PSG – Lyon 2-0, 04/12/02, Ligue 1 02-03

Ronaldinho à la lutte avec Bréchet

Mercredi 04.12.2002, Championnat de France, Ligue 1, 18e journée (7e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS  2:0 (1:0)
– 39 645 spectateurs. Buts : Gabriel Heinze, 38′ ; Talal El-Karkouri, 53′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Cristóbal Parralo, Talal El-Karkouri, Gabriel Heinze, Lionel Potillon – Frédéric Déhu (Hugo Leal, 85′), Alex Nyarko – Fabrice Fiorèse, Ronaldinho Gaùcho (Selim Benachour, 89′), Jérôme Leroy – Martin Cardetti (Laurent Leroy, 69′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Talal El-Karkouri, Lionel Potillon et Ronaldinho Gaùcho.


Maillot utilisé :

img_5398
Maillot domicile 2002-03 (collection MaillotsPSG)

Billet :

0203_PSG_Lyon_billet


Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

0203_PSG_Lyon_joie
La joie après l’ouverture du score de Heinze
0203_PSG_Lyon_butElKarkouri
El-Karkouri reprend à bout portant et trompe le portier lyonnais
Ronaldinho à la lutte avec Bréchet
Ronaldinho à la lutte avec Bréchet
Tifo d’Auteuil (source, PSGClan.com)

Vidéo :


Compte-rendu (PSGMAG.net) :

Plongé dans l’une des pires crises de son histoire, à en croire la presse, le PSG est sur le point de bouleverser de nouveau son organigramme. Tous les deux jours, Jérôme Touboul affirme ainsi dans L’Équipe que Luis Fernandez sera licencié demain, ou à la fin de la semaine, ou au pire après le prochain match. Une pleine page du quotidien sportif annonce même « l’après-Luis a déjà commencé ». À l’époque, « Didier Deschamps » se disait « Carlos Bianchi ».

Sentant la menace arriver, Luis Fernandez dira à Libération qu’il laisse le soin aux supporters parisiens de juger son travail. La presse spécialisée ne donne pas cher de sa peau : le PSG sort d’un mois de novembre terrible — 4 défaites en 5 matches —, qui donnera naissance au mythe de la « crise de novembre », alors que l’OL débarque au Parc en qualité de champion de France en titre et leader du championnat. Pourtant, ce sont les Parisiens qui s’imposent : un but de Gabriel Heinze avant la mi-temps puis un deuxième de Talal El Karkouri au retour des vestiaires permettent au PSG de venir à bout des hommes de Paul Le Guen, malgré leurs assauts répétés en fin de match.

Le public parisien répondra à l’appel de Luis Fernandez et scandera son nom durant de longues minutes. En conclusion de son point-presse d’après-match, le natif de Tarifa répondra à sa manière aux journalistes devant lui : « vous savez ce qu’on dit : les chiens aboient, la caravane passe. Bonsoir Messieurs… » Fernandez ira au bout de son contrat, six mois plus tard, au soir d’une finale de coupe de France dont Philippe Mexes a privé le PSG en dupant Bertrand Layec.


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

2 commentaires sur « PSG – Lyon 2-0, 04/12/02, Ligue 1 02-03 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s