PSG – Nantes 2-3, 06/02/72, Division 1 71-72

7172_Nantes_PSG_DestrumelleDimanche 06.02.1972, Championnat de France, Division 1, 23e journée (17e place) à Saint-Ouen, au Stade de Paris (Bauer) :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. NANTES  2:3 (2:1)
– 12 301 spectateurs. Buts : Jean-Louis Léonetti, 14′, Claude Arribas, 36′, Maas, 39′ ; A.Marcos, 53′, A.Marcos, 65′. Arbitre : M. Amiotte.
L’équipe du PSG : Camille Choquier – Jean Djorkaeff, Daniel Solas, Jean-Pierre Destrumelle, Jean-Paul Rostagni – Jean-Louis Léonetti, Claude Arribas (Jean-Louis Brost, 80′) – Jean-Claude Bras, Michel Prost, Bernard Guignedoux, Gérard Hallet. Entraîneur : Pierre Phélipon.
L’équipe de Nantes : Bertrand-Demanes – Gardon, Osmane, Rio, De Michele – Eo, Pech – Blanchet, Marcos, Courtin, Maas. Entraîneur : Arribas.


Maillot utilisé :

Réédition maillot domicile 1970-72, version hiver, collection http://maillotspsg.wordpress.com
Réédition maillot domicile 1970-72 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Jean-Claude Bras (Paris.canal-historique)
Bertrand-Demanes et De Michele se regardent pendant que Jean-Claude Bras exulte
Reprise de Bernard Guignedoux (La Mémoire du PSG)
Reprise de Jean-Claude Bras(La Mémoire du PSG)
Bernard Guignedoux à la lutte avec Rio sous les yeux de Michel Prost et d’Osman
7172_Nantes_PSG_Destrumelle
Jean-Pierre Destrumelle devant Blanchet

Compte-rendu :

L’entraîneur parisien reconduit pour ce match les onze joueurs alignés à Lille. Et ceux-ci vont poursuivre sur leur lancée victorieuse, dominant une 1ère mi-temps qui sera ponctuée de deux buts des locaux, un tir lointain de Léonetti et un face-à-face remporté par Arribas sur Bertrand-Demanes. Malheureusement, les parisiens ne pourront empêcher Masse de réduire le score avant le retour aux vestiaires.

Le tournant du match aura sans doute lieu juste à la reprise, avec un raté de Bras auquel succédera l’égalisation nantaise de Marcos. Le même Angel Marcos fera même basculer le match à l’avantage des visiteurs à la 65ème…

Réactions :

Pierre Phélipon, entraîneur du PSG : « Ce genre de défaite fait partie de celles que nous ne digérons que difficilement, car elles sont plus le fruit de nos faiblesses que de la valeur de l’adversaire, quoique en l’occurrence Nantes ne soit pas le dernier venu ».


Le stade :

Vue aérienne du stade de Paris à Saint-Ouen
Vue aérienne du stade de Paris à Saint-Ouen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s