Le Havre – PSG 0-1, 25/03/95, Coupe de la Ligue 94-95

9495_LeHavre_PSG_CdL_ColleterSamedi 25.03.1995, Coupe de La Ligue, demi-finale au Havre, au Stade Jules-Deschaseaux :
LE HAVRE A.C. – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:1 (0:0)
– 9 114 spectateurs. But : Raí Oliveira, 55′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Luc Borrelli – Oumar Dieng, Antoine Kombouaré, Ricardo Gomes, Patrick Colleter – Jean-Philippe Séchet (Bernard Allou, 75′), Daniel Bravo, Vincent Guérin, Valdo Filho – Raí Oliveira, Pascal Nouma (Patrick Mboma, 53′). Entraîneur : Luis Fernandez.


Maillot utilisé (sans le sponsor de ce modèle Coupe de France mais avec un badge LNF sur le cœur):

IMG_4755
Version Adidas du second maillot 94-95 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Valdo poursuivi par Bertin (RetroHac.fr)
Valdo poursuivi par Bertin (HAC Foot Archives)
Raï devance Meszoly (RetroHac.fr)
Raï devance Meszoly (HAC Foot Archives)
9495_LeHavre_PSG_CdL_Nouma
Nouma dans les airs…
9495_LeHavre_PSG_CdL_Nouma2
Nouma, toujours à la lutte
Luc Borelli, Pascal Nouma, Vincent Guérin et Daniel Bravo semblant devancés par un havrais...
Luc Borelli, Pascal Nouma, Vincent Guérin et Daniel Bravo semblant devancés par un havrais…
Pascal Nouma (RetroHac.fr)
Pascal Nouma (HAC Foot Archives)
Vincent Guérin (RetroHac.fr)
Vincent Guérin (HAC Foot Archives)
Vincent Guérin au duel
Vincent Guérin au duel
Bernard Allou balle au pied
Pascal Nouma
Pascal Nouma
Figure accrobatique...
Figure accrobatique…
9495_LeHavre_PSG_CdL_Colleter
Passe de Colleter
9495_LeHavre_PSG_CdL_parcage
Les supportes parisiens
9495_LeHavre_PSG_CdL_parcage2
Le parcage à l’issue du match

Compte-rendu (par Xavier Cotentin, Paris GO) :

Voilà une bonne chose de faite ! Oui, car même si les deux autres demi-finales à venir seront, sans aucun doute plus enivrantes, cette qualification en finale de la Coupe de la Ligue n’est pas à prendre à la légère et pourrait même s’avérer bien utile si, chose peu probable, le PSG n’accrochait un ticket pour l’Europe.

Quoiqu’il en soit et avant de disputer le trophée contre le SC BASTIA, les hommes de Luis FERNANDEZ ont eu maille à partir avec ceux de Guy DAVID.

Certes, il n’a pas été nécessaire de faire durer le suspense jusqu’à l’épreuve des tirs aux buts comme en Coupe de France, mais il aura fallu un penalty, généreux aux yeux de certains, pour passer l’obstacle normand.

Sous un temps purement estival et devant un peu plus de 9 000 spectateurs, Parisiens et Havrais débutèrent la rencontre dans l’à-peu-près et il fallut patienter jusqu’à la vingtième minute pour voir, tour à tour, Cédric DAURY et Teddy BERTIN inquiéter les buts de Luc BORRELLI. De part et d’autre, le ballon circule assez bien mais comme la finition laisse à désirer, il n’y a pas de quoi s’enflammer…

A quelques minutes de la fin de la première période, Paris va néanmoins se procurer une bonne occasion. Au départ, une longue ouverture de Jean-Philippe SECHET pour VALDO qui file côté droit, avant d’éliminer Frédéric BRANDO et d’adresser un centre pour Pascal NOUMA. Malheureusement, ce dernier ne parvient pas à couper la trajectoire, idem pour RAI qui a suivi.

L’arbitre siffle donc la fin de la première mi-temps, mi-temps sans but mais ponctuée d’une belle polémique, les joueurs locaux se sentant lésés suite à un accrochage entre Antoine KOMBOUARE et Alain CAVEGUA en pleine surface de réparation…

Après la pause, le public de Deschaseaux va de nouveau se manifester à l’encontre de l’arbitre Monsieur RAMOS. En effet, après que SECHET ait testé sa frappe à la 53ème minute, Patrick M’BOMA, rentré quelques secondes plus tôt en lieu et place de NOUMA, effectue une percée plein champs et se voit déséquilibré par Christophe REVAULT dans les seize mètres. Penalty, et bronca des 9 000 spectateurs qui n’empêche pas RAI d’ouvrir le score. A partir de cet instant, les coéquipiers de Christophe LAGRANGE n’ont plus trop le choix et font tout pour faire sauter le verrou parisien; ainsi à l’heure de jeu Alain CAVEGLIA, meilleur réalisateur du club cette saison, est tout prêt de tromper l’ancien portier toulonnais. Cependant, la maîtrise du ballon est belle et bien francilienne et sous l’impulsion d’un milieu de terrain omniprésent (BRAVO, GUERIN, VALDO), le PSG va se procurer de nouvelles occasions. C’est d’abord M’BOMA qui, bien servi par Daniel BRAVO, rate complètement sa reprise (la qualité du terrain n’y étant pas étrangère…) puis Vincent GUERIN qui fait parler la poudre quelques minutes plus tard grâce à une bonne frappe du gauche. Le match touche à sa fin et après que CAVEGUA ait vendangé une nouvelle balle d’égalisation à la 81ème et que M’BOMA ait frôlé le montant gauche des buts de REVAULT (89ème), Mr RAMOS renvoie tout ce petit monde aux vestiaires avec la satisfaction du devoir accompli côté PSG, mais que ce fut laborieux…


Le stade :

Le stade Jules-Deschaseaux
Le stade Jules-Deschaseaux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s