PSG – Sochaux 1-1, 13/08/94, Division 1 94-95

9495_PSG_Sochaux_WeahSamedi 13.08.1994, Championnat de France, Division 1, 4e journée (11e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. SOCHAUX-MONTBÉLIARD  1:1 (0:0)
– 24 095 spectateurs. But : David Ginola, 68′ sur penalty, Baudry, 89′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Oumar Dieng, Alain Roche, Ricardo Gomes, José Cobos (Pascal Nouma, 46′) – Jean-Philippe Séchet, Paul Le Guen, Vincent Guérin, Valdo Filho – George Weah (Patrick Colleter, 69′), David Ginola. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à David Ginola, Vincent Guérin, Pascal Nouma et Ricardo Gomes.
Expulsions : Baždarević, 41′ ; Vincent Guérin, 59′.


Maillot utilisé :

dom9495
Maillot domicile 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

David Ginola
David Ginola, le capitaine parisien
9495_PSG_Sochaux_Guerin
Vincent Guérin aux prises avec deux adversaires
José Cobos
José Cobos
9495_PSG_Sochaux_Weah
George Weah à la lutte avec la défense doubiste
A nouveau David Ginola
A nouveau David Ginola
Le défenseur parisien Alain Roche
Le défenseur parisien Alain Roche
Les supporters parisiens du Virage Auteuil...
Les supporters parisiens du Virage Auteuil…
… et ceux du Kop de Boulogne
… et ceux du Kop de Boulogne

Compte-rendu (Xavier Dodier, Paris GO) :

Après la déconvenue une semaine plus tôt au stade de la Meinau (défaite 2 à 0), l’objectif de cette rencontre est simple : prendre les trois points de la victoire afin de ne pas trop se laisser distancer par les leaders nantais et lyonnais. RICARDO et VALDO sont de retour dans l’effectif et la rencontre peut débuter sous les yeux de près de 25 000 spectateurs.

Ceux-ci ne comptent aucun supporter sochalien parmi leurs rangs. Seule une dizaine de personnes arborant deux drapeaux aux couleurs jaunes et bleues est présente dans l’enceinte. En revanche, les fans parisiens ont sorti leurs drapeaux aussi bien côté Boulogne (RANGERS, GAVROCHES et BOULOGNE BOYS) qu’à Auteuil (LUTECE FALCO et SUPRAS). La même synergie a lieu lors de l’entrée des joueurs avec l’allumage de torches à main des deux côtés.

Le match commence. La première mi-temps donne lieu à un bon engagement des deux protagonistes, le PSG cherchant à prendre l’avantage assez rapidement. A la trente-sixième minute, George WEAH est à deux doigts (… de pied !) de tromper la défense sochalienne, se faisant substiliser le ballon par Lionel CASSARD sorti intelligemment de ses cages.

Vingt minutes après la seconde période, WEAH est accroché par HERNANDEZ dans la surface de réparation. David GINOLA en profite pour marquer son premier but de la saison.

PARIS SG : 1 – SOCHAUX : 0

L’esprit libéré, les joueurs du PSG enchaînent subitement les phases offensives. Ainsi, à la soixante-quinzième minute, Jean-Philippe Philippe SECHET d’une tête plongeante inquiète sérieusement le gardien sochalien. La fin du match va offrir aux spectateurs du Parc des Princes un revirement de situation invraisemblable. En effet, au lieu de conserver ce score qui permettrait d’engranger trois points indispensables pour la suite du championnat, les Parisiens poursuivent l’attaque ! Ainsi, à deux minutes de la fin, VALDO affole la défense visiteuse mais au lieu de tenter sa chance, il finit par tergiverser et perdre le ballon. Et sur la relance, que croyez-vous qu’il se produise ? Et bien, l’ailier droit du FSCM, VOS, centre au point de pénalty pour la tête du jeune BAUDRY entré vingt minutes plus tôt et convertit une des rares occasions de son équipe.

PARIS SG : 1 – SOCHAUX : 1

Stupeur dans les tribunes, ce qui est bien compréhensible. Joie et agacement sur les bancs de touche. FERNANDEZ pique une crise mémorable devant un tel revers ! Une minute d’inattention, terme choisi mais qui aurait pu se transformer en plus hard, qui relègue le PSG à cinq longueurs de la tête du classement. Onzième place de plus!

Le monde à l’envers. Alors que ce match semblait facile sur le papier, la déconvenue est au rendez-vous. Pensez que le champion en titre, en l’espace de quatre matches, se retrouve dans la deuxième partie du tableau et que l’avenir, le prochain match, se présente sous la forme d’une équipe nantaise prometteuse et ambitieuse. Le pire est à craindre et personne n’attend que le PSG joue les seconds rôles cette saison. Il y a péril dans la demeure mais la sérénité affichée par Luis FERNANDEZ peut encore faire croire le contraire. Affaire à suivre de près !


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s