PSG – Bayer Leverkusen 4-1, 23/07/03, amical de pré-saison 03-04

Toute première apparition de Pedro Pauleta sous nos couleurs! (archives MK)

23 juillet 2003, match amical de pré-saison à Evry-Bondoufle, au Stade Robert Bobin :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – TSV BAYER 04 LEVERKUSEN  4:1 (2:0)
– 8 000 spectateurs. Buts : Bartholomew Ogbeche, 2′, Bartholomew Ogbeche, 32′, Bierofka, 59′, Kaba Diawara, 87′, Reinaldo, 89′.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo (Mohamed Benhamou, 88′) – Bernard Mendy, Talal El-Karkouri, José-Karl Pierre-Fanfan (Lorik Cana, 66′), Éric Cubilier (Didier Domi, 46′) – Paulo César (????, 63′), Frédéric Déhu, Fabrice Fiorèse (Selim Benachour, 72′), Jérôme Leroy (Éric Cubilier, 88′) – Pedro Pauleta (Kaba Diawara, 46′), Bartholomew Ogbeche (Reinaldo da Cruz, 66′). Entraîneur : Vahid Halilhodžić.

Si vous pouvez compléter la composition, merci de nous contacter!


Maillot utilisé :

maillot d'échauffement bleu uni, sans numéro au dos
maillot d’échauffement bleu uni, sans numéro au dos

Photos du match :

Les parisiens évolueront en maillot d'échauffement, leur maillot beige étant incompatible avec le blanc du Bayer 04.
Les parisiens évolueront en maillot d’échauffement, leur maillot beige étant incompatible avec le blanc du Bayer 04.
Toute première apparition de Pedro Pauleta sous nos couleurs! (archives MK)
Toute première apparition de Pedro Pauleta sous nos couleurs! (archives MK)

Compte-rendu (Sébastien Gillot, psg.fr) :

En allant crescendo dans sa préparation et dans la qualité des adversaires rencontrés en amical, Vahid Halilhodzic espérait sans doute voir ses joueurs monter en puissance petit à petit. Et le moins que l’on puisse dire est que le nouveau coach du PSG a eu le nez creux. En progrès de jour en jour, le collectif parisien commence à prendre forme. Et dire que ce n’est sans doute pas fini.

Après quinze jours de stage « intensif » à Aix-les-Bains, le PSG faisait son retour en région parisienne à l’occasion de cette rencontre face à l’un des plus emblématiques clubs allemands, le Bayer Leverkusen. C’était également le moment pour les hommes de Vahid Halilhodzic de confirmer tout le bien que certains commencent à penser d’eux. Affichant une marge de progression encore importante, les Parisiens ont tout de même contenu, puis balayé leur adversaire du soir. Peut-être un de ces matches références.

Tout commença par une histoire de maillots. Les organisateurs, n’ayant pas prévu de voir débarquer un PSG dans son inhabituelle – plus tant que ça – tenue « extérieure » beige et rouge, obligèrent les Parisiens à s’empresser de trouver une tunique de remplacement. Ce fût donc dans un original maillot bleu marine sans numéro – celui d’entraînement – que les protégés de Vahid Halilhodzic firent leur entrée sur le rectangle vert.

Mais ce changement de dernière minute ne sembla pas les perturber plus que ça. A tel point que dès la deuxième minute, « Batho » Ogbeche transforma en but, un ballon récupéré à l’entrée de la surface (2e, 1-0). Rien de tel pour se mettre en confiance et pour espérer continuer sa marche amicale victorieuse (déjà trois succès en quatre matches). Mais il ne fallait tout de même pas en oublier que si le Bayer Leverkusen avait vécu une saison 2002-2003 difficile (sauvant sa place en Bundesliga lors de l’avant-dernière journée), il n’en restait pas moins le finaliste de la Ligue des champions 2002 (défaite 1-2 face au Real Madrid). C’est donc tout logiquement que les Allemands se montrèrent un peu plus dangereux par la suite grâce à Berbatov (20e) et França (30e).

« Batho » pour un nouveau doublé

Et comme il serait bête de changer les bonnes habitudes, « Batho » Ogbeche décida d’y aller de son second doublé en moins d’une semaine (après celui réalisé face au Wisla Cracovie : 3-1). Lancé en profondeur par Cubilier, le Nigérian se jouait du dernier défenseur allemand avant de battre Butt d’une frappe croisée (32e, 2-0). Le PSG aurait alors pu croire avoir fait le plus dur, mais le duo d’attaque du Bayer le rappela aussi sec à la réalité. Suite à une talonnade peu inspirée de Talal El Karkouri vers Jérôme Alonzo, Berbatov vît sa frappe contrée par Pierre-Fanfan, avant que França ne reprenne, sans plus de succès, puisque Cubilier était bien revenu sur sa ligne de but.

La fin de la première période ne fût alors qu’un assemblage brouillon de fautes et de frappes mal ajustées. Le dernier mot revenant à un Pauleta très actif pour ses débuts en Rouge et Bleu (45e), mais auteur en la matière de son premier – et dernier – tir de la rencontre. A la reprise, deux changements furent en effet opérés par Vahid Halilhodzic : Didier Domi suppléant Eric Cubilier, et Kaba Diawara en faisant de même pour Pauleta.

Et Mendy fît définitivement plier le Bayer

Et la rencontre perdit alors de son intensité, l’essentiel du jeu se déroulant au milieu du terrain et le PSG attendant son adversaire. Il fallu même attendre la 59e minute pour voir Bierofka envoyer une frappe du pied droit en pleine lucarne et relancer ainsi la partie. Un match qui n’avait rien d’amical puisque les joueurs des deux équipes se rendaient coup pour coup, au point de voir Talal El Karkouri se jeter, les deux pieds en avant, sur un joueur du Bayer. La sanction fut logique : exclusion du défenseur international marocain (65e).

La fin de la rencontre ne se résuma alors qu’à un balai de remplacements. Jusqu’à ce que Bernard se décide à accélérer sur son côté droit. La première fois, il trouva Kaba Diawara en retrait (87e, 3-1). La seconde, ce fut la tête du Brésilien Reinaldo qui expédia le ballon au fond des filets (89e, 4-1).

S’il fallait une confirmation aux bonnes dispositions affichées lors des précédentes rencontres des Parisiens, c’est en beauté qu’elle a été donnée. Solide en défense et inspiré dans les phases offensives, ce PSG commence à prendre une bien belle tournure. Et si l’on considère que quelques renforts peuvent encore arriver, et que les joueurs déjà présents ne pourront se sentir que mieux au fil des matches, cela laisse augurer quelques beaux jours pour cette saison 2003-2004.

Les réactions:

Vahid Halilhodzic (Manager sportif du PSG)
« C’est une belle victoire mais c’est aussi une victoire piège. Nous avons montré de belles choses sur le terrain malgré quelques faiblesses. Nous sommes encore loin de notre meilleur niveau. J’estime que nous perdons encore trop de ballons dans l’axe, et que nos défenseurs ont parfois tendance à trop le conserver. En ce qui concerne l’attaque, Pauleta a fait une bonne rentrée et Ogbeche confirme ses talents de buteur. Je le répète, c’est une très belle victoire. Demain, je ferai le point et déciderai quels joueurs je souhaite prêter. »

Frédéric Déhu (Milieu de terrain et capitaine du PSG)
« Ce soir, il est normal que les automatismes soient revenus rapidement étant donné que nous étions quelques anciens sur la pelouse. C’est une belle victoire, même si cela reste un match amical. Nous montons en puissance mais il faut s’attendre à plus de difficultés face au FC Porto. »

Bartholomew Ogbeche (Attaquant du PSG)
« Nous finissons notre phase de préparation foncière sur une victoire, il faut maintenant continuer sur cette lancée. J’espère que nous rééditerons ce genre de performance jusqu’à la fin du championnat. Je suis très content d’avoir à nouveau inscrit deux buts ce soir. »


Le stade :

Le stade Robert-Bobin
Le stade Robert-Bobin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s