PSG – Sochaux 0-1, 03/06/75, Division 1 74-75

La défense parisienne, qui sera fautive à une reprise

Mardi 03.06.1975, Championnat de France, Division 1, 38e journée (15e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. SOCHAUX-MONTBÉLIARD  0:1 (0:1)
– 5 956 spectateurs. But : Piasecki, 25′.
L’Équipe du PSG : Ilja Pantelić – Louis Cardiet, Gérard Cenzato (Dominique Lokoli, 57′), Jacques Novi, Denis Bauda – Albert Poli, Jacky Laposte, Éric Renaut – Louis Floch, François M’Pelé, Guy Nossibor. Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.


Maillot utilisé, version Le Coq Sportif :

Réédition du maillot domicile alternatif 1974-76 (collection MaillotsPSG)
Réédition du maillot domicile alternatif 1974-75 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Le but de Piasecki, sous les yeux de Guy Nossibor, Gérard Cenzato, Erice Renaut et Albert Poli
L'inquiétude d'Ilja Pantelic
L’inquiétude d’Ilja Pantelic
La défense parisienne, qui sera fautive à une reprise
La défense parisienne, qui sera fautive à une reprise

Vidéo :


Compte-rendu (France Football) :

[Des sochaliens devant s’imposer pour sauver leur place dans l’élite face à des parisiens démobilisés et touchés par le terrible deuil de Jean-Pierre Bade qui ayant perdu sa petite fille, le scenario de ce match semblait écrit avant le coup d’envoi.]

Entre une équipe parisienne handicapée par l’absence de Bade, de Dogliani et de Dahleb et déjà tournée vers sa demi-finale de Coupe, et une formation sochalienne condamnée à vaincre pour assurer un hypothétique sauvetage, la différence s’établit dès les premières minutes de jeu.

Sans un Pantelic qui accumula les prouesses et les arrêts décisifs, Sochaux aurait pu et dû posséder dès la mi-temps une avance de l’ordre de trois ou quatre buts.

Les Sochaliens durent se contenter, en définitive, du seul but inscrit à la 25′ minute par Piasecki, à la suite d’une bonne infiltration de Soler et une feinte opportune de Pintenat.

Sochaux assurait ainsi son rmaintien en Division 1 au terme d’un match presque à sens unique, et où les Francs-Comtois se procurèrent un nombre incalculable d’occasions de conclure… qu’ils gaspillèrent et auxquelles Pantelic fit échec.


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s