint-Colomban-Locminé – PSG 1-2, 08/01/12, Coupe de France 11-12

Photo Ch. Gavelle (voir cette photo en taille originale : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2317/28529/match/locmine-psg/locmine-psg)

Dimanche 08.01.2012, Coupe de France, 32e de finale à Lorient, au Stade du Moustoir (Yves-Allainmat) :
SAINT COLOMBAN LOCMINÉ F.C. (CFA 2) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:2 (0:0)
– 18 970 spectateurs. Buts : Javier Pastore, 53′, A.Maïga, 73′ sur penalty, Diego Lugano, 93′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Milan Biševac, Diego Lugano, Mamadou Sakho (Marcos Ceará, 75′), Sylvain Armand – Christophe Jallet, Momo Sissoko, Mathieu Bodmer – Javier Pastore, Nenê Carvalho – Guillaume Hoarau (Mevlüt Erding, 63′). Entraîneur : Carlo Ancelotti.
Avertissement à Mathieu Bodmer.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2011-12 en version Coupe de France (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot extérieur 2011-12 en version Coupe de France (collection MaillotsPSG)

Photos :

Photo Ch. Gavelle (voir cette photo en taille originale : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2317/28529/match/locmine-psg/locmine-psg)
Les deux équipes avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle (voir cette photo en taille originale : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2317/28529/match/locmine-psg/locmine-psg)
Momo Sissoko de la tête (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle (voir cette photo en taille originale : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2317/28529/match/locmine-psg/locmine-psg)
Centre de Christophe Jallet (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle (voir cette photo en taille originale : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2317/28529/match/locmine-psg/locmine-psg)
But de Pastore (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle (voir cette photo en taille originale : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2317/28529/match/locmine-psg/locmine-psg)
Nenê (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (lequipe.fr) :

Paris dans la douleur

Le Paris-SG s’est qualifié dans la douleur pour les 16es face aux amateurs de Locminé (2-1), grâce à un but dans le temps additionnel de Lugano.

Quatre jours après la défaite face à Milan (0-1), le PSG version Ancelotti a remporté son premier match de l’année, pour la première officielle de l’entraîneur italien. Au départ, cela ne devait être qu’une formalité. A l’arrivée, Paris a souffert le martyre pour se qualifier en 16es de finale face à une héroïque équipe de Locminé (2-1), pensionnaire de la CFA2. Durant toute la partie, les amateurs ont donné du fil à retordre à une formation parisienne particulièrement empruntée et maladroite en défense, à l’image d’un Diego Lugano toujours pas en confiance. Le capitaine de l’Uruguay, finalement héros de l’histoire, s’est fait manger par des attaquants adverses virevoltants.

A la pause, Locminé menait aux points. Pas moins de quatre occasions ont fleuri pour des Bretons tombés sur un Sirigu encore inspiré. Dès la 4e minute, Paris a évité le pire sur une frappe de Maïga, qui a échoué sur l’arête du but du portier italien. Puis, Le Roux a trouvé le petit filet (12e) avant un coup franc à côté (15e) et un nouveau tir de Maïga stoppé par Sirigu (38e). A la mi-temps, Carlo Ancelotti a forcément usé du verbe pour recadrer ses troupes, lui qui parle un français hautement compréhensible.

Pastore agace Ancelotti

Message bien compris pour Pastore. Transparent durant le premier acte, l’Argentin a sur son deuxième ballon de la seconde période trouvé l’ouverture en s’y reprenant à deux fois (53e). L’ancien meneur de Palerme a failli doubler la mise dans la foulée mais la transversale de Flégéo a maintenu le suspense (60e). Mais El Flaco est retombé dans ses travers, privilégiant l’individualisme à l’altruisme, ce qui a eu le don de rendre Ancelotti fou furieux (70e).

Le sorcier italien avait eu un bon pressentiment. Et ce qui devait arriver arriva : moins de deux minutes plus tard, Locminé a égalisé sur un penalty transformé par Maïga (72e), suite à une faute de Sakho. Et ironie de l’histoire, c’est Diego Lugano qui a permis au PSG d’éviter l’humiliation de la prolongation en inscrivant le but de la victoire à la 94e minute, de la tête. Tendu en tribunes, Leonardo a alors paru soulagé. Ancelotti, lui, risque de ne pas oublier de sitôt cette première un peu particulière.


Le stade :

Le stade Yves-Allainmat, dit du Moustoir
Le stade Yves-Allainmat, dit du Moustoir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s