PSG – Olympiakos 2-1, 27/11/13, Ligue des Champions 13-14

1314_PSG_Olympiacos_CL_Matuidi400Mercredi 27.11.2013, Ligue des Champions, Groupe C, 5e journée (1re place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – OLYMPIAKOS S.F. LE PIRÉE (Grè.)  2:1 (1:0)
– 44 000 spectateurs environ. Buts : Zlatan Ibrahimović, 7′ ; K.Manolas, 80′, Edinson Cavani, 90′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Grégory Van der Wiel, Alex Costa, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Marco Verratti, Thiago Motta, Blaise Matuidi (Lucas Moura, 86′) – Edinson Cavani, Zlatan Ibrahimović (Marcos Marquinhos, 79′), Ezequiel Lavezzi (Adrien Rabiot, 50′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à Edinson Cavani, Blaise Matuidi, Grégory Van der Wiel et Marco Verratti.
Expulsion : Marco Verratti, 46′.


Maillot utilisé (en version Coupe d’Europe, c’est à dire avec un seul sponsor, très légèrement réduit, et le patch Champions League) :

(source: maillotspsg.wordpress.com, présentation du maillot: http://maillotspsg.wordpress.com/2013/09/08/maillot-domicile-2012-2013-2/ )
(maillot domicile 2013-14, collection http://maillotspsg.wordpress.com  )

Billet :

1314_PSG_Olympiacos_CL_ticket
(collection http://www.lamemoiredupsg.fr )

Photos du match :

1314_PSG_Olympiacos_CL_equipe400
Les parisiens avant le match (Ch. Gavelle)
1314_PSG_Olympiacos_CL_Cavani400
Edinson Cavani (Ch. Gavelle)
1314_PSG_Olympiacos_CL_Matuidi400
Blaise Matuidi sous les yeux de son capitaine, Thiago Silva (Ch. Gavelle)
1314_PSG_Olympiacos_CL_CavaniIbra400
La joie de ceux qui seront les deux buteurs parisiens de la soirée (Ch. Gavelle)
1314_PSG_Olympiacos_CL_joie400
Mêlée parisienne après le second but! (Ch. Gavelle)

Vidéos (source: http://psgzine.net , les buts et le résumé ) :


Compte-rendu (Hugues Sionis, lequipe.fr) :

Paris s’adapte à tout

Rapidement réduit à dix puis rejoint sur la fin, le PSG s’est finalement imposé de justesse contre l’Olympiakos (2-1), mercredi. Assurés de terminer premiers de leur groupe, les Parisiens sont qualifiés pour les huitièmes de finale.

Cette fois, pas question de tergiverser ! Après avoir manqué une première occasion de se qualifier contre Anderlecht (1-1) il y a trois semaines, le Paris-SG a enfin assuré sa place en huitièmes de finale de la Ligue des champions suite à son court succès mercredi face à l’Olympiakos (2-1). Avec quatre victoires en cinq matches, il est désormais en plus certain de finir premier du groupe C. Inlassablement et presque mécaniquement, le club parisien continue sa marche en avant. D’une certaine façon tout du moins. Au vu de ses résultats surtout. Car sur le terrain, comme à l’aller face aux Grecs en première période (4-1), les Parisiens ont encore été mis en difficulté, poussés à défendre après l’expulsion de Verratti (46e) pour un deuxième carton jaune. Plus qu’ils ne l’envisageaient, c’est une certitude. Mais comme une évidence, ils ont fini par s’adapter et en sont encore sortis indemnes.

Ibrahimovic fête sa 100e par un but

Jusqu’à cette faute inutile du jeune milieu italien sur Fuster, un souffle après la reprise, tout allait pourtant bien. Sur une quatrième passe décisive de Van der Wiel cette saison en C1, Zlatan Ibrahimovic avait ouvert le score à l’issue d’une longue séquence collective (7e), un peu comme face à Benfica (3-0) au même endroit. Pour sa centième apparition en Ligue des champions, le Suédois s’était offert un beau cadeau en revenant à hauteur de Cristiano Ronaldo en tête du classement des buteurs avec huit réalisations. Toujours aussi maîtres du ballon (56% sur la totalité de la rencontre), les champions de France n’avaient pas laissé beaucoup d’espoir à leurs adversaires de ne pas repartir bredouille de la capitale. Unique danger helléniste mais permanent, Mitroglu a bien tenté sa chance (6e, 26e, 34e). En vain.

Fin de match cruelle pour l’Olympiakos

Au fil des minutes, malgré cette infériorité numérique, les joueurs de Laurent Blanc étaient même parvenus assez facilement à contenir les Rouge et Blanc. Mais après plusieurs tentatives échouées de faire le break, par Ibrahimovic (51e et 61e), Rabiot (72e) et Matuidi (74e), un deuxième coup de théâtre est alors venu troubler la quiétude du Parc des Princes. Sur corner, Manolas a égalisé en profitant d’une position de hors-jeu de son partenaire Dominguez (80e). Trop tard pour réagir, croyait-on à ce moment-là. Et finalement pas si grave, puisque Paris n’avait besoin que d’un point pour conforter son destin. Sauf que depuis deux ans, le PSG n’est plus cette équipe qui se contente du minimum. Les joueurs du Pirée auraient dû se méfier… Qualifiés eux aussi à quelques minutes du terme, ils ont vu leur situation changer du tout au tout en quelques instants avec le deuxième but de Cavani (89e), en bout de course, puis avec la victoire arrachée par le Benfica à Anderlecht (3-2). Invaincu à présent depuis treize matches consécutifs en C1, nouveau record du club, Paris figurera dans le Top 16 européen pour la deuxième année d’affilée. Et ce n’est peut-être que le début…


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s